Environnement

Un Burundi sans sacs plastiques : un défi à relever

04/07/2018 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur Un Burundi sans sacs plastiques : un défi à relever
Un Burundi sans sacs plastiques : un défi à relever
Des sacs plastiques entassés sur l’une des plages du Lac Tanganyika

Le 3 juillet marque la Journée mondiale sans sacs plastiques. A cette occasion, l’environnementaliste Jacques Nkengurutse recommande leur recyclage après usage.

«Le gouvernement devrait revoir la gestion des sacs plastiques par une éventuelle introduction de nouveaux emballages biodégradables». Tel est le souhait d’un bon nombre de citadins rencontrés ce mardi 3 juillet. C’était à l’occasion de la célébration de la Journée internationale sans sacs plastiques.

L’endroit communément appelé «Ku mase» dans la zone Ngagara de la commune Ntahangwa en contient beaucoup. «C’est comme si cette place était un dépotoir», explique Nathan Nkurunziza, serveur au Holly Beach, un bar-resto des environs.

D’après lui, les déchets qui s’y entassent proviennent des ménages. Ils sont emportés dans le lac via les différentes rivières. Ce sont essentiellement des bouteilles et sacs plastiques.
«Je ne vois aucune conséquence néfaste de l’usage de ces sacs», lâche un autre serveur du même bar. Au contraire, ils sont d’une importance capitale. «Car sans eux, comment ferons-nous pour le transport de nos produits notamment vivriers ?» Ce serveur relève tout de même un hic : «Ils constituent souvent des saletés».

Lin Ciza (nom d’emprunt), un citadin rencontré près d’un dépotoir au cercle hippique dans la commune Mukaza, déplore «un manque» de politique environnementale claire. «La population n’est pas suffisamment sensibilisée sur les méfaits de la pollution par les objets en plastique». Il suggère des poubelles publiques pour les sacs plastiques. Par la suite, ils seraient recyclés en vue d’en tirer d’autres objets.

«Il faut une sensibilisation contre les sacs plastiques»

Selon l’environnementaliste Jacques Nkengurutse, la pollution issue des sacs plastiques constitue un problème d’envergure nationale. Le lac Tanganyika est pollué, ce qui plombe la reproduction des poissons. En cascade, la vie de la population n’est pas épargnée : «C’est une source d’alimentation qui n’est plus saine».

Ce n’est pas tout. Les sacs usés, déposés sur le sol, ne pourrissent pas, ils rendent la terre infertile. «Ils arrêtent l’activité des champignons qui aèrent le sol et partant, le rendent fertile».
Cet environnementaliste appelle à penser à des mécanismes qui rendent l’environnement plus sain. Entre autres, le remplacement des sacs plastiques par d’autres emballages biodégradables. A l’absence de cette décision, il recommande une éducation environnementale : «Sensibiliser la population à ne pas recourir aux sacs plastiques».

M. Nkengurutse suggère également de récupérer les sacs plastiques usés pour leur recyclage. Il fait savoir qu’ils peuvent servir à la fabrication des bancs et des pavés.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

669 utilisateurs en ligne