Samedi 16 octobre 2021

Santé

Burundi/Covid-19 : Frais de dépistage pour étrangers aux frontières maritimes et terrestres réduits

19/09/2021 1
Burundi/Covid-19 : Frais de dépistage pour étrangers aux frontières maritimes et terrestres réduits
Un dépistage à la frontière de Gatumba

Selon l’ordonnance conjointe des ministères des Finances, de la Santé publique et de l’Intérieur, les frais du test Covid-19 exigé aux étrangers passent de 30 à 15 dollars pour les étrangers. Les Burundais restent soumis à 15.000 BIF.

« Tout voyageur entrant au Burundi via les frontières terrestres et maritimes ouvertes doit être soumis à un test Covid-19 dès son arrivée à la frontière et cela moyennant un montant 15 dollars américains pour les étrangers et 15.000 BIF pour les nationaux », peut-on lire dans cette ordonnance conjointe de ce 17 septembre.

Fixée initialement à 30 dollars par le Comité national de riposte contre la Covid-19 pour tout étranger, cette somme avait provoqué l’indignation des commerçants congolais.
Ces derniers dénonçaient une somme exorbitante. Ils demandaient au gouvernement de revoir à la baisse les frais de dépistage de la Covid-19 qu’il avait fixés.
Ces trois ministres motivent cette nouvelle ordonnance par la nécessité de faciliter la libre circulation des personnes, des biens et services aux frontières terrestres et maritimes ouvertes. Ces frais, écrivent-ils sont perçus par les services de l’Office Burundais des Recettes (OBR) disponibles aux postes frontaliers concernés.

L’Afrabu, (Association des Femmes Rapatriées du Burundi) salue cette mesure qui vient alléger le fardeau pour les commerçants congolais se rendant au Burundi.
Néanmoins, Bienvenu Hicuburundi, responsable du projet accompagnant plus d’une centaine de femmes dans le petit commerce transfrontalier à Gatumba, trouve qu’il y a encore à faire.

M. Hicuburundi considère que la somme de 15.000 BIF pour le test Covid-19 exigée aux Burundais, reste énorme pour ces femmes dont le capital est en-dessous de 100.000 BIF.

« Cette somme devrait être réduite à 5.000 ou échelonner un dépistage sur une semaine. Pour le moment, ces vendeuses travaillent à perte », déplore-t-il.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. kazungu

    Oui,oui le probleme c’est pas le montant, c’est la duree de la validite du test,ailleurs c’est jusqu’a 14 jours, mais au Burundi meme pas une heure.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 886 users online