Société

Un vol de moto tourne au drame

Un conducteur de taxi-moto a été tué, ce jeudi 20 novembre, au quartier 4 de la commune urbaine de Ngagara par deux voleurs. 

Eric Niyongabo, un des voleurs attrapés par les habitants de Kamenge ©Iwacu
Eric Niyongabo, un des voleurs attrapés par les habitants de Kamenge ©Iwacu

Les assassins ont été arrêtés à Kamenge par la population. Celle-ci demande la fin de l’impunité.
Selon plusieurs témoignages, le défunt du nom de Josias Manirakiza, la vingtaine, venait de déposer un client près des bureaux de la poste vers 10 h. Celui-ci, au lieu de payer le motard, a sorti un pistolet et lui a tiré trois balles (une à la poitrine, une autre dans les côtes et la dernière derrière la nuque). La victime est morte sur le champ.

Le tireur et un autre jeune homme, qui avait passé toute la matinée sur place alors qu’il n’habite pas à Ngagara, se sont emparés de la moto de la victime dont la plaque est 23DA13 et ont pris la fuite. Les habitants ont alerté d’autres motards qui ont pris en chasse les deux assassins.
L’arrestation

D’après des habitants de Kamenge, les deux voleurs ont été attrapés à la 3ème avenue du quartier Kavumu lorsqu’un camion leur a coupé la priorité. L’un des malfaiteurs a sorti le pistolet et a voulu tiré sur la foule déjà nombreuse, mais l’arme était déjà déchargée. Pris de panique, les gens ont reculé et les deux jeunes voleurs se sont enfuis vers la rivière Nyabagere. C’est là que population les a attrapés.

La police est vite intervenue pour éviter que la foule en colère ne se fasse justice. Ces deux malfaiteurs, dont l’un s’appelle Eric Niyongabo (originaire du quartier Magarama en province Gitega), ont été conduits au cachot communal. L’un avait visiblement perdu connaissance et l’autre était grièvement blessé à la tête.

La population et surtout les motards demandent que l’impunité cesse à l’égard des voleurs de moto. « Nous en avons arrêté pas moins de quatre en l’espace de trois mois, mais il sont ensuite relâchés. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

15 réactions
  1. burundo

    C’est l’époque à vol armé. Meme le pouvoir arme une parti de la population, et désarme bien sur une autre via des ridicules fouilles perquisitions. Bon, l’histoire retiendra un pouvoir faible et …

  2. ndayizeye melchior

    ariko sindabashigikiye nagato ariko ntawoca avuga uwariwe kuko umusuma … ariko kandi ni yaba aruwo muri muri opposition ntazovayo

  3. kAGANJI

    Hemwe abo ba police bakoze nabi gose, bagomba kureka ivyo bisuma bakavyereka, none ejo sivyo bizosubira bikadutwara uwundi murundi!! Oya bakoze nabi gose!!! iyo babareka bakabatsinda muri uwo mwonga, bagaca bafurira.

  4. nzitonda

    Mugenzi, oya n ukuri ntuhanure iryo bara, ahubwo abashingamateka ni batore amategeko ahasha abasuma abo ari bo bose kandi bahereye mu bakozi ba Leta. Birababaje gose ivyaha vyarasasiwe indava ni co gituma abanyagihugu bashavura bagashaka kwihanira. Mugabo biragoye kuko n abo ba polisi bariba mu bandi, none ni nde yofata uwundi, turacagowe.
    Twihanure!

  5. Canadien

    En lisant les commentaires ici, je remarque que ceux qui défendent les droits de l’homme le font seulement quand ce sont les leurs qui sont touchés. Quand ce sont leurs biens qui sont voléa ou des faiseurs de troubles sont pris en flagrant délis, ce sont des appels au meurtre qui sont applaudis, et Iwacu est complice car elle a laissé des commentaires haineux parraitre sur son site. Voici les droits qui auraient été bafoués si on tuait ces deux criminels:
    1. Droit à la sureté, à un procès équitable et à la présomption d’innocence jusqu’à ce qu’une cour ait STATUÉ sur leurs cas.
    2. Droit d’être extraits à la VENGEANCE privée
    3. Droit de COMBATTRE l’accusation

    J’espère que nous allons continuer à nous battre pour que les droits fondamentaux soient respectés, même quand ces droits nous dérangents, c’est ça un Etat de droit. Arrêtez les appels au meurtre SVP !

  6. Ninde

    Uranyishe nagatwengo ariko NIVYO!!

  7. Ndikumana Roger

    “La police est vite intervenue pour éviter que la foule en colère ne se fasse justice”
    Merde alors. ça commence à m’énerver cette police. None uwo mumotard bishe ntiyari umuntu?

  8. nkuba

    Le fait qui pousse la population a ce faire justice est que ces malfaiteurs quand ils commettent leurs exactions meme s’ils sont condamnes, ils ne sont pas severement punis car les peines prononces sont tres legers et courts.

  9. SERWENDA

    Yarabonye ko pistolet itari efficace. Niyo bamurekura azotora mitrailleuse.

  10. Mthukuzi

    Kill’em all those motherf’***!

  11. KABADUGARITSE

    Qui qu’ils soient, il aurait fallu en finir dans la rivière Nyabagere et qu’ils y trouvent leur cimetière.

  12. pardon

    Be muca mugira mbiyo mbiyo mubambike ya ma pneux…! N’aka bibon ka essence bihere biheze! Kandi ngaho ntawuzimya ! Ce sont des droits qui s’arrachent, sinon vous ne serez jamais servis basha!!!!

  13. Ntahombaye

    Mbe sha ko Atari uwo muri opposition bazomarayo kabiri?ubutungane bw uburundi buri mubitaro kenshi butora mitende aruko.habonetse uwutavuga rumwe na leta.abanyagihugu naho mwohera mwese abatware ntaco bibabwira move gituma babarekura kugira babamare.

  14. king

    Bravo à la population d’avoir arrêté ces deux fous. Ils ont fait le travail que parfois,la police ne fait pas.

  15. Nzobandora

    Le Président Domitien avait trouvé une solution radicale qui avait rapidement apporté ses fruits. Tuer ses bandits-assassins et seuls les leurs les regretteront.
    Le risque maintenant est de les voir libres dans quelques jours et ils n’opteront que recommencer à faire ce qu’ils savent mieux faire.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Le flambeau et non la torche !

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le flambeau et non la torche !

« Rumuri », le flambeau. C’est ce nom élogieux que l’on donne à un universitaire. Tout un symbole. Pour les Burundais, un universitaire devrait être un modèle de la société, un éclaireur de ses petits frères et parents laissés à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

526 utilisateurs en ligne