Archives

Un bilan accusateur

19/04/2016 Fabrice Manirakiza 3
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Cette opposition sans assise politique qui a toujours boycotte les elections doit etre ecartee de la politiques Burundaise. Cependant, incapable d’entretenir une rebellion parce que la population Burundaise s’y oppose farouchement, le CNARED a pris une option de lancer des grenades sur la population Burundaise pour dissuader la Communaute Internationale qui est d’ailleurs au courant de tout ce qui se fait au Burundi. Les Burundais sont alors convaincus que la seule facon de montrer leur mecontentement envers ces terroristes, c’est qu’en 2020, pendant les prochaines elections, ils auront un score qu’ils meritent. Merci

  2. Banryambona Melchiad

    Le tristement célèbre Bunyoni n’a pas vraiment de place dans un gouvernement. Le mec est connu dans des affaires de malversation, corruption et assassinats ciblés. Il est lui meme sur que s’il prend 35 secondes dans les rues de Buja sans escorte, il est vite liquidé par les nombreux orphelins qu’il a créé au Burundi qu’on ressense dans toutes les éthnies, provinces, religions, familles, etc…. Vive le Burundi

  3. Yves

    Vu ses agissements passés et présents, la place de Bunyoni devrait être à la CPI et non dans un gouvernement.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

511 utilisateurs en ligne