http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf

Weekend sanglant à Kayongozi

13-05-2014

Deux personnes ont été tuées ce weekend dans la zone Kayongozi en commune Bweru, province Ruyigi. Une histoire de sorcellerie semble être le mobile pour un de ces deux crimes.

Vers 19 heures ce dimanche 11 mai, Elie Semutwa de la colline Nyamugari dans la zone de Kayongozi a été sauvagement poignardé par deux hommes non encore identifiés. Selon les témoins qui ont assisté à la scène, la victime rentrait chez lui. Elle venait du marché de Kayongozi. Deux hommes surgissent alors et lui plantent des coups de couteaux au niveau du cœur. Elie Semutwa succombe sur le champ. Du côté de la police, on indique que les enquêtes ont déjà commencé pour identifier les coupables. Toutefois, le mobile du crime reste inconnu.

La veille, une femme du nom de Marie Ndikumana a été tuée, poignardée elle aussi dans sa maison. Elle avait 80 ans et vivait seule sur la sous-colline Karambi, colline Nkanda, zone Kayongozi. Après ce forfait, les assaillants mettent le feu à la maison de la victime. Les voisins réussissent à maîtriser avant que toute la maison soit carbonisée. «Deux voisins de la victime, un homme et son fils, sont dans les mains de la police pour raisons d’enquête.», souligne Alexandre Ntirampeba, administrateur de la commune Bweru. Selon lui, ils sont soupçonnés car ils avaient, avant, tenté de l’assassiner. Ils l’accusaient de sorcellerie. Alexandre Ntirampeba conseille ses administrés de s’adresser aux services habilités lorsqu’ils ont un différend au lieu de se faire justice eux-mêmes.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur