http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Économie

Les vendeuses de pagnes pourraient bientôt reprendre leur commerce, selon le Sygeco

Le syndicat général des commerçants a tenu une conférence de presse ce jeudi 7 novembre. L’issue des pagnes saisis au marché de Buyenzi «  chez Siyoni » été le seul point à l’ordre du jour.

Les commerçantes de pagnes ©Iwacu

Les commerçantes de pagnes ©Iwacu

Audace Bizabishaka, président du Sygeco, a d’abord démenti les propos de Gaudence Ndayizeye, commissaire chargé d’enquête à l’OBR, qui affirmait plutôt dans la semaine qu’il n’y a jamais eu des pourparlers entre l’Office et les commerçantes. « C’est un pur mensonge d’oser le dire alors qu’il a lui-même participé dans les négociations qui ont eu lieu le 23 octobre », regrette t-il.
Le 5 novembre, des négociations ont encore eu lieu entre l’OBR et le Sygeco, avec des engagements à la clé : l’OBR accepte de remettre les pagnes saisis aux propriétaires moyennant le payement préalable de 25% droit de douane de droit plus 10% de TVA, soit 35 % au total.

De son coté, le syndicat formule la demande de déduction de la taxe de droit de douane de 25% restant, et l’OBR soutient la proposition et promet de la transmettre aux autorités compétentes pour décision. Selon Audace Bizabishaka, il a été convenu que si les autorités compétentes acceptent la proposition, les commerçantes des pagnes ne payeront pas les 25% des taxes restants. Par contre, si la proposition de réduire les taxes de 25 %, n’est pas accepté, les commerçantes des pagnes payeront cette taxe à l’OBR en deux mensualités à savoir le 30 décembre 2013 et le 31 janvier 2014.
Le président du Sygeco a, en outre, annoncé que ces commerçantes signeront un acte d’engagement pour le paiement du montant restant de 25% à l’OBR. La remise des marchandises se fera immédiatement après paiement de 35% sous la supervision d’un comité composé de trois membres du syndicat Sygeco et de trois membres de l’OBR.

Selon Audace Bizabishaka, ils espèrent une réponse favorable du gouvernement. « Pour qu’il n’y ait plus de fraude, il faut qu’il y ait un prix favorable de taxation des marchandises. Les pays de la sous région dont le Rwanda, le Kenya et la Tanzanie paient 25 % de taxe. Nous avons des bases de négociation solides qui nous permettront de convaincre le gouvernement », a-t-il ajouté.

  4   Vos commentaires
  1. Magara

    « si les autorités compétentes accepteraient la proposition, les commerçantes des pagnes ne payeront pas les 25% des taxes restants. (…) si la proposition de réduire les taxes de 25 %, ne serait pas accepté les commerçantes des pagnes payeront cette taxe  » .

    Cette journaliste devrait revoir les règles de la concordance des temps. C’est trop graves les erreurs contenues dans cet article.

  2.  » été le seul point à l’ordre du jour ». C’est quelle langue ça?

    • Corrige et la ferme……c’est écrit pas un non français.

      • poete

        ha ha effectivement et c’est commenté « par »un non français

Publicité