http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Archives

Une université pour enseigner le leadership

22-08-2011

L’Université Internationale de Leadership (UIL) a officiellement ouvert ses portes au Burundi, vendredi 12 août. Le Président Pierre Nkurunziza a octroyé un terrain à Kabezi pour la construction du campus.

Avenue Yaranda, commune Rohero, l’immeuble qui jouxte celui du sénat abrite l’UIL, Université Internationale de Leadership. L’institution commence avec quelques facultés : Youth Studies, Leadership & Management, Sciences de la Gouvernance ainsi que Missiologie.
Le cursus se décline sous le système Licence-Master-Doctorat (LMD) non encore en vigueur dans les 15 autres universités burundaises. Les études doctorales qui débuteront en 2013 se feront en missiologie pendant 3 à 4 ans.

Les conditions d’admission sont les mêmes que celles exigées dans les autres universités de la place: diplôme d’Etat ou équivalent. Un diplôme de licence est exigé pour l’inscription en master, tremplin pour le doctorat. Mais il faut aussi maîtriser la langue anglaise, tous les cours sont donnés en anglais, sauf ceux de la faculté de missiologie qui seront en français et en anglais. Des cours de mise à niveau sont néanmoins prévus pour bien suivre les enseignements dans la langue de Shakespeare.Les enseignants en master sont à majorité étrangers.

Pas pour les bourses modestes

L’UIL, n’est pas accessible pour les bourses modestes. Il faut en effet 1.500.000 Fbu par an pour une licence en cours du soir, et 1.080.000Fbu pour celui qui veut étudier pendant la journée. Un tarif de loin supérieur à celui des autres universités qui exigent environ 300.000Fbu par an. En master, chaque étudiant paye 1.792.800Fbu par an.

Bref, ce n’est pas une université pour n’importe qui. Ainsi, parmi les étudiants de la première promotion, en master, on retrouve l’ancien vice-président Frédéric Bamvuginyumvira et l’ancien ministre Jean-Marie Ngendahayo sont parmi eux…

La Bible au centre des enseignements

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Julien Nimubona, salue la venue de cette institution « qui, sans doute, contribuera à la lutte contre la corruption et les malversations économiques. »
La Bible occupe une grande place dans le cursus. Le Président Nkurunziza se dit fier de cette université  et « rend grâce à Dieu pour la mission de l’UIL » qui « est de développer les leaders d’intégrité christocentrique (le Christ au centre de tout).»

Selon le numéro un burundais, l’université est un facteur clé du développement. Le président a offert à l’UIL un terrain pour la construction d’un campus à Kabezi, pour contribuer au développement de toute la province Bujumbura «  encore en arrière. » Les travaux de construction du campus qui débuteront en 2012 coûteront 2,5 millions $.

_________________________

Outre le Burundi, l’UIL est présente au Nigéria, Ghana, Zimbabwe, RDC, Kenya et Burundi. Il est sponsorisé par Campus pour Christ International, un organisme chrétien dont le siège est à Orlando, aux USA.

Publicité