http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Politique

Une invitation pour le Cnared sinon rien!

19-05-2016
Pancrace Cimpaye : «Nous n’irons pas à Arusha aussi longtemps que le CNARED n'aura pas été invité comme une entité.»

Pancrace Cimpaye : «Nous n’irons pas à Arusha aussi longtemps que le CNARED n’aura pas été invité comme une entité.»

«Nous n’irons pas à Arusha aussi longtemps que le CNARED n’aura pas été invité comme une entité.» C’est la position de la plateforme Cnared.

Selon cette coalition, quelques partis et organisations ainsi que quelques personnalités membres du Directoire du CNARED ont été invités à titre personnel. Sur ce, le CNARED a décidé de ne pas participer à la séance inaugurale des négociations à Arusha du 21 au 24 mai 2016 pour faute d’invitation officielle. Selon Pancrace Cimpaye, porte-parole du Cnared, tous les partis du Cnared à l’exception d’un seul ont déjà écrit au facilitateur pour lui annoncer qu’ils n’iront pas à Arusha dans ces conditions.

Le bureau de la médiation de l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa avait annoncé qu’elle envisageait d’organiser dans un premier temps des séances séparées en invitant d’abord le gouvernement et sa mouvance le 21 mai, ensuite l’opposition et enfin la société civile avant d’organiser une plénière avec toutes les parties. « Mais aujourd’hui, nous avons appris qu’elle a invité, en même temps que le gouvernement, quelques partis du Cnared et non le Cnared en tant que tel », a indiqué Pancrace Cimpaye, à l’AFP.

Le Cnared récuse Libérat Mfumukeko

Certaines sources soutiennent que l’organisation de ce rendez-vous aurait été confiée au secrétariat exécutif de l’East African Community (EAC). «Derrière cette tentative de détruire et d’exclure le Cnared, noud percevons la main du secrétaire général de l’EAC, Monsieur Libérat Mfumukeko.» Selon le Cnared, ce dernier a été nommé, le 5 mai 2016, Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de Pierre Nkurunziza. «De secrétaire général de l’EAC, Monsieur Libérat Mfumukeko est passé à l’Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire d’une partie en conflit et sa partialité s’affiche à l’œil nu.»

Le gouvernement burundais lui ne ratera pas l’occasion. «Le gouvernement prônant le dialogue ne peut s’absenter quand les Burundais se réunissent… La session prochaine est une suite logique de ce qui se passe dans le dialogue inter-burundais à l’intérieur du pays », a déclaré sur VOA, Willy Nyamitwe, conseiller en communication du président Nkurunziza. Et d’ajouter que la priorité sera « la consolidation » de la paix au Burundi.

  19   Vos commentaires
  1. Leopold Hakizimana

    En lisant les commentaires sur IWACU et d’autres écrits ailleurs, l’opinion générale veut que le CNARED soit un tonneau vide qui fait de bruit. Ce bruit continue de diviser même si son déclin est proche. En effet, un regroupement d’individus n’ayant aucune assise nationale, de gens sans conviction, orgueilleux et opportuniste, de politiciens mais déconnectés de son peuple, les Burundais n’en veut pas avec raison. C’est vrai et c’est mon l’impression que le CNARED est un ramassis de leaders sans aucune vision ,objectifs nationaux et programme à part celui de remplacer Nkurunziza. C’est une honte et une trahison pour Pancrace Cimpaye et compagnie. Ces Hutu bashaka kudutwara kuguvu tutabashaka.

    C’est aussi une honte pour ces leaders tutsi qui ont soutenu le CNARED en espérant y trouver ces hutu de service, mais en vain heureusement. Ces leaders de la société civile ont soutenu le CNARED pour leurs visibilités et pour la continuité de la rébellion à Bujumbura, mais contre les intérêts des tutsi en général. Les intérêts des tutsi est dans la paix des hutu. La mort des tutsi en 1993, après l’assassinat de Melchior en est une des expressions que les leaders tutsi devraient comprendre. Les hutus ne se laisseront plus massacrer comme 1972 mais il faut qu’ils bannissent la médiocrité, la corruption dans la gestion de notre État. Uburundi n’ubwa twese. C’est une erreur fatale d’exclure les autres parce qu’on a gagné les élections. Nabandi barakeneye kubaho. Aho hantu FDD-CNDD yarahihendeye. Merci quand même aux militaires hutu et tutsi qui ont étouffé la manifestation violente à Buja et le dernier coup d’État. Ubu tuba turi muntambara nini. Ibibi birasumbana. Ubu ab’ahutu barazi nabo kurasa, harimwo abanz’ ubwenge, naho ba pancrace canke abandi bansumira inda batabura hose, mugabo ndukwiye gushira inkota mutwabati tukubaka igihugu cacu.

    Pour revenir sur mon sujet, l’agacement de Ciramunda Richard, cet ancien rebelle en tenue de combat devenu rebelle avec un stylo à la main, a sans doute contribuer avec le temps à la chute du CNARED. Et c’est à partir du moment il a marqué que les transfuges, appelés communément frondeurs, avaient réussi à contrôler cette organisation. Richard aurait probablement aimé que l’extrémiste Sinduhije soit le Chef de CNARED mais les américains lui ont joué.
    La présence ou non du CNARED à Arusha II ne changera pas notre quotidien. Nous voulons la paix et du pain. Je suis inquiet: certaines gens iront là pour manger l’argent de Blancs, c’est plus ironique en Kirundi, ngo kurya amahera y’abazungu. Ils y iront plusieurs fois pour ramasser assez d’argent pour se construire des maisons. Les Burundais sont sadiques.

  2. ST

    Le Burundi est souverain et la parole est toujours aux plus forts, et qui dit fort au Burundi, dit avoir une armée solide derrière soi et des hommes influents dans chaque coin du pays. Est-ce que le CNARED remplit ce critère? Je ne le pense pas, mais le parti Cndd-Fdd, oui. Alors, Nkurunziza complètera son mandat en cours tel qu’il l’a souhaité, c’est l’après 2020 qui reste cependant incertain pour tous !!!

  3. GirAmahoro

    Muri Libya habanje kuvuka iciswe Conseil National de Transition.
    Bamaze kubahenda bagata igihugu cabo mukaga, ivyakurikiye n’uko Libya imeze gushika uno musi ntanumwe atabizi.

    Iyo CNARED nayo nukuraba nez ico igamije.

    Ariko twame twibuka ko uwutema urwiwe, ba sesankuyoze bamutiza umuhoro.

  4. Kiraranganya Idrissa

    Chers amis du CNARED.
    La chaise vide encore??? Rindira CNARED nyakuri ibadukemwo muteteterwe. Iruka nyaruka ahubwo.
    C’est une occasion offerte aux moutons égarées sinon vous risquez de manquer et la chèvre, et la corde.
    Combien des militants derniers vous? une minorité des intellectuels qui ont perdu les pédales ? Les rwandais ou les jeunes drogués de Musaga et Ngagara, Cibitoke; Jabe peut être.
    Une seule chose : soit vous y allez et respire l’air de l’Afrique, soit vous vous dispersez comme de la farine et c’est votre fin (Munakufa na njaa na kujuta)
    Sinon, le CNDD-FDD c’st pas demain ou après demain q’il quitte le pouvoir. Le plus grand secret de s’éterniser au pouvoir ce ne sont des doctorats c’est plutôt de la force. Aussi longtemps que vous comptez sur ces généraux croupis dans la misère de Mpimba, de ces jeunes Caens dans les camps de réfugies au Rwanda; de ces militaires du FOREBU de Buyoya, je vous dis franchement que vous mourrez comme des mouches. Et vous Ntiba, quel mouche vous a piqué pour quitter votre villa de Gihosha et devenir Mutama de la neige en Europe? Comptez vous encore devenir President ? mon œil. Igihe bagutera inyanya iyaba ufise inkoho, wari kwinyegeza? Ubu relo igabo riravyutse wanse guhemikura aba Himla? Mutama wiwacu i Gishubi. Hunguka ntawuziogukorako , ureke abakiri bato basare baracafise iminsi. We ntumuzi Minani combie il est non seulement malin mais aussi escroc politiquement. Vous allez vous retrouver entrain de vendre votre maison, utawumwa roho na utapita unakufa.

  5. Jean-Pierre Ayuhu

    Monsieur Hutu Pancrace,

    En référence à votre lettre ouverte aux Hutu, je m’adresse à vous Hutu, donneur de leçon aux Hutu, pour vous donner à mon tour une leçon. Je ne suis ni hutu ni hutisant. Ici simplement vous montrer l’absurdité de vos prises de position. Le CNARED, hier ADC, est une sorte de fausse commune où sont enterrés des politiciens ayant choisi de se suicider collectivement ( suicide politique, j’entends). Seul un miracle peut vous ressusciter. Les gourou, Louis Michel et les autres, n’ont plus, hélas, ce don de ressusciter les morts. C’est la raison pour laquelle, vous n’êtes pas convoqué au jugement dernier à Arusha.. Vous avez été rien, rien et rien en terme de poids politique et comme les tonneaux vides font le bruit que l’on leur reconnait, et ben, cela vous caractérise¨!

    • Kiraranganya Idrissa

      Ndagukunze naho ntakuzi. Uze kuza ndaguhe amstel ce soir—-you can call me so. CNARED ou fausse commune .

  6. Fofo

    Mu kirundi iyo umuntu yanse ubutumire aba agayanye! La meilleur façon serait de répondre à l’invitation et soulever la cause dans ces consultations! Sinon, vous risquer de confirmer à la communauté internationale votre immaturité politique qui, par ailleurs, n’est à cacher par le fait de démambrement de cette plateforme « dite » de l’opposition!!

    • KABADUGARITSE

      En politique on joue autrement si tu ne le savais pas. Si non on ne s’entretuerait pas car « Mu kirundi kizira kwica ».-

  7. Bakari

    Pancrace est le prototype même de politicien burundais que je déteste: opportunisme, égocentrisme, égoïsme, démagogie, arrogance, tout cela réuni dans une seule tête!

  8. Micombero

    Le CNARED possedent combien de populations qui les soutiennent. En tout cas 5 collines (Musaga, Cibitoke, Ngagara, Nyakabiga et Jabe) sur plus de 3000 collines que compte le Burundi, donc 0,001….% de personnes veulent des Ministeres et autres postes juteux au Burundi? Quelle bêtise?

    • KABADUGARITSE

      Iyo biba uko abavyeyi bawe ntibaba baragukujije kuko imbere y’uko uvuka wari inyuma y’irigi ry’ifundi.-

  9. aime

    mbe iyo coalition irakenewe kuruta kwicarana umwe umwe mukaganira ico umwe yiyunvira.?
    Sha CNARED igiye yaboneka ko ari parti politique avec un president belge ou rwandais cacher.
    none ko mugizwe nimigambwe myinsi mwunvikana komutabareka bitabe ubwabo konakare mutagiye mumatora mugiye kuganira.
    birabobke ko muboshwe nababirigi canke USA yabahaye agenda yo guhagarika ama contract yama minerais.
    ntimubeshere democracy muboshe abandi ba president bamaparti politique.
    CNARED niyi idashaka amahoro
    gouvernment yarikwiye guheba ivyo biganiro

    NAKARE ABARUNDI NTIBAZOKWEMERA IVYAVUYEMWO TUTAGIZE REFERUNDUM

  10. eric

    je pense que le chef de cette coalition d’opposition n’est pas burundais

  11. Ah oui ce Mkapa sait très bien que les « politiciens » Burundais sont peut-être la plus pathétique des classes politiques de la planète. Des trahisons ne tarderont pas à se manifester pour quelques voyages assortis de quelques per diems. Entre-temps, le processus s’enracine et avance avec ou sans certaines figures détestées par Bujumbura. Si la main de Mpfumukeko est visible, que chercherait l’opposition à Arusha? A moins que le temps ait fait son effet, c’est-à-dire que l’exil commence à fatiguer les gens joue en faveur du gouvernement. Oui les négociations constituent une sortie « honorable » pour les fatigués bien que la petite porte soit trop visible! Ces négociations vont se résumer en une suite de séances d’humiliation de ceux qui s’appellent opposants, car, apparemment, les plus chanceux auront quelques porte-feuilles ministériels et bonjour le troisième et même le nième mandat. Les milliers de morts, les milliers de détenus et les centaines de milliers de réfugies seront qualifiés à jamais et sans gêne, par leurs fossoyeurs, de ce que je ne peux pas répéter, histoire de chosifier ceux qu’on déteste.
    Cela dit, j’ose espérer que cette classe politique aura assez de couilles pour, au moins, éviter cette humiliation sans nom.

  12. Claude NAHAYO

    Courage: Leaders Politiciens de tous bords, allez a Arusha malgre les imperfections, ne manquez pas de respect au MZEE MKAPA: sinon, vous retarderez le Dialog qui amene la Reconciliation, et plus tard, Justice Independante + Elections pour la Stabilite et le Developpement. Le Developpement qui accuse du retard avec les chicaneries politiques qui ont dure trop longtemps au Burundi. Trop longtemps: Par exemple, au Burundi, on celebre encore le deux « petits » barrages de BAGAZA, il y a 30 ans, (Rwegura: 18 MW et Mugere: 8 MW), total: 26 mW, alors que la TANZANIE: 800 MW, UGANDA: 600 MW, et meme le Rwanda vient de franchir le cap de 180 MW total avec l’ajout cette semaine de KIVUWATT, 26MW a lui seul, l’equivalent de la production du Burundi, et en 2014, le RWANDA avait inaugure NYABARONGE I: 28 MW, total de production electrique ajoutee au Rwanda pendant les 12 derniers mois: 52 MW ! On pardonne beaucoup a un Leader quand l’Economie marche. Au Burundi, il y a urgence: le « MISMANAGEMENT » a arrete la realisation des « futurs » barrages MPANDA (10 MW), KAJEKE (Irrigation) et KABURANTWA (20MW): depuis 2010, les travaux sur ces « barrages » sont au compte goutte ou abandonnes…, les delais de construction sont largement depasses de plusieurs anneees….pourtant les decaissements sont faits, mais pas/peu de signes de realisations: en 6 ans, les nouvelles : 30% des travaux sont completes……beaucoup a ete fait sous le « regne » NKURUNZIZA pour l’education/santé pour tous…mais les citadins pleurent le delestage, « mismanagement » des fonds,peinuries,pouvoir d’achat…. »Sabotages » ou faut-t-il faire mieux ? Quel Dialogue politique si on ne parle pas de la JUSTICE INDEPENDANTE pour que tous les domaines soient mis en DISCIPLINE: un President ne peut pas tout suivre/tout coordoner/rendre justice/etc. La JUSTICE INDEP doit etre presente pour garder un corps economique sain et efficace…Sinon, les barrages n’aboutiront jamai…..Bagaza a essaye les barrages, petits par leur taille regionale, mais devenus grands parce que le Burundi tarde a s’adapter a la rigueur de la Gouvernance qui construit….c’est cela le contenu du Dialogue d’Arusha (Mzee Mkapa) pour l’interet du petit citoyen lambda comme moi….Des Dizaines de Milliards decaisses du budget etatique pour les barrages KAJEKE/MPANDA/KABURANTWA depuis 2010 mais sans resultats…meme pas si on attendait 2020….je deviens pessimiste si il n’y a pas de sursaut pour un dialogue sur la rigueur qui doit et qui ne peut provenir d’un systeme judiciaire INDEPENDANT. God Bless.

    • Haruna

      Monsieur Nahayo,
      Qui vous a dit que Bagaza n’a construit que « deux petits barrages » comme vous les appelez? Ayez l’honnêteté de vous renseigner et de rendre justice à cet illustre disparu. Ce qu’il a fait mérite d’être chanté. Rassurez-vous, sa renommée et ses réalisations grandioses sont connues au-delà des frontières du Burundi. Il pouvait facilement battre n’importe quel candidat aux élections présidentielles mais son seul tort était d’être tutsi. Peut-être que le pays entier serait maintenant électrifié, et non électrocuté comme c’est le cas aujourd’hui.

      • Bakari

        @Haruna
        « Peut-être que le pays entier serait maintenant électrifié, et non électrocuté comme c’est le cas aujourd’hui. »

        Il a sûrement préparé le terrain pour l’électrocution du pays par sa politique d’exclusion!
        Lorsqu’on sème la haine, on récolte la désolation! Ceci reste valable pour n’importe qui!

        • Mahoro

          Haruna,que Dieu te purifie de ton radicalisme si c’est pas ethnisme.Oser dire que Bagaza a eu tort d’être tutsi,alors que les hutus sont réapparus au trône en 93 c’est de l’impassibilité sans nom face au mal hutu.
          Bagaza a essayé de développer le pays,et c’est ce que Nahayo avait souligné et apprécié.Aime ton peuple Haruna ds sa diversité et pense à tt ce qui peut contribuer ds son développement.

        • Claude NAHAYO

          Monsieur Haruna,
          Veuillez bien me comprendre, dans le contexte regional, 40 MW c’est petit mais c’etait grand il y a 30 ans ! Uganda vient en 2014 d’inaugurer BUJAGALI DAM de 250 MW il y a deux ans ! j’ai parle de deux ou plusieurs « petits » barrages qui etaient « grands » il y a longtemps: c’est l’amerture, mon frère, que mon pays n’arrive pas a faire mieux que les realisations faites il y a trente ans, trente ans….meme la construction actuelle de « petits » barrages en cours: MPANDA(10MW)/KAJEKE/KABURANTWA(20MW) est a l’arret a cause du MISMANAGEMENT….J’ai l’amertume car on risque de devenir comme HAITI…j’ai parle de la necessite de la JUSTICE INDEPENDANTE….meme sous Bagaza, si la Justice Independante avait ete en place, c’est bien sur plus difficile a l’epoque qu’aujourd’hui (URSS/Partis Uniques), l’environnement actuel est favorable pour la JUSTICE INDEPENDANTE qui permets l’eclosion du developpement durable…sinon, meme HAITI echoue depuis 200 ans a stabiliser/decoller pour des raisons internes….God Bless….

Publicité