Société

Trafic humain : un phénomène qui ne faiblit pas

06/03/2018 Egide Nikiza 3

Plus de 527 femmes et filles mineurs seraient tombées dans les mailles du filet du trafic humain en 2017, a déclaré Prime Mbarubukeye, président de l’Observatoire nationale de lutte contre la criminalité transnationale (ONLCT où est ton frère ?). C’était ce lundi 5 mars lors de la présentation d’un rapport annuel de cette organisation sur l’état de la «traite de la personne humaine» au Burundi.

Selon Prime Mbarubukeye, les pays destinataires sont l’Oman, l’Arabie Saoudite, le Liban et le Koweït

Cet activiste des droits de l’Homme rappelle que les pays destinataires sont l’Oman, l’Arabie Saoudite, le Liban et le Koweït. Et d’expliquer ce phénomène entre autres par la crise sociopolitique, la pauvreté, la dépravation des mœurs, la recherche démesurée de la richesse et l’infidélité entre conjoints.

En outre, M. Mbarubukeye indique les axes par lesquels les victimes gagnent les pays de destination. Notamment, les axes Buja-Muyinga-Kobero-Tanzanie-Oman, Bujumbura-Muyinga-Kobero-Kampala-Oman, Bujumbura-Kayanza-Kanyaru-Rwanda-RDC-Goma-Kampala-Nairobi-Oman. Sans oublier l’axe Bujumbura-Cibitoke-Ruhwa-RDC-Goma-Oman/Arabie Saoudite.

Le Burundi dispose depuis 2014 d’une loi de prévention et de répression de la traite des personnes et de la protection des victimes de ce crime.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. nunu nado

    Quel sorte de pays qui vend ses enfants ? Impensable, incomprehensible !!. C’est la honte, la peur et la frustration. Nos enfants sont vendus comme des marchandises. Notre pays est maudit.

  2. Kimeneke

    Banza mukure ubukene mugihugu imbere yuko muvuga ibindi

  3. KABADUGARITSE

    500 personnes, c’est trop!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

710 utilisateurs en ligne