Droits Humains

Washington demande la levée de la mesure de suspension des organisations de la société civile

25-11-2015

Cet appel est contenu dans un communiqué sorti ce mardi 24 novembre par l’ambassade des Etats-Unis. Elle se dit profondément inquiète. Pour cause : la récente annonce de la suspension des activités de plusieurs organisations de la société civile et le gel de leurs avoirs.

«Ces actions limitent davantage les libertés des Burundais de réunion et d’expression et représentent un net recul dans la poursuite de la paix et le dialogue au Burundi», souligne ce communiqué.

«Nous encourageons le gouvernement à lever cette suspension provisoire sans délai afin que les citoyens burundais puissent maximiser leur capacité de développer leur pays dans la paix et la prospérité», insiste l’ambassade des Etats-Unis.

Selon cette note, les organisations de la société civile(OSC) sont un élément essentiel d’une démocratie dynamique, car elles sont un canal que les citoyens utilisent pour accéder à leur gouvernement d’une manière organisée et ordonnée.

«OSC contribue à promouvoir le développement de l’éducation civique et à combler les lacunes dans les services gouvernementaux. L’interaction du gouvernement avec les OSC doit être respectueuse et accueillante puisque que dernières représentent leurs électeurs», fait remarquer l’Ambassade des Etats-Unis.

«Continuer à restreindre l’expression démocratique, que ce soit par la société civile ou les médias, ne favorise pas la discussion, le dialogue, ou la compréhension», lit-on dans ce communiqué. «Alors que la crise politique, économique et humanitaire au Burundi s’approfondit, la répression de la société civile est l’exact opposé de ce que les Burundais ont besoin », signale l’ambassade des Etats-Unis.

Et de rappeler que Washington travaille avec plusieurs OSC dans l’élaboration des programmes de développement, d’éducation et du bien-être. Par conséquent, indique ce communiqué, ’’nous craignons que les restrictions du gouvernement sur les activités des OSC puissent nous empêcher de poursuivre cet aspect précieux de notre partenariat’’.

Les Etats-Unis, comme le président Obama l’a récemment exprimé, restent attachés au peuple burundais et cherchent des occasions de poursuivre sa contribution par le biais des partenaires d’exécution de confiance. «Nous apprécions la forte participation civique et applaudissons l’engagement des OSC au développement du Burundi, en particulier dans les moments difficiles.»

Les Etats-Unis expriment leur soutien continu au peuple du Burundi dans leur expression de leurs droits civils, politiques, et les droits humains.

  19   Vos commentaires
  1. Ndayisaba

    c’est difficile dans notre pays le Burundi de laisser ces sociétés civiles à travailler car elles denoncent les leurs.ahaha c’est danger mais quand meme qu’ils nos stations à emettre car c’est là ou j’avais besoin de faire mon stage d’études universitaires.je me pose les bizarres questions en ce qui concernent l’Isanganira,Bonesha et la RPA la station que j’aimais beaucoup.Je souffre de la nastalogie.

  2. Mutama

    Ambassadrice wa USA, Reynders n’abandi bacangero bose ni bamenye ko umuvumo wo gushira nk’ifu y’imijira ubaraba. Bareke babandanye kuvyonga.

  3. turagisangiye

    le gouvernement de nkurunziza n’a pas honte en fermant les ONG locales alors qu’il sait bien que les ONG internationales ne seront plus au burundi depuis qu’on a pris des sanctions contre ce gouvernement ilegal! vous chantez la souveraineté nationale quant la communauté internationale tente de proteger la munaurité que nkurunziza et sa clique font perir?non! la souveraineté ne se resume pas à faire du mal à autruit comme nkurunziza la fait! au lieu de prendre des sanctions contre quelques élément de nkurunziza il falais que la communauté internationale prenne des sanctions grave contre nkurunziza lui meme puisque c’est lui l’instigateur de tout ces MAHANO!

  4. Kabizi

    De toute façon, on finira par comprendre les relations entre cette Ambassadeur et ces sociétés civils qui ont participé dans le putsch, et qui sont par après mobilisés les terroristes pour semer l’insécurités dans la capitale Bujumbura. Tout le monde sauf celui qui n’était pas dans la capitale Buja se rappel le rôle qu’à joué le président du FOSC,FOCODE,Maggy etc lors des manifestations violentes.Abo nibo bari kwisonga muguha Urumogi,ivyokurya, amahera, ibirwanisho vyokurasa aba polisi n’ibindi bibi vyose bibaho. Cette ambassadeur n’a jamais condamné ces barbaries pour montrer qu’elle soutenait ce qu’ils faisaient.Aujourd’hui donc , elle se réveille pour parler à leur place avant même que ces accusés parlent comme si c’est leur porte parôle. Ahubwo nukuraba neza ko imanza zabo atariwe azokwitaba.Voilà, un ambassadeur qui veut que la Justice Burundaise ne travail pas en imposant sa Justice en faveur de la société civil; alors qu’ elle fait tout pour demander des sanctions pour le Burundi et certains des autorités et cela après avoir couper ses aides. Uwuramvye azobona intwaro ya ba Rugereka!

  5. eddy

    La seule facon de resoudre ce conflit est l’ambassadeur des etat unis est de lui donner la nationality burundaise et lui faire entrer au gouvernment burundais.

    • Rukwebuka N

      Ni bashireho ambassade « nyakuri « urabe ko bidaca bigenda neza

  6. NDAHIMBAWE

    Museler la société civile revient àbâillonner la voix du peuple!
    Ainsi,les exactions vont s’amplifier alimentant les fosses communes!o

  7. Mesdames/Messieurs les représentants des USA,

    Les DDs sont convaincus qu’ils gouvernent le Burundi parce qu’ils ont gagné la guerre.
    Ils pensent que tout, (je veux dire, tout) leur est permis. Full STOP.
    Quand ils massacraient pendant la rébellion des civils innocents (Bugendana, Buta, Teza), la communauté internationale protestait un peu et cela ne les empêchait pas de dormir et de continuer à massacrer d’autres innocents.
    Lorsqu’ils tuaient les membres du FNL et les jetaient dans la Ruvubu, ils entendaient les mêmes gesticulations.
    Ndabirabe et les Reverien et meme le président fondateur sont persuadés que c’est le même discours quils connaissent bien.
    Ils savent que tout, je veux dire tout leur est permis.
    Le Député Ramazani de Rumonge l’a très bien résumé, aho bagurisha Falcon mirongo itanu.
    Ati naho twoyigaba ntitwatowe???!!! (Entendez par là c’est nous les chefs, nous sommes au dessus des lois et des rois).

  8. Léonard

    Jusqu’ à quand Washington continuera à piétiner la souveraineté et l’ indépendance du Burundi? Comment se fait- il que l’ ambassadrice américaine à Bujumbura continue à imposer et à dicter le fonctionnement du gouvernement burundais comme si , elle même est présidente de ce pays. Est – elle à Bujumbura pour représenter son pays où diriger le Burundi? Son attitude impérialiste doit s’ arrêter là ! Trop c’ est trop. Le Burundi n’ a pas besoin de cette insubordination insultante. Le Burundi est un pays souverain. Elle n’ ‘ est pas là pour nous créer une pseudo société civile qui ne répond qu’ à ses propres intérêts et non à ceux des burundais. Veut- elle
    Mentir aux burundais qu’ elle se soucie de nous ? Faux ! Elle est là pour faciliter le renversement de nos institutions démocratiquement acquises . Surveillance obligatoire, il y a anguilles sur roche !!!!!?

    • kamana

      Quelle souveraineté, pauvres mendiants?

      • Kimaranyi

        Quelle souveraineté parle-tu Sieur Leonard? Ou bien c’est pour confirmer que tu es un vrai lèche cul? Je pense que ce que l’ambassadrice des USA a dit se trouve dans ses prérogatives car son gouvernement ne peut que passer ses interventions sur des personnes qui leur inspirent confiance mais pas sur un gouvernement qui achète un jet présidentiel qui ne pourra jamais décoller par ce que la moitié est allé construire une maison en étage de Bunyoni et Nkurunziza ? Pour devenir souverain il faut oser dire la vérité

    • Zeka

      Kubomoka…ca fait partie deja de la vie ici.

    • l'histoire est en marche

      Reka kuba mwiha amenyo y’abatwenzi basha wewe na ba shobuja, ibi bintu mwoba mutabona ingene bizohera canke n’ukwigirisha? Reka umuntu abisubiremwo, igihe akarwi ka cndd-fdd kari kumwe na nkuruunziza katsa umucanwa mu gusambura ibwirizwa shingiro n’amasezerano yi arusha kari kibaza ko bizoroha? Kibaza ko kubera gafise igikenye cinshi kandi gashoboye gutoteza uwo wese batavuga rumwe abantu bose bazoca baceceka? Ehe barawucanye, l’heure de payer est arrivée kandi la facture est salée, très sallée. Umuti n’umwe nibagende bicarane nabaterekwa mandat ya 3 bavugane ingene igihugu cosubira mu nzira y’ibwirizwa shingiro na arusha, kigasubira kuba ic’amategeko. Ibindi vyose nivyo bababesha, ntavyo muzoshobora nimubireke. Kwirirwa murata ibirandaguzi ku babiligi, amerika n’abandi est une authentique perte de temps. Koresha umwanya wanyu ku bintu ngirakamaro kuri mwebwe nyene no ku gihugu.

  9. nduwimana pierre claver

    mbega murazi,ico mutazi gituma igihugu gitera imbere ni societe civile.kuko societe civile,uyiretse igakora neza,ukumviriza ivyo ikubwira,nukuri usanga igihugu cahungukiye cane.raba nkubusuma olucome yirirwa isemerera.iyo baba babikurikirana,igihugu ntikiba gitunze?jewe nzosubizaho societe civile kandi ndazihe uburenganzira bwinshi butuma zikora neza.kumvuga naho ataco nakoze kibi,simbona ko ari ikibazo….Selon cette note, les organisations de la société civile(OSC) sont un élément essentiel d’une démocratie dynamique, car elles sont un canal que les citoyens utilisent pour accéder à leur gouvernement d’une manière organisée et ordonnée

    • nkuba

      Sauf que cette societe civile n’est pas representative du people burundais mais plutot d’une seule famille.

      • kan76

        @ leonard….votre patriotism ou nationalism que vous les dds vous brandissait ce dernier est mal place, une malhonnetete intellectuelle vous hantent ou alors vous etes frappe par une amnesie. Le cndd / fdd avait montre ces limites militairement d’ou ils fallait par les accords d’arusha pour que vous accedez democratiquement au pouvoir , chose faites. Une fois au pouvoir vous avez change les regles du jeux .ma question est celle ci, qui ont financé en grande partie ces accords? Qui ont finance les maintients de de troupes onusiennes jusqu’a leur depart? Les plus grandes projets de societe, le bugdet et j’en passe. J’attends votre reponse.

        • Léonard

          Cher frere Kan76, Mon frère, je vis avec ces blancs que tu crois visionneurs pour le Burundi. Ils ne viennent chez nous que pour nous dépouiller de nos richesses. Tu me dis que c’ est eux qui ont financé Harusha, les projets , assurer la sécurité… Et non mon cher frère! Sais tu combien ils sont payés par heure, par semaine ou par moi qd ils sont chez nous? Trois quart de ce qu’ ils apportent chez- nous comme aide paie leurs salaires et, au retour ils vident nos richesses du pays à 95 pour cent. Sans parler d’ autres abus qu’ ils nous laissent.: Nous diviser, en nous mesurant les longueurs et largeurs de nez. À bon entendeur salut!

          • Rukwebuka N

            Langage ya Léonard :1960.

          • Pilou

            Mwarf …. Les richesses du Burundi…. ils veulent voler tes ndagalas et tes haricots ? Le peu de nickel,que vous aviez Nkurunziza l’a vendu aux Sud Africains et pour le reste, les chinois déposent des mallettes chaque semaine pour acheter vos terres …paysan !

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité