Les billets d'Antoine Kaburahe

Lucide, souvent critique, parfois décalé ou amusé mais toujours informé.


Un « complot », vraiment ?

25/08/2018 Antoine Kaburahe Commentaires fermés sur Un « complot », vraiment ?
Un « complot », vraiment ?

L’affaire des tambourinaires burundais qui se sont « volatilisés » en Suisse est en train de devenir un incident diplomatico-politique. Dans un communiqué, l’ambassade de Belgique est ouvertement accusée de complicité dans l’octroi des visas, voire de « trafic d’êtres humains ». Des mots issus du grand banditisme sont utilisés : « manipulation », «  combines », « réseaux de passeurs » « trafic » etc., le communiqué ne fait pas dans la dentelle et soutient que même « les Services de l’Aéroport international de Bujumbura n’ont pas enregistré de sortie d’un groupe de tambourinaires, encore moins de tambours burundais embarqués à destination de la Suisse. » Pire, il y aurait un « complot » international pour « ternir l’image » du Burundi, car tout ceci est « organisé à la veille d’une réunion importante du Conseil des Droits de l’homme à Genève ce mois de septembre…»

Dans une déclaration très forte, les ambassades de Belgique, de France, des Pays-Bas, de la Délégation de l’UE et du Bureau de Coopération Suisse au Burundi , s’insurgent contre le communiqué. Ils rappellent les principes qui régissent l’octroi de visas pour ce qui concerne la zone Schengen. Ils sont solidaires de la Belgique dans le collimateur du communiqué gouvernemental : « C’est en effet au nom et en délégation des membres de la zone Schengen que la Belgique délivre des visas pour les courts séjours. »

Le communiqué précise que « dans le cas présent, tous les documents jugés nécessaires pour délivrer les visas dans les règles strictes déjà évoquées étaient réunis, et ce compris la prise en charge du groupe par de hautes autorités burundaises. »

Je crois qu’au lieu d’imaginer des « complots » improbables des ambassades occidentales au Burundi, il faudrait prendre ce fait pour ce qu’il est. Presque tous les jours des jeunes africains à la recherche d’une vie qu’ils espèrent meilleure, de la sécurité, tentent de traverser des mers démontées sur des rafiots de fortune, se noient, se déchirent sur des barbelés aux frontières de l’Europe. Le Burundi est un pays enclavé. Il reste la voie aérienne. Alors, quand l’opportunité se présente…

Loin de moi l’idée de banaliser ce qui est arrivé. C’est triste que des jeunes en Afrique (pas seulement au Burundi !) ne voient l’avenir que hors de leur continent. Ceci devrait interpeller nos dirigeants.
Créez l’espoir, la sécurité, offrez aux jeunes des perspectives d’avenir. Autrement , à la première opportunité, ils continueront à se « volatiliser » dans cette Europe …

Antoine Kaburahe Retrouvez chaque jour un nouveau billet d'Antoine Kaburahe, journaliste-écrivain, éditeur et observateur averti du Burundi.

Voir tous les billets

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

398 utilisateurs en ligne