Editorial

Un gap qui en dit long

12/02/2016 Léandre Sikuyavuga 6
Léandre Sikuyavuga
Léandre Sikuyavuga

L’Office burundais de recettes (OBR) accuse un manque à gagner d’à peu près 130 milliards de Fbu, soit 590,6 milliards collectés contre 720 milliards, projections pour l’exercice fiscal 2015.« Situation à mettre au passif de la crise socio-politique et économique de l’année 2015 », a expliqué Domitien Ndihokubwayo, le commissaire général, comme pour se dédouaner. Il n’a pas voulu faire trop de commentaires sur les raisons de ce gap. Mais les chiffres parlent.

Quoique les responsables de cet organe – dont les entrées contribuent pour près de la moitié au budget national- se disent « optimistes », les inquiétudes ne manquent pas. D’autant plus que la même institution vient de placer la barre un peu plus bas cette année par rapport à l’exercice précédent. Elle table sur des entrées de l’ordre de 678 milliards de Fbu. Il faut être réaliste.

Cela s’ajoute au gel de la coopération financière des principaux bailleurs de fonds qui conditionnent la reprise de l’aide au dialogue inclusif entre Burundais.

Par ailleurs, le climat n’a pas été clément pour la première saison culturale. Des inondations continuent à endommager des champs, des maisons d’habitation et des infrastructures socio-économiques de base.Cela n’augure rien de bon. La situation politico-sécuritaire doit donc changer.

Ne nous voilons pas la face : il doit y avoir un dialogue inclusif et sincère entre les vrais protagonistes. Pour l’intérêt supérieur de toute la Nation, ce n’est pas une faiblesse, loin de là, ce serait plutôt une force et une grandeur d’esprit.

Osons espérer que «l’équipe de médiateurs de haut rang» désignés par l’Union africaine pour résoudre la crise politico-sécuritaire prévalant au Burundi sera à la hauteur de cette ultime mission.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Jamahaar

    Lorsque tu es deja dans trou, la sagesse recommande d’arreter de creuser, mais plutot de remonter a la surface pour voir les rayons du soleil.Maleureusement, malgre les faits et les nouvelles alarmants et plus mauvais les uns que les autres,les conseils prodigues par des ames de bonne volonte lacales ou venues d’autres contrees lointaines, le regime en place a choisi de rester sourd et continue a enfuir la tete dans le sable comme l’autruche croyant que l’orage va passer sans l’emporter.Continuer a faire la sourde oreille et a fermer la porte a toute initiative pronnant le dialogue inter-burundais sans exclusion en faisant valloir des raisons de souverainete au 21eme sicele, c’est juste se tirer une balle au pied avec des consequenses qui risquent de sapper l’aurorite meme dans les coeurs de la “majorite silenceieuse”, “Rubanda nymawishi” qui etait restee a l’ecart de la contestation du 3eme mandat de Pierre Nkurunziza et la gestion calamiteuse du CNDD-FDD de l’economie du pays depuis sa prise de pouvoir en 2005.Ventre affame n’a point d’oreilles.Toutes les revolutions de part le monde ont toujours eu comme catalyseur la famine, le chomage et la hausse des impots.Il va y avoir un moment ou les digues vont ceder et le pouvoir sera force de lacher du reste pour enfin s’asseoir avec ses opposants autour d’une table de negociations pour un projet de societe et une gestion economique et politique differente de celle d’aujourd’hui qui ne fait que conduire le pays tout droit au mur sans perspective d’avenir meilleur.

  2. Kaburundi

    Faut pas penser comme ceux qui observent le ciel etant dans un trou. Presque toutes les bourses internationales sont au rouge. Beaucoup d’economies tournent au relenti (les pays en paix). Comment voulez-vous qu’au Burundi les choses en soient autrement avec les defis qui sont. les notres? Le pays fait plutot des efforts qu’il faut louer si ca pouvait durer.Est-ce que la chutte du cours du petrole aura-t-elle des effets nefastes sur les seuls pays producteurs? Je trouve que le jounaliste n’a pas fait d’efforts en se limittant au dialogue inclusif comme panacee. La seule solution est de se mettre au travail pour accroire la production malgre les intemperies.

  3. Jmm Man

    De rever, oui, en effet!

  4. Bakari

    @roger crettol
    “En offrant une contribution concrète pour sortir d’une crise qu’Il aura nouée avec une imperturbable volonté.”
    Et tout en espérant que les clefs du noeud soient dans une seule main afin qu’ils n’y aient pas d’autres noeuds à dénouer encore une fois!

  5. Karabadogomba

    Ce n’est que le début. Wait and see, tuzobura nayo duhemba abasoda n’abapolisi. Et ensuite?…

  6. roger crettol

    “Osons espérer que «l’équipe de médiateurs de haut rang» … sera à la hauteur de cette ultime mission”

    Quant à moi, j’espère que ces Rois Mages, en visite un peu tardive cette année, trouveront en face d’eux un Sauveur de la Nation qui saura se montrer, lui aussi, à la hauteur. En offrant une contribution concrète pour sortir d’une crise qu’Il aura nouée avec une imperturbable volonté.

    C’est vendredi, j’ai encore le droit de rêver.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

685 utilisateurs en ligne