Sports

Violence dans le football à Gitega : des arbitres qui ne savent plus comment siffler

Victimes d’agressions de plus en plus violentes sur les terrains, les arbitres avertissent qu’ils pourront boycotter le championnat. Et accusent le président de l’association de football de Gitega de « fermer les yeux » sur ce qui se passe lors des matchs.

Envahissement du terrain par les supporteurs ©Iwacu

Des supporters envahissent le terrain lors du match Flambeau du Centre (ex-Le Messager) contre Coca-Cola, à Gitega ©Iwacu

Samedi 24 août, Flambeau du Centre (ex Le Messager) croise le fer avec Coca-Cola, deux équipes locales évoluant dans l’Association de football de Gitega. A la suite d’un but refusé pour Coca-cola, un joueur d’une équipe de Musongati (ennemi juré de Flambeau du Centre) se précipite sur le terrain et assène à l’arbitre des coups de poing.
Sonné, l’homme en noir est sorti sur la civière. L’évacuation n’a pas été facile. Les supporteurs envahissent le terrain et s’en prennent
aux policiers qui tentaient de protéger la sortie des arbitres. Se sentant menacé, un policier tire en l’air pour se frayer un passage dans la foule qui jurait de faire la peau aux arbitres. Et c’est dans ce climat de bagarre générale que le match est suspendu avant 30minutes du sifflet final.

Une agression de trop pour les arbitres, victimes de plusieurs débordements dès le début du championnat : « Nous subissons chaque jour des agressions physiques et des injures de la part des joueurs et des supporteurs qui nous taxent de partiaux. Nous ne pouvons pas continuer à arbitrer dans la mesure où même le président de l’Association ferme les yeux devant ces violences », s’alarme Nizali Shabani.

Ils demandent protection

Pour stopper cette barbarie, le comité des arbitres a donné un ultimatum aux dirigeants de l’Association de Football de Gitega pour qu’ils prennent des sanctions très sévères contre les fauteurs de trouble sur le stade. Ils demandent aussi un nombre suffisant d’agents des forces de l’ordre avant chaque match : « Rien n’a été fait pour punir les personnes qui sont souvent à l’origine de ces désordres. Plus souvent aussi, l’association ne réquisitionne pas les policiers suffisants pour parer à toute éventualité », s’indigne le même arbitre.
En ce qui est des forces de l’ordre jugées souvent insuffisantes, le commissaire provincial de la police rejette la faute à l’Association de Football de Gitega . « Je leur donne l’effectif qu’ils me demandent. S’ils le veulent, je pourrai même donner 100 hommes. La balle est alors dans leur camp pour évaluer le nombre de policiers dont ils ont besoin suivant l’enjeu du match », indique Lambert Habonimana.

Quant aux supporteurs souvent pointés du doigts, ils affirment que les arbitres sont responsables de leur situation. Beaucoup ne savent pas faire correctement leur travail, certains viennent d’ailleurs étant ivres sur le terrain. Les autres favorisent telle ou telle équipe au détriment des autres. « Pourquoi les violences éclatent chaque fois que Flambeau du Centre joue ou ses concurrents directs. C’est que le comité des arbitres a une mission : laisser passer une seule équipe. Et ça c’est synonyme de tuer notre football. Même le président de l’association y est pour beaucoup »,déclare A.J.

Interrogés sur ce désordre sur le terrain, les présidents des clubs ne nient pas les propos de ces supporteurs, ils chargent aussi l’association qui est presque absente dans le développement du football à Gitega.

Contacté pour donner des éclaircissements sur ces allégations, Joseph Maniraho, à la tête de l’association incriminée, n’a pas voulu s’exprimer, arguant que son emploi du temps est surchargé.

  3   Vos commentaires
  1. Agaciro

    Ivyo narinzi ko vyaheze. None aba fans bamusongati bazogeza ryari kurwana. Jewe nakina kera cane I Gitega narinziko vyaheze pe. Alors federation nayo nigire ico ikora. Mais les arbitres aussi sont pointés du doigt surtout quant il s’agit d’un match entre une équipe et le messager. L’histoire que je pourra oublier est le jour du macth entre Messager et Scorpion, toutes de Buja. Ou l’arbitre est parti dans une Jeep de la presidence lors de la mi-temps. La deuxième partie est a été autre et le pire est arrivé aux jouers de SCORPION.

  2. Irakoze

    I gitega kugwana muri terrain nivyakera. none barabisubiriye? Abahakiniye bose sinzi ko muvyibuka.

    • Godefroid Sendazirasa

      Ndabaramukije mwese jewe nibaza ko à Gitega bitamye bimeze gutyo jewe ndabandikiye naratwaye association de football de Gitega les années 1999-2000-2001 ivyobintu ntivyigize bishika kandi ambiance yari yose n’umupira waruteyimbere cane.

      Nukuraba igituma vyadutse muriyimyaka

Publicité