home_center

Un congrès surprise

On s’attendait à de nouvelles têtes au sommet du parti. Mais surprise : le congrès du Cndd-Fdd n’avait rien d’extraordinaire.

Le président Pierre Nkurunziza a donné l’impression d’être réellement le Chef d’orchestre qui mène les Bagumyabanga.

Le président Pierre Nkurunziza a donné l’impression d’être réellement le Chef d’orchestre qui mène les Bagumyabanga.

Le week-end du 18 au 19 juin 2016, tous les yeux burundais étaient braqués sur Ngozi, au stade Rukundo de Buye, dans la commune Vyegwa, où se déroulait un congrès extraordinaire du Cndd-Fdd, le parti au pouvoir.

Dans une interview exclusive accordée au journal IWACU à la veille de cette grande messe, le président de ce parti, Pascal Nyabenda, avait annoncé le changement des textes régissant le parti et l’élection de nouveaux dirigeants du parti, « pour se conformer à la conjoncture actuelle et se préparer pour les élections de 2020. »

Au premier jour de ce congrès, dans son discours inaugural, le samedi 18 juin, il a fait un discours bilan de son mandat et souhaité bonne chance aux nouveaux dirigeants du parti.

A ces moins que rien

Dans son discours inaugural du congrès, Pascal Nyabenda a donné des conseils à l’ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, facilitateur dans la crise burundaise. «Il ne faut pas attacher beaucoup d’importance à ces ‘’moins que rien’’(Imburakimazi), mais plutôt privilégier le dialogue interne et rapatrier les pourparlers d’Arusha à Bujumbura.»

Ce qui ne semble pas étonner Pancrace Cimpaye, porte-parole du Cnared, pour lequel le congrès de Ngozi était un monologue qui n’avait que pour seul objet de rafistoler le pouvoir de la personne de Pierre Nkurunziza. « C’était un congrès pour le renforcement du Parti-Etat, le Cndd-Fdd et son président à vie, M. Pierre Nkurunziza. Dès lors il est aisé de comprendre pourquoi Nyabenda Pascal traite l’opposition de vaurien. » Ainsi donc, déduit-il, rapatrier Arusha2 à Bujumbura serait consacrer ce monologue de Ngozi. Un monologue intérieur qui a les velléités d’amender la constitution et enterrer l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi, précise-t-il. Pour Pancrace Cimpaye, cette démarche vise effectivement à consacrer M. Pierre Nkurunziza président à vie envoyé par Dieu. « Il sied de rappeler qu’au lendemain de son élection en 2005, il avait déclaré que ce n’étaient pas les burundais qui l’avaient élu, mais Dieu. Il n’y a aucun doute donc que si le Cnared Giriteka et les autres forces vives de la nation ne l’en empêchent, il briguera un quatrième mandat, un cinquième, ainsi de suite. »

Pourtant, le lendemain, dans son autre discours, le même Pascal Nyabenda annonce que la direction du parti reste inchangée pour deux mois. Selon Pascal Nyabenda, le vote des nouveaux leaders du CNDD-FDD est repoussé, le temps que le ministère de l’Intérieur légalise les nouveaux statuts issus du Congrès‬. « En attendant ces nouveaux dirigeants, les congressistes donnent deux mois d’intérim à l’équipe sortante pour préparer les remplacements du leadership de la base au sommet « .La veille, les congressistes avaient amendé certains articles des statuts et du règlement d’ordre intérieur du parti. Dans deux mois, l’équipe devra organiser des congrès, de la base au sommet, dans le but d’avoir des organes du parti conformes aux nouveaux textes statutaires. Les nouveaux textes remplacent le président et les deux vice-présidents du Cndd-Fdd par un secrétaire général et son adjoint. Ce secrétaire général, entouré d’un cabinet (le secrétariat exécutif), est désormais sous les ordres du Conseil des sages, dirigé par le chef de l’Etat burundais, que les congressistes ont souhaité qu’il le soit à vie. Sont également supprimés les commissariats généraux qui seront remplacés par des départements.  »

Des congressistes à la hauteur de leur nom…

Les commentaires sont aussitôt allés bon train pour essayer de comprendre ce qui a fait changer l’agenda de ce congrès, chacun y allant de son analyse. Les réseaux sociaux ont abondé de suppositions et analyses sur les raisons de ce revirement, augmentant ainsi le suspens qui a entouré ce congrès. Car, s’il faut reconnaître une chose, les membres du Cndd-Fdd ont bien porté leur nom durant ce week-end, Abagumyabanga (Ceux qui gardent le secret). Rien n’a filtré durant les assises, et l’annonce que la direction du parti restait inchangée durant deux mois a été une grande surprise. L’issue de ce congrès devenait donc moins intéressante.

Cependant, le discours de clôture du président de la République et président du conseil des sages du Cndd-Fdd n’a pas manqué d’intérêt sur certains points. Tour à tour paternaliste, grondeur, prêcheur, humoriste, le président Pierre Nkurunziza a donné l’impression d’être réellement le Chef d’orchestre qui mène les Bagumyabanga qui, apparemment, lui vouent une quasi-adoration.

Cesar Peter


Un discours prêche à la gloire de Dieu et du Cndd-Fdd

Le président de la République a beaucoup rendu gloire à Dieu, dans un discours à la Fidel Castro, en vilipendant les ennemis du parti et en promettant des victoires encore plus grandes à l’avenir.

Le président du Conseil des sages a rassuré le parti et ses membres

Le président du Conseil des sages a rassuré le parti et ses membres

Son discours était entrecoupé de chants et des applaudissements pour rendre grâce à Dieu et soutenir le Cndd-Fdd. « Ces élections sont terminées et nous n’y reviendrons plus. Embrassez-vous et félicitez-vous pour cette victoire », a-t-il demandé aux congressistes, au début du discours. Il a rappelé que ce mandat a été dédié à Dieu, qui leur a permis de vaincre les difficultés rencontrées en 2015. « En 2020, nous aurons des victoires encore plus grandes qu’en 2015, Dieu du ciel est témoin… Très bientôt vous verrez de vos propres yeux des victoires encore plus grandes », a répété plusieurs fois le président Nkurunziza tout le long de son discours, demandant chaque fois aux congressistes d’applaudir « notre Dieu ».

Le numéro un burundais a expliqué que si Dieu n’était pas de leur côté, ils seraient tous déjà morts. Il a brièvement fait une chronologie des malheurs passés causés par « le même groupe » de mai 2015. « Rien n’a eu lieu en 2015 qui ne se soit passé les années d’avant. Mais avant c’était pire. Souvenez-vous l’assassinat du prince Louis Rwagasore, trois mois après avoir gagné les élections de 1961. En 1965, c’était deux fois plus grave que l’année passée. Même ce qui a suivi dans les autres années, en 1969, 1972, 1988, était encore plus grave. Des centaines de milliers de citoyens et d’élus ont été tués. Si Dieu n’était pas de notre côté, ils nous auraient tués aussi. En 1993, en un jour, le président de la République, celui de l’Assemblée nationale, des ministres, des députés, des administrateurs communaux, des gouverneurs, …Rien à voir avec ce qui s’est passé en 2015. »

Nkurunziza vs Maggy

Vers la fin de son discours, Pierre Nkurunziza a donné une série de conseils aux Bagumyabanga. En demandant aux membres du parti d’être plus actifs dans des actions humanitaires, comme aider les orphelins et les veuves, il s’est rappelé une certaine personne. « Cette dame de Ruyigi m’a beaucoup déçu. Dieu l’avait béni, elle avait de l’argent, des hôpitaux, aidait beaucoup d’orphelins. Nous lui avons même octroyé des prix. Elle était plus importante que les députés ou les ministres. Mais Satan l’a trompée et elle a voulu jouer d’un instrument qu’elle ne connaît pas. A moins qu’elle ne veuille être président, mais ce n’est pas facile de l’être au Burundi. »

Réponse de celle qui s’est sentie concernée : « Ce qui me fend le cœur, ce sont mes enfants qui sont persécutés par celui-là même qui devrait les protéger. L’amour triomphera de toutes les façons. »

Un discours de victimisation…

Le numéro un burundais est revenu sur les membres du Cndd-Fdd victimes des ennemis de la démocratie depuis 2005. « En 2005 ils ont essayé, mais on les en a empêchés, et beaucoup de membres du Cndd-Fdd sont morts. En 2010, le même groupe a également travaillé et beaucoup de Bagumyabanga y sont restés. Vous connaissez la stratégie que nous avons prise à Bujumbura rural, après que 150 de nos membres aient été tués. » Selon le numéro Un burundais, ce qui s’est passé en 2015 venait de durer 5 ans. « Des groupes, en provenance de la Tanzanie et de la RDC sont nés et ont attaqué le Burundi, ce qui nous a aidés en principe. Comme d’autres attaquent depuis le Rwanda, mais ceux-là ne nous aident pas. » Pierre Nkurunziza a mis en garde les Bagumyabanga contre les ennemis du parti : « Aujourd’hui, dans le monde entier, nous connaissons nos amis et nos ennemis. Ne vous y trompez plus. Nous avons eu des compagnons qu’on pensait être de véritables Bagumyabanga. Ce sont des traîtres, la plupart d’entre eux dans le parti Cndd-Fdd ont juré sur la Bible. Celui qui reviendra vers Dieu parmi eux aura la paix, sinon c’est son problème. Ce que je vous demande c’est de prier pour eux. » Cependant, le président du Conseil des sages a rassuré le parti et ses membres « Restez vigilants, l’ennemi guette. Mais rassurez-vous, ils n’arriveront à rien, ils finiront comme une traînée de poudre (ifu y’imyijira). Celui qui combat le Cndd-Fdd combat Dieu, il ferait mieux de laisser tomber car il ne vaincra jamais. Vous le verrez bientôt de vos propres yeux.»


Rien de nouveau au Cndd-Fdd

Selon un ancien cadre du Cndd-Fdd devenu frondeur, la grande messe de Ngozi n’était qu’une mascarade pour confirmer la mainmise de Pierre Nkurunziza sur le parti, et son discours ne trompe plus personne.

Onésime Nduwimana : « Pierre Nkurunziza ne trompe plus personne, c’est lui qui dirige le parti Cndd-Fdd depuis plusieurs années.»

Onésime Nduwimana : « Pierre Nkurunziza ne trompe plus personne, c’est lui qui dirige le parti Cndd-Fdd depuis plusieurs années.»

« Pierre Nkurunziza ne trompe plus personne, c’est lui qui dirige le parti Cndd-Fdd depuis plusieurs années » indique Onésime Nduwimana ancien porte-parole du Cndd-Fdd, et frondeur. Aujourd’hui, il est le porte-parole du parti PPD-Gir’ijambo, regroupant d’anciennes grosses pointures du parti présidentiel devenues frondeurs. D’après lui, ceux que le président Nkurunziza a mis à la tête du pays et qui ont tenté de travailler avec les leaders des autres formations politiques ont été soit emprisonnés soit exilés. « Sinon il y place (à la tête du parti) des marionnettes dont il tire les ficelles selon sa volonté. La preuve est que c’est lui qui contrôle les caisses du parti », ajoute Onésime Nduwimana. Selon lui, le Chef de l’Etat considère le Cndd-Fdd comme un outil dont il use pour mettre au pas les gens, en menaçant de leur couper les vivres puisque c’est lui qui tient les cordons de la bourse du parti, qui n’existerait pas sans lui. « On ne peut donc pas prétendre qu’il va prendre les commandes du parti qu’il a pillé pour mieux le contrôler, et il est en train de le mener à sa fin. Le Cndd-Fdd est aujourd’hui un parti pathétique, il l’a vidé de ses membres, celui qui n’a pas fui a été tué. » L’ancien porte-parole du parti présidentiel indique que M. Nkurunziza se trompe s’il voit des gens accourir pour répondre à ses invitations. « Qu’il attende ces élections dont il se vante, il risque d’être étonné car beaucoup de Burundais l’ont déjà cerné. » Pour Onésime Nduwimana, c’est un militantisme de façade des Bagumyabanga qui n’ont pas le choix. « Le Cndd-Fdd et tous ceux qui portent ses couleurs, qui dansent à chaque fois qu’il le demande, le font avec peur et appréhension. Je parle souvent avec beaucoup d’entre eux, ils craignent d’être maltraités ou exilés. »

Faire face à Dieu…

Le porte-parole du PPD-Gir’ijambo met en garde contre l’utilisation de Dieu dans les discours du Cndd-Fdd. Pour lui, dire que combattre le Cndd-Fdd reviendrait à combattre Dieu, c’est se tromper, et ceux qui le font devront rendre des comptes un jour. « Ça me rappelle une réunion à huis clos du Cndd-Fdd du 17 au 20 août 2014 où nous examinions cette question que le parti a mis Dieu devant. Nous avons tous constaté, le président du parti y compris, que Dieu nous évaluera parce qu’Il était devenu un slogan, un prétexte pour les corrompus, les voleurs ou ceux qui maltraitent la population. » Onésime Nduwimana se souvient qu’ils avaient jugé bon de se ressaisir, mais Pierre Nkurunziza a sorti ses griffes et prévenu que c’est lui seul qui préside aux destinées des Burundais.

« Lui dire qu’il sera président à vie du conseil des sages d’un parti qu’il est en train de détruire, c’est soit qu’il est trompé, soit qu’il se trompe lui-même », prévient M. Nduwimana. Pour lui, Pierre Nkurunziza ne devrait pas penser qu’il sera toujours au-dessus des autres avec tous les malheurs qu’il fait subir aux Burundais. « Je ne sais donc pas s’il dirigera ce conseil à partir d’une cellule de prison quand la justice l’aura jugé coupable. » Au passage, il a condamné le fait du président Nkurunziza de faire référence au passé dans ses discours, pour réveiller les vieux démons, au lieu d’avancer.

  24   Vos commentaires
  1. Marmaris

    Barundi, ntimwigeze mwipfuza ko woba Justice y´ubwicanyi bwabaye muri 1961, 1962, 1965, 1968, 1969, 1972- 1973, 1988, 1991, 1993. Iyo harikuba Tribunal international ya bakoze ubwicanyi ico gihe Nkurunziza ntaba yarabaye président w´Uburundi, en fait ni mwebwe mwamuteye aba president kubera mwashatse gukira ikibaba ubwicanyi bwakiriya gihe.

  2. eric

    Pardon pour mon francais,
    je doit tjrs me’excuser etant burundais vivant en pays anglophone
    Sorry i hope, at least, yougot my point:
    In brief give chance to nkurunziza ,he will rise burundi economy for sure.
    he is your brother.Love and patience is important.
    Do not focus in your ethnic believes.Feel secure God will protect you.
    LOVE YOU MY PEOPLE

  3. Ntahitangiye

    Pour ceux qui parler de Dieu:
    Dieu n’est pas une simple imagination,Il sait celui qui dit la vérité et celui qui ment. Et chacun sera récompensé selon ses oeuvres
    S’il vous plait, au lieu de braquer les yeux sur ce petit pays (Burundi) pour le détruire, veuillez regarder aussi autour de vous et vous constaterez que l’avenir du monde est pire que l’avenir du Burundi qui fait partie de ce monde. Ntitwisamburireko nk’intungwa.
    .http://labogabon.net/monde/index.html

    • Patrick

      Merci beaucoup pour votre analyse!

  4. Sindano Mutombo Marcus

    Hahahaaaa, reka ntwenge mukirundi , simere nka Eric, kuva aho nkurunziza amuhereye ama stages meshi cane muri Chine , asigaye yandika igishinwa gusa yibaza ko abarundi twese tucumva.
    Abashikira Eric mumubwire azohore yandika mu kirundi canke mu gi Faransa nico abarundi beshi bumva.

  5. Murundi

    On peut combiner politique, l’argent et Dieu , c’est la force des Américains mais il faut être intelligent pour trouver de l’équilibre dans ces contraires (cfr pascal BRUCKNER, La sagesse de l’argent, Editions Grasset, 2016). Je pense que les DD veulent imiter le système américain mais ils s’y prennent mal.
    Ce système peut conduire le Burundi vers les jours meilleurs parce que pour qu’un peuple avance il faut trouver un élément fédérateur. Cela fait longtemps que je cherche ce qui peut rallier les Burundais(un élément fédérateur) de toute ethnie, religion, région, âge…
    Dieu, l’argent. et le patriotisme tel peut être la force des Burundais. Il n faut pas avoir honte de gagner de l’argent. Chez les Américains,gagner de l’argent c’est signe de bénédiction de Dieu mais aussi c’est un devoir civique. Seulement il le font avec des règles.

  6. Fofo

    Chacun a droit d’apprécier de sa manière! Pour moi je trouve que le discours de S.E. Nkurunziza normal. Revenir sur le passé tragique est pour moi une façon d’exprimer ses sentiments! Pourquoi vous ne voulez pas qu’il y revienne? Peut être que vous vous sentez coupables, sinon ce qu’il a dit est une vérité et c’est en parlant de cette vérité que le Burundi se guérira!
    Pour ce qui est de sa reconnaissance envers Dieu, je suis tout à fait d’accord avec Lui! Si réellement Dieu n’était pas avec lui, je pense qu’il n’aurait pas pu échapper tous les pièges qui avaient été tendus contre lui!

  7. Salmia Irikungoma

    Iyo igihugu catewe na pouvoirs demoniaques, gikizwa n’uko abakristu bose, boca bugufi, bakitura Imana yo mw’Ijuru bizeye, kandi bahindutse, bagororokeye uwabaremye, isuzume, twibone, ngo « mbe ubona hoza, umunzane upima ubugororotsi, ubweranda, wewe wowudugako, ugapima aho ugejeje gukora ico Imana yo mw’Ijuru igushakako » ? Mu nyuma hahava HAZA IMPERA YAWE !!!! Abatwara Uburundi ubu, ntibacibuka yuko bari kw’isi. Imana yo mw’Ijuru itanga ubwami bw’abakunda abo batwara, batabacamwo imigwi. Ubutari ubwo nabwo butangwa n’imyuka mibi y’ubumana. Bwi sekibi ari we se rupfu, amaraso aseseka, ibiza na kigoyi, umuryano.

    • Orignal

      Reka kuvuga ubutumwa utazi.

  8. Jereve

    Je ne suis pas psychologue, mais je pense percevoir derrière le discours de Nkurunziza quelqu’un de traumatisé qui malheureusement s’adresse à plus traumatisés que lui. Si non, comment comprendre les amalgames qu’il faits entre le sacré (le Dieu miséricordieux) et le profane (le désir satanique de pulvériser ceux qui sont contre lui). J’ai beau chercher la paix dans son discours, je n’entend qu’un discours de guerre et de haine. J’attendais qu’il nous parle de son programme pour nourrir les affamés et soulager la misère de son peuple (la misère! il y en a en surabondance); mais non, il ne parle que des victoires à lui-seul, victoires passées, présentes et futures. Du coup, je n’arrive plus à comprendre toutes les personnes qui trouvent tout cela normal. Nous sommes tous des malades.

  9. GIHUGU

    En principe je ne discute pas avec des personnes qui manquent d’arguments et qui n’ont d’autre chose à dire qu’éthniser le conflit Burundais. Allez-y si ça vous arrange, mais vous reviendrez peu être plus tard me chercher(si je serai toujours vivant) pour me dire que vous vous étiez toujours trompés. C’est simple, accepter la critique, un Tutsi peut être mauvais,bon, comme un Hutu peut l’être. Quand FALCON 50 (de 15 Milliards)est volatilisé par un groupe de X personnes,alors que milliards peuvent sauver 150Milles familles hutu, Tutsi ….pour rester dans votre langage ethniste) en extrême besoin, quand on vole 15 milliards des Cahiers ougandais qui pouvaient sauver 150milles familles de Burundais…ou initier un projet de milliards qui pourrait générer 300milliards dans 5ans et embaucher 3000 personnes(Ai je appris d’un expert economistre)…Quand on sacrifie les gros moyens de l’Etat pour construire des stades(souvent pour les empêcher de penser) au lieu d’initier les projets d’irrigation, des barrages, d’approvisionner les régions qui ont tellement besoin d’eau, de multiplier les semences sélectionnées. Je salue quand même l’initiation des écoles..Quand les gens critiquent, quand les médias contre-attaquent à leur façon, quand la société civile crie au secours d’une population sacrifiée…pour vouloir empêcher à un petit groupe organisé d’embaucher des milliards , de s’enivrer, dans le petit gâteau du peuple et l’obliger à quémander, les petits restes pour survivre, et acclamer des 2 mains, avec la petite énergie qui reste, les vassalité…. Ce n’est pas ça la démocratie? ce n’est pas ça que NDADAYE est peu être mort, ce n’est pas ça servir les  »Hutu maltraités »  »Tutsi maltraités » ;ce n’est pas cela rendre justice?Dénoncer pacifiquement pour sauver? Je ne vois pas pourquoi vous trouvez toujours des arguments pour endoctriner le peuple parce Dieu nous a donnés tous l’intelligence de distinguer le bien du mal, un politicien a dit « Le bien reste toujours le bien même si personne ne le fait et le mal reste toujours le mal même si tout le monde le ferait »…Et souvenez-vous Thomas SANKARA quand il disait « Le développement c’est un choix, sacrifier tout le peuple à ne jamais avoir de l’eau potable, juste pour un groupe qui veut s’enivrer en champagne….. Et des gens qui rappellent que sacrifier 10 Millions pour l’extase de quelques 100personnes,vous les traitez des gens au service de l’impérialisme!!!! Quel raisonnement!!!!

  10. Venant

    @Edouard Madirisha

    Prière rectifier. On écrit Ave Caesar!

  11. Venant

     »Conseil des sages, dirigé par… »

    Je me demande si le mot sagesse dont dérive sages est vraiment bien compris par ceux qui s’en servent. Sagesse exige omniscience, discernement, puissance et prudence. Existe-t-il une personne qui sait tout, ne se trompe pas, peut tout faire lucidement? Notre intelligence extrêmement limitée alliée à notre faiblesse humaine en tant que créatures nous disqualifie d’office pour ce grand attribut qui n’est réservé qu’à Dieu. Il n’y a donc aucun homme sage.

  12. GIHUGU

    Eric, d’abord apprends à écrire Français si vous savez déjà lire et puis argumenter sur bases des connaissances ou raisonnement logique si non il est difficile de comprendre vos gribouillages…

    • dester

      Gihugu je suis entrain de négocier pour toi pour qu’on te met à l’Académie française !!! Espérant qu’il ont besoin des nègres qui vas justifier au mieux les retombées de la colonisation

      • Kamana

        J’ai du mal à comprendre ton Français Monsieur ou Madame Dester.

    • RUGAMBA RUTAGANZWA

      @gihugu,

      Merci pour vos commentaires que je partage a 100% sur ce qu’ecrit Eric. En fait, son discours est une succession de phares aussi incompréhensives les unes que les autres car ne portant aucun argumentaire cartésien, base sur des faits. En somme tout son discours n’est qu’une coquille vide. Je voudrais connaitre son niveau d’études et surtout, sa profession et son quotient intellectuel qui ne doit pas voler très haut, vue ce qu’il exprime. Pour lui nous devons nous asseoir et patienter tranquillement EN attendant que Dieu fasse tout à notre place… ! Ridicule car ‘’Expliquer quoi ce soit par Dieu, c’est céder à une solution de facilité; Dieu n’explique rien, c’est cela sa force’’

      • Karabona

        Parfaitement d’accord:
        « Dieu est le point tangent de zéro et de l’infini » – Alfred Jarry

  13. eric

    Cher onesime,les vieux demons ne etaient tjrs la .ils dormaient seulement.
    au contraire ,nkurunziza et Dieu qu’il nous preche a limite et limite tjrs les degats que ces demons peuvent faire maintenant.
    Le system est tjrs le meme que nous voyons depuis 1961,1965,1969,1971,1972,1993,2005,2010,2015 vise toujours la tete hutu et pourtant ces hutus sont 85% de notre population ..
    Ce qui est sur,tank que les hutus ne courent pas chez Dieu et cry pour l’aide , certains tutsis (qui sont tjrs fort au burundi) ont SEULEMENT la tendance continuelle de prendre par force le pouvoir.
    A cause de cette tendance nous avons un GRAND PROBLEM:
    Une dictature tutsi du rwanda,ayant echouer de creer une dictature tutsi au burundi,vient automatiquement de causer la dictature hutu au burundi.
    L’attaque rwandese a renforcer l’extremism et cela va nous amener a ce que les hutus se sentent menacer tout comme les tutsis se sonet menacer a l’interieur deja.
    Ce qui est sur est que nous allonz probablement vers la fin d’accord d’arusha.
    Cet accord deviendra de plus en plus incompaptible avec la dictature de nkurunziza
    Maintenant Nkurunziza a :
    -parvenue avec success a controller le territoire sans armee nationale
    -parvenue a controller le parti fort
    -ce qui lui reste c’est toute l’armee et cela est extremement difficile.et si c’est totalement fait ,il n ‘y aura plus accord d’arusha.
    EST QUE IL PARVIENDRA??
    Je crois en DIEU :
    -SI Dieu lui protege pour la dictature ,nkurunziza restera et plus nous l’attaquer et plus il deviendra fort.
    -Si Dieu a proteger nkurunziza pour proteger le catastrophe qui pouvait en 2015 et proteger l’accord d’arusha,donc nkurunziza va echouer et accepter les negociations.

    Mais ce qui est sure ,Dieu est au milieu de tous et quelque fois IL peut creer une dictature lorsque il voit que le peuple est difficile mais tjrs de loin c’est le bien du peuple et pas du president ou du parti.
    La geurre que nous voyons est personelment entre kagame et nkurunziza pas hutu-tutsi meme si cela reveille ces demons et lexplication est le munimum des damages que nous avons vu ethniquement.
    Nkurunziza a subit un tres mauvais traitement de la part des rwandais avant 2015 et il voyait clairemet le danger que le burundi allait avoir meme si il quitter le pouvoir.
    La haine de nkurunziza contre kagame success economiquement et leadership est trop dur que l’ethnie.
    Bcp et bcp d’aide venant d’europe directement a kigali faisaient mal nkurunziza ,sans presque d’aide.
    le control total du pouvoir par kagame qui lui facilite de planifier le development aurait fait haine aussi en nkurunziza
    akagayo regulier dans les meetings et autre des rwandais vers les burundais etait trop fort
    l’influence commerciale des rwandais au burundi augmentait accompagner a un danger de changement de pouvoir voulu par le rwanda.
    nkurunziza vivait avec peur d’ou il commenca a prier et Dieu lui a spirituellment changer.
    EN BRIEF NKURUNZIZA VEUT SE VANGER EN DEVELOPPANT LE PAYS ET IL A TOUT VENDU AU CHINOIS ET BANK RUSSES POUR AVOIR LES MILLIARDS DE DOLLAR DE CONSTRUICTION DE DEPOTS COMME ONT FAIT DJIBUTI.
    C’EST CELA LA HAINE QU’IL A CONTRE KAGAME KAGAYO.
    IL N,YA RIEN DE FAINE

    • Tout le monde prend un coup, et ce créole montre que même les langues ne sont pas épargnées.

      • John

        Vrai de vrai, c’est du Pidgin, haineux!!!

    • Meurlsaut

      @eric
      Que faut-il au juste retenir de ces sornettes décousues de ce Mr eric? Je pense que le problème chez certains dd est de s’embarquer sans savoir où ils vont ni connaître ce qu’ils cherchent! Et le hic est de penser qu’ils peuvent tous nous remorquer dans leurs balivernes sans fond ni forme! C’est pathétique!!

      • Bakari

        @Meurlsaut
         » Je pense que le problème chez certains dd est de s’embarquer sans savoir où ils vont ni connaître ce qu’ils cherchent!  »

        Vous dites bien certains DD. Vous avez raison de ne pas dire tous les DD. Car ils vous reprochent un certain mépris pour lequel il ne faudrait pas tout le temps leur donner raison.

        • Meurlsaut

          @Bakari
          Le mauvais malade n’est pas celui qui reconnaît sa maladie parce qu’il peut se faire diagnostiquer et traiter.Mais plutôt celui qui clame qu’on l’applaudisse de jouir d’une bonne santé alors qu’en réalité il est agonisant.
          Vous pouvez demander à vos courtisans chez les dd de vous auréoler des médailles de congratulations pour les vertus que vous n’avez jamais montrées mais on sait désormais ce que vous êtes chez les dd:une caste gangrenée pa r la corruption à tous les échelons et sans foi ni morale.

Publicité