Société

Une vingtaine de présumés rebelles Maï-Maï remis aux autorités congolaises

09/02/2018 Abbas Mbazumutima 2

Selon des sources dignes de foi, près de 20 miliciens du groupe Maï-Maï Yakutumba détenus au SNR auraient été livrés ce jeudi 8 février aux autorités de la province du Sud-Kivu. L’opération s’est déroulée dans l’après-midi au poste frontière de Gatumba, côté burundais.

Le poste frontière de Mulongwe où ces présumés rebelles ont été acheminés avant d’être embarqués pour Uvira

C’est vers 16 heures et demie que 4 pick-up aux vitres teintées du SNR sont arrivés en trombe, les feux avant allumés. Armés jusqu’aux dents, le doigt sur la gâchette, les policiers assis sur les banquettes à l’arrière de ces 4×4 ont sauté de leur véhicule avant l’arrêt complet.

Ils se sont vite déployés en face des bureaux de ce poste frontière établissant en un clin d’œil un périmètre de sécurité autour de ces pick-up. Ils étaient visiblement nerveux. Un des agents du SNR est sorti du véhicule, un smartphone collé à l’oreille.

Au bout d’une dizaine de minutes, ces 4 véhicules se sont directement dirigés vers le poste frontière de Mulongwe, côté congolais. Ces 4×4 sont retournés après un quart d’heure.

Les policiers assurant la garde de ces agents du SNR impliqués dans cette opération, étaient visiblement moins tendus qu’avant. Les mines affichées n’étaient plus renfrognées. Ils se sont même permis d’échanger avec quelques commerçants et voyageurs grouillant à la frontière avant de s’en aller.
Mais avant l’arrivée de ces pick-up au poste frontière de Gatumba, il y a eu quelques navettes d’une voiture de type Toyota Probox portant une plaque d’immatriculation congolaise du corps diplomatique.
Quelques agents du HCR et de l’ONPRA (Office national de protection des réfugiés et apatrides) étaient dans les parages. Un véhicule du HCR bien garé au bord de la route les attendait. Ils ont quitté les lieux quelques minutes après le départ de ces 4×4.

Fuyant les affrontements les opposant aux FARDC dans le territoire de Fizi, ces combattants présumés du groupe Maï-Maï Yakutumba se sont rendus après leur débarquement au petit port commercial de Rumonge mercredi 31 janvier. C’est le SNR qui s’est chargé par après de ce dossier.
Des sources dignes de foi affirment que le No2 de ce groupe rebelle, Ekanda alias Draguila était parmi ces miliciens, plus d’une trentaine. Il y avait parmi eux 4 blessés.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. MUHUTU Pacifique

    Bashatse kumbwira let’s ya Congo ko nabo nibafata abarobelle burundais ko noca bababazsnira. Ariko twibaze ko Congo ivyo itazobikora.

  2. Kimeneke

    Mwitonde Tanzania yarikubatanga igihe mwarimukibira muhungirayo

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

504 utilisateurs en ligne