http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Politique

Un anniversaire sous le signe de la loyauté

Le Burundi a célébré, ce vendredi 1 juillet, le 54ème anniversaire de l’indépendance, une occasion pour le chef de l’Etat de mettre en garde les ennemis du Burundi et de remercier les patriotes loyaux.

Le premier parachutiste a fait des prouesses.

Le premier parachutiste a fait des prouesses.

Une célébration de l’indépendance du Burundi sous très haute sécurité. Sur les différentes voies menant vers le stade prince Louis Rwagasore où ont eu lieu les festivités se trouvaient des barrages tenus par des policiers et des militaires, qui gardaient également les différents immeubles autour de ce stade. Les bords des grandes routes de la capitale ont reçu un coup de peinture, et le drapeau national est accroché sur des lampadaires. Les cérémonies ont débuté par la pause des gerbes de fleurs au mausolée du prince Louis Rwagasore et sur la place de l’indépendance par le couple présidentiel. Ils étaient accompagnés des membres du gouvernement, du Sénat, de l’Assemblée nationale et des cadres de l’armée et de la police, des membres des partis politiques, des confessions religieuses, ainsi que des diplomates et différents invités d’honneur. Parmi ces derniers, Jakwaya Kikwete, ex-président tanzanien, le vice-président ougandais, le 1er ministre du Gabon, le secrétaire d’Etat et envoyé spécial de l’Angola et une ministre kenyane.

Les cérémonies proprement dites ont commencé vers 10h avec l’arrivée du président Pierre Nkurunziza au stade PLR. Après l’hymne national, il a reçu les honneurs militaires et passé les troupes en revue, en compagnie du directeur général de la police et du chef d’état-major général de l’armée.

Un concours de défilé…

Cinq parachutistes, lâchés par des hélicoptères à 1500 m d’altitude, ont ouvert ces festivités, le premier exécutant des prouesses acrobatiques dans l’air et atterrissant sur ses deux jambes au milieu de sa cible, sous un tonnerre d’applaudissements. D’habitude, le saut en parachute clôture les cérémonies, mais les organisateurs ont craint que le vent ne se lève en milieu de journée. S’en est suivi un défilé des gens nés en 1962, communément appelés « Burikukiye ». Les commentateurs du défilé ont rivalisé de compliments pour les défilants. D’aucuns se sont même demandé s’ils le font gratuitement. Une première pour cette commémoration, des prix seront distribués à ceux qui auront les mieux défilés.

Avant le défilé des militaires et des policiers, cinq groupes de majorettes, formées pour le cinquantenaire de l’indépendance, ont exécuté des mouvements d’ensemble. Fidèles à eux-mêmes, les militaires et les policiers ont offert un beau spectacle par leurs mouvements coordonnés. Par la suite, des exhibitions des militaires sautant de camions roulant et des motocyclistes policiers. L’artiste burundais Léonce Ngabo et son groupe ont ensuite chanté sa célèbre chanson « Sagamba Burundi », avant qu’on annonce les meilleurs défilants. La Régie Nationale des Postes est venue en premier et a reçu 1.500.000 Fbu et 15 téléphones portables.

La malédiction des traitres…

Pour le président Pierre Nkurunziza, être traitre peut vous poursuivre sur plusieurs générations

Pour le président Pierre Nkurunziza, être traitre peut vous poursuivre sur plusieurs générations

Dans son discours d’accueil, le maire de la ville de Bujumbura a souligné que cet anniversaire survient dans une période de paix et de sécurité, après que les ennemis du Burundi aient voulu les perturber l’année passée.
Prenant la parole pour le discours de circonstance, le président Nkurunziza a appelé a plus de vigilance, nuit et jour, les Burundais pour sauvegarder l’indépendance, « car les ennemis du Burundi sont toujours à l’affût. » Comme il l’a fait lors du dernier congrès du Cndd-Fdd à Ngozi, il a rappelé les différentes tragédies vécues par le Burundi à cause de ces ennemis de l’indépendance, depuis 1961 avec l’assassinat du Prince Louis Rwagasore. Mais aussi en 1965, 1969, 1972, 1988, 1993, 2005,2010 et 2015.

A la clôture des cérémonies, remise des prix par le président pour les citoyens les plus méritants, en commençant par des hauts gradés de l’armée et de la police, ainsi que des civils pour leurs actions civiques et de développement. Parmi les plus connus, le chef d’Etat-major général de l’armée, Prime Niyongabo, le patron du Service National des Renseignements, le général major Etienne Ntakarutimana, le directeur général de la police, CPP André Ndayambaje. Mais aussi les porte-parole de l’armée et de la police, le colonel Gaspard Baratuza et Pierre Nkurikiye.

Le colonel Darius Ikurakure a été décoré à titre posthume. Durant la remise de ces prix, le président Nkurunziza a salué leur loyauté et leur patriotisme, en fustigeant les traitres : « Ceux qui n’ont pas été attrapés et jugés ont fui chez leurs commanditaires… Etre traitre peut poursuivre vos enfants et même vos petits-enfants… Avant, ils habitaient des étages, mais ils sont dans des camps de réfugiés aujourd’hui, ceux qui les avaient envoyés sont riches, ils leur donneront du travail. »

  32   Vos commentaires
  1. SENYAMWIZA Jean-Claude

    Parmi ceux qui ont reçu des prix des mains de Mr NKURUNZIZA, il y a un usurpateur de titre académique. Il s’agit de Mr Deogratias Niyizonkiza qui a mis en place l’Hôpital de KIGUTU sur les hauteurs de la province Rumonge mais en commune Vyanda. Ce Monsieur se fait passer pour un Docteur en Médecine mais je le mets au défi pour nous montrer son diplôme et où il l’a acquis. Le livre qu’il écrit il y a quelques années est plein de mensonges aussi. Ce n’est pas étonnant qu’il soit couronné par le pouvoir DD avec Darius IKURAKURE et autre Etienne NTAKARUTIMANA dit Steve qui ont excellé dans les massacres d’innocents pour la simple raison qu’ils se sont opposés au troisième mandat de Mr NKURUNZIZA. Je fais partie de ceux qui préfèrent vivre dans la pauvreté et garder mes vraies valeurs que vivre riche et perdre toute valeur et dignité de moi-même … ! Ce n’est pas le cas de ceux qui acceptent d’être décorés en même temps que ceux qui ont les mains probablement souillées de sang de ceux qui se sont levés contre le 3e mandat de NKURUNZIZA et qui l’ont payé de leur vie !

  2. KANYANA Libérate

    Avec le 1er juillet, tout se précise : Pourquoi Lt Col Darius IKURAKURE a été décoré à titre posthume et non Gnrl KARARUZA ? Qui peut répondre à cette question.

    • Burundi

      The answer is in his usual practice. It is called « add an insult to injury ». But this has a price.

  3. Kimaranyi

    Notre Président a oublié que quand on pointe le doigt vers autrui il y a au moins trois de tes doigts qui se retournent vers toi « Être traître peut vous poursuivre pendant plusieurs générations…….Avant ils habitaient les étages et maintenant ils sont réfugiés  » lui arrive t il de penser une seconde ce qui est arrivé aux enfants de Kadhafi ,de Mubutu ,de Micombero (qui cachent actuellement leurs filiations avec leur père ) ect….? Est-il sur que demain cela pourrait arriver à sa descendance s’il continue à piétiner toutes les lois? Je n’aimerais pas être un prophète de malheur mais les crimes qui sont en train d’être commis jusqu’au trafic humain ne lui met pas dans une situation confortable

    • Barnabé Saruvyiro

      Monsieur  »Kimaranyi » qui a peur de signer son nom pour des raisons que je ne comprends, parle du respect des lois. Moi, je veux savoir de quelles lois s’agit-il? Monsieur  »Kimaranyi », si tu ne veux pas voir le président aux commandes de la nation, si tu ne veux pas voir le CNDD-FDD au pouvoir, invente-toi un autre prétexte crédible mais non pas le respect de la loi car la cour suprême a déjà tranché. Ce n’est pas la Belgique et son Louis Michel et son Charles Michel qui vont se substituer en la cour suprême. Si tu envisages prendre le pouvoir au Burundi ou servir le Burundi, la première chose à faire est de comprendre que la cour suprême est souveraine, que le Burundi est souverain. Si tu as déclenché la contestation croyant que tu seras défendu par les puissants néocolonialistes, tu as encore du chemin à parcourir pour mériter la confiance des Burundais. Je pense qu’il est temps que tu reviennes à la raison et servir le peuple burundais et non les intérêts des impérialistes, sinon demain ce sera plus tard. Assume-toi d’abord en signant ton vrai nom pour être crédible.

      • Jonh N

        Saruvyiro
        Ca veut dire que ton ecrit est plus honnete est convainquant pour avoir signe ton nom ? Comme si Kimaranyi est le premier a ne pas le faire sur ce site. Ca ne change rien a la valeur d’un comment ou contribution. Du reste, c’est ton opinion sur la cour supreme de Nkurunziza. Les autres ont exprime les leurs sur la decision irresponsable de la meme cours supreme d’aider Nkurunziza a violer les lois. C’est ton droit de continuer a crier a qui veulent l’entendre que le respect des lois est un pretexte et que le probleme n’est que les personnes et les Pays qui sont toujours sur vos levres. Mais vous aussi avez un long chemin pour convaincre. Quand Nkurunziza aura a repondre a ses actes, on verra bien si ces Pays et les personnes citees et a qui vous mettez a dos les malheurs des burundais causes par le 3eme mandat illegal seront a ses cotes pour leur role.

        • Orignal

          Je suis partisan du respect des lois. Néanmoins , il m ‘est difficile de comprendre comment en moins de deux mois , le mouvement contestataire avait un aussi important arsenal . Pour moi le troisième mandat est un pur prétexte. Est en réalité , aussi longtemps que les burundais n’apprenons pas à dire la vérité ,il y aura toujours des …….Beaucoup de gens n’y voient pas clair raison pour laquelle il y tant d’effondrements .

          • Orignal

            ET en réalité,….

        • Barnabe Saruvyiro

          Monsieur, John N.,
          Tu soutiens Kimaranyi parce que tu fais comme lui en refusant de donner ton nom de famîlle, il y a plusieurs John N. et comme cela tu ne veux pas t’identifier. C’est-à-dire que tu ne t’assumes pas et tu n’assumes même pas ce que tu dis. Moi, je n’ai pas besoin de convaincre ceux qui sont déjà intoxiqués , la première chose à faire pour ces gens serait de se désintoxiquer. Si franchement tu es convaincu de ce que tu dis et de ce que Kimaranyi a écrit, peux-tu nous donner les articles de la loi constitutionnelle du Burundi qui n’ont pas été respectés et nous expliquer comment ils ne l’ont pas été ? Je vais utiliser le vous. Moi, personnellement, je sais que vous n’en trouverez pas mais cela ne vous empechera pas de continuer à desinformer les journalistes étrangers déjà acquis à votre cause. Ne vous en faites pas , la vérité finira par prendre le dessus. N’oubliez pas, vous avez vendu depuis longtemps ,, le non respect de la loi,, cela n’a pas marché, vous avez vendu aussi le mot ,, génocide,, cela ne semble non plus marcher et vous recyclez le non respect de la loi . Pourquoi alors vous persistez toujours dans le mensonge et la calomnie. Cela ne paie pas . Il faut laisser tomber tout cela et devenir de meilleurs hommes et femmes qui défendent le pays contre les prédateurs néocolonialistes .

      • Kayo

        Bien dit

  4. Yves

    La liste des individus décorés parle d’elle-même : les loups ne se mangent pas entre eux

  5. Joan

    What happened to stade prince Louis Gwagasore? It used to look nice before .is it under renovation or what?

  6. eric

    We were trained on system of the world to live depend on system put in place by a man
    These system are falling apart
    Garden of Eden was having an opposite system like now
    When Adam falls ,God kingdom was recalled from earth
    Earth became an abandoned colony which created its own governments.
    Now domestic violence started by Adam attacking his wife and accusing him That was the first act of self-government
    The second act was murder, brother killing brother(Cain ,Abel story) since there is everywhere a brother still killing a brother: a Congolese is killing a Congolese, a Angolan killing an Angolan, Somalia’s….,Burundian…
    In other word as brother still kills brothers. The government kingdom of man cannot compare to the government kingdom of heaven and we lost it.
    So man started to develop fake or defective kingdom. Is mean they tried to get the kingdom of God back.
    Therefore the first city in earth by nimrod an African black man in Africa, was created to establish the kingdom of God that was left the world. The story of him is on the bible on genesis chapter11.
    Nimrod tried to build the city up to the heavens, he tried to elevate himself and where a man kind will make a name for himself without God .Then God came from heaven and interfere with their communication and confused their languages and men were scatted all over the world and here is the origin of small tribes and languages and we cannot understand each other . Because he wanted to advice man that your system can not work without HIM . That city failed never been build and towel of babel never been built.
    Since then we started to develop small kingdom in the earth . and every kingdom tried to get heaven kingdom on earth that including UN policies
    The first humanist kingdom was Egypt. they believed as being a man and kings called the sons of gods.
    Then God intervene again and called Israelite and tell them you will be my people and I will be your God no government just me and you.
    The bible say that when they were from Egypt, they were doing fine, in the desert every was given, no one was seek for 40years and during that time all wars they did they won against their enemies.
    Every enemy who attacked them lost. On that time they have only one government his name was JEHOVAH. The bible said he went before them and behind them. Not because they were special but God wanted them to be a prototype what a man and leadership suppose to be in the earth.
    But Israelites started to prosper so much and started to look other kingdom and their kings and got arrogant they ask God that they wanted also a government and a king on earth but God argued them not but they insisted and He warned them that a king will tax them, soldier them and oppress them but they kept insisting. God said to them choose yourself your ruler among yourselves= without God ‘choice,(HERE IS THE BEGINNING OF DEMOCRACY THE ORIGINES OF ELECTIONS:THAT WHY WE GO TO TO VOTE WE VOTE AND TELL GOD TO BLESS THIS PERSON .GOD DO NOT CHOOSE A RULER).
    Ask yourself a question if i m stupid and you are stupid and i choose you to rule me, who rule me?? a STUPED ,in other word we choose a system where all of us are in troubles, we are the ones who caused those troubles, and we choose among the ones who caused these troubles to resolve our troubles!!
    We really haven’t learnt from God.
    Then ,the children of Israel presented a man the name Saul and Saul did exactly what GOD warned them, he taxed them, he send his children to war, he oppressed them and he lied to God.
    Then God intervened again and removed him and said to him you no longer a king over my people and He said i gone choose myself a king and brought David to power.
    in conclusion, as God permit us to vote, but sometimes GOD will intervene on the democratic system and get a man who you did not expect or liked .HE rise him up, make him control over the system and bring deliverance of the nation. The Israelites presented other sons intelligent, smart, tall but God refused and choose the little, dirty boy David as he knew the future and the power needed for that country that time.BURUNDI CAN LEARN SOMETHING!MAY GOD PRESERVE OUR UNITY

    • Orignal

      @ Eric , bakubwiye ngo nta gifaransa uzi none waciye ujanwa narwo. Ntangazwa n’abarundi . Gute muvuga indépendance mudashaka nokuvuga ururimirwanyu ?

  7. Rurihose

    Sire
    L avenir n appartient a personne sauf a Dieu.
    Une malediction jusqu au au 3eme degre .
    Pour qui vous prenez vous

  8. Meurlsaut

    Quand le héros national de l’indépendance est associé aux agents qui oppriment et font disparaître des innocents citoyens alors là je ne parle plus d,honneur fait au héros de l’indépendance mais plutôt de l’apologie du crime.
    Les généraux Prime Niyongabo, Steve du SNR,André Ndayambaje sont aujourd,hui connus par les défenseurs de droits l’homme d’avoir transformés certains membres du corps de la défense et de la sécurité(police) en agents d’exécutions extrajudiciaires! Concrètement quel patriotisme faut-il leur attribuer et en quoi sont-ils comparables à Louis Rwagasore pour se voir primer le jour du souvenir du héros national?Baratuza (exclu du service de paix de l’ONU) et Nkurikiye (qui peut dire une chose le matin et son contraire au soir) en quoi sont-ils à comparer au prince Louis Rwagasore le Père de l’indépendance burundais?Ikurakure Darius est connu comme le bûcher de Ngagara, de Mutakura et Cibitoki! En vertu de quel mérite peut-il être rapproché au héros national? Pourquoi ne faudra-t-il pas dans ce cas primer aussi l’ancien président Michel Micombero?Pauvre Louis Rwagasore il doit être en train de tourner dans sa tombe!

    • Leopold Hakizimana

      Meurisaut,
      Je comprends parfaitement votre frustration sans être vraiment d’accord avec vous ; que ces hommes et femmes honorés par nos élus et détestés par votre mouvance ne soient pas de votre vision du Burundi de demain, je ne m’en doute pas, il est de votre droit. Vous auriez bien voulu, peut-être, les voir en tutsi radicaux comme ceux de l’époque de Micombero ou de Buyoya ou en tutsi comme les Sinduhije, Nininahanzwe, Domitille et d’autres comme les putschistes par exemple, mais hélas! Tu serais probablement bien comblé s’ils étaient ces hutu de service dans un pouvoir exclusivement tutsi comme le veulent les intérêts occidentaux, je suis aussi désolé! Il faut vous rendre compte que vos considérations moribondes et archaïques de l’ethnisme divisionniste se métamorphose vers le nationalisme et l’unité des ethnies. Je sens vos douleurs d’un perdant que je ne compatisse pas . Une moralité pour vous, cher Monsieur: l’issu de deux coqs en combat , si l’un gagne, l’autre se soumet. Dans ce cas, c’est le gagnant qui établit des règles du jeu, malheureusement pour vous. Les conséquences de la guerre sont souvent désastreuses. Je pleure aussi mes compatriotes dans les camps de réfugiés. J’ai hâte de leurs retours aux bercails dans leurs biens. Je pleure ces jeunes de Ngagara, de Mutakura et d’ailleurs manipulés, radicalisés et morts pour une cause orientée par les politiciens radicaux et égoïstes. Assoiffés du pouvoir pour le pouvoir. Je pleure la démocratie mise à rudes épreuves. Mais j’ose espérer. Je vois les tutsis et les hutus conscientisés ensemble pour faire progresser notre pays. Je vois de plus en plus le Burundi fier et nouveau. Lorsque je vois notre parlement, armée et police, nos institutions composées de hutu et de tutsi se battant ensemble pour le nationalisme et contre les pions des intérêts des occidentaux, je me sens fier, avec beaucoup d’autres burundais, malgré ce qu’en pense Monsieur Mérisaut et consort.
      En passant, merci à Iwacu de votre reportage sur la 54 ème anniversaire de notre indépendance et merci à vous de nous accorder quelques lignes pour les commentaires.

      • Sahiri

        Hemwe Maurisaut & Leopold Hakizimana,
        Ntabwo aramoko problème dufise ubu ni Nkurunziza qui doit absolument evacuer kandi akamwenya ko ata programme nimwe afise kuberako gouvernement iri sous embargo économique. Mbega Nkurunziza ntashobora kubona ko ari kuri sanctions hanyuma agasubiza igihugu?Turizeye yuko ahubwo EU na USA ni babandanya bamusanctiona azoteba asubiza igihugu ou alors rira bien qui rira le dernier.

      • Meurlsaut

        @Leopold Hakizimana.
        A mon tour,je comprend votre peine.En bon dd vous vous imaginez mal que quelqu’un refuse de cautionner le côté mafieux de ce pouvoir ou pense autrement que ses affidés et acolytes.Dommage que tout le monde ne peut pas être à la remorque du pouvoir dd.
        A présent,revenons sur certaines vos affabulations un peu nauséabondes.Vous me réferer à une moralité d’un genre spécial:dans un combat  »des coqs celui qui perd se soumet et celui qui gagne dicte la règle ».Autrement dit chez les dd c’est la loi de la jungle où le plus fort peut imposer n’importe quoi!!! Merci pour cet apport d’une moralité et d’une conception de l’autorité d’un autre âge.Malheuresement cela n’est possibble ni acceptable nulle part ailleurs sauf dans la République bananière sous le règne dd.
        Vous pleurez les jeunes de Ngagara,Cibitoke…et vous primez leur bourreau Ikurakure Darius! Larmes de crocodile! Vous vantez l’harmonie entre les ethnies mais personne n’ignore combien le pouvoir actuel exploite la sensibilité ethnique dans l’armée comme dans la gestion du pays.Le nationalisme chez les dd? On en a vu! Une oligarchie corrompue à tous les niveaux!Vous accusez Sinduhije,Ninahazwe…d’être des radicaux tutsi en quoi Ikurakure,Steve… sont-ils meilleurs qu’eux? Mr Leopold vous feriez mieux d’aider vos dd à revoir leur manière de gérer le pays quant à vos plaidoiries tapageuses et sans rapport avec la réalité vous pouvez les raconter à ceux qui ignorent la vérité sur le pouvoir dd et le tort causé au Burundi aujourd’hui.Et mon nom ne s’écrit Mérisaut mais Meursault.

        • Amurani

          « personne n’ignore combien le pouvoir actuel exploite la sensibilité ethnique dans l’armée comme dans la gestion du pays ». C’est faux et archifaux. Le pouvoir n’a aucun intérêt à diviser les corps de défense et de sécurité. Vous vous croyez malin mais pas vraiment. C’est plutôt vous qui avez cherché la division croyant que ces corps allaient se rentrer dedans. Vous avez lamentablement échoué. Honte à vous.

          • Meurlsaut

            @Amurani.
            Sans chercher à revenir sur tous les écrits aujourd’hui qui s’inquiètent et dénoncent le recours à l’ethnisme par le pouvoir burundais actuel(un ethnisme pourtant que les accords d’Arusha étaient en train de calmer et de faire disparaître).Je rappelle à ce Mr Amurani qu’il y a quelques jours le conseil des droits de l’homme de l’ONU a produit un rapport où il révèle des exécutions à caractère ethnique( chez les ex-FAB) et des propos aux forts relents ethniques chez les officiels burundais.Pour Ce Mr Amurani tout ce monde voit faux sauf évidemment lui et son dd.En restant dans la logique de la conclusion de son intervention,je dirai plutôt que sa réaction n’est qu’une plaidoirie honteuse!

  9. Mapuwa

    Abahunze bazogaruka mugihugu et vous les DD allez céder la place kandi si kera ga!!

  10. Micombero

    Maintenant ces politiciens (CENARED), ils sont en Europe, ils mangent bien et leurs enfants étudient dans des meilleurs écoles et le pauvre de Mutakura se retrouve dans l’enfer. Quel gachis?

  11. Micombero

    Oui des politiciens sans assise politique ont menti les enfants pour enfin les envoyer soit dans l’enfer ou dans les prisons ou dans les camps des refugiés. Quelle bêtise?

    • MUGISHA Arnaud

      Aho nkurunziza ari ubu harabandi ejo nawe niwe azoba ari mur camp des refugiers avc sa femme et ses enfants. Buraca bugacana ayandi

      • Micombero

        Nkurunziza est un Président tres populaire,un homme des Dieu. Celui qui ose le combattre sea banni par le Tout Puissant. Les exemples sont visible rapidement.

        • Keyu

          Gusaba ni vyiza….kandi urabishoboye. Gusa wewe sinzi ico uzovamwo!

        • Sahiri

          @ Micombero, uti: Nkurunziza est un Président très populaire, un homme de Dieu. Celui qui ose le combattre sera banni par le tout Puissant.
          Yewe, Micombero ndaguhaye imyaka mike Nkurunziza abandanije sous sanction ntazoshobora kuronka amahera aguhemba hanyuma ntuzoshobora kuvuga ayo majambo uriko urandika ngaha kuri runo rubuga.

        • RUGAMBA RUTAGANZWA

          @Micombero: Nkurunziza est un Président tres populaire,un homme des Dieu. Celui qui ose le combattre sea banni par le Tout Puissant. Les exemples sont visible rapidement.

          Nous sommes tous des hommes de Dieu. Ce que les Burundais veulent ce n’est pas un homme de Dieu, mais un visionnaire, un travailleur, un leader capable de les faire avancer et de donner un avenir à leurs enfants. Votre homme de Dieu est pour le moment a côté de la plaque. C ;’est un Roi fainéant qui a fait du Burundi le pays le plus pauvre du monde, le plus affamé et un des plus corrompus et des plus violents de notre temps, un vrai enfer sur terre. Merci de le lui faire rapidement savoir.

          • Bakari

            @RUGAMBA RUTAGANZWA
            « C ;’est un Roi fainéant qui a fait du Burundi le pays le plus pauvre du monde, le plus affamé et un des plus corrompus et des plus violents de notre temps, un vrai enfer sur terre. »

            C’est vrai que le Burundi est loin d’être un paradis, et c’est bien dommage! Mais permettez-moi de vous dire que cela n’est pas nouveau; Il a peut-être été un paradis pour vous. Pas pour tout le monde. Des va nus pieds ont toujours existé dans ce pays. Des affamés aussi. Même des personnes qui pouvaient être spoliées de leurs biens. Ne prenez donc pas votre cas pour une généralité!

        • Karabona

          Les terroristes islamistes se disent hommes de dieu également et ceux qui osent les combattre… les exemples sont visibles rapidement. Le grand inquisiteur était également un homme de dieu, cela lui a permis de brûler les intellectuels avec leurs livres… Les soldats du IIIè reich portaient sur la boucle de leur ceinture l’inscription « Dieu est avec nous », on connaît la suite. Se réclamer de dieu est une recette qui fonctionne toujours pour ramener le débat à un niveau manichéen et simpliste, un message simple pour manipuler les esprits simples. Vraiment, laissez les hommes de dieu dans leurs églises, le pays a besoin de patriotes et de visionnaires, le pays a besoin d’idées et pas de prières.

      • Amurani

        Gumana ako ka espoir sinon woyinga sha. Reka ayo ma politique ukore ivyo ushoboye. Tout le monde ne pourra pas être ministre au Burundi. Abize ni benshi gerageze mukore ivyo mushoboye murekere politique aba politiciens kandi nabo bayikore dans la paix et le respect de la loi.

Publicité