Économie

Tout un mois sans électricité à Rugombo

04/05/2017 Jackson Bahati 7

Les consommateurs du courant se lamentent suite à cette situation qui bloque leurs activités. Ils demandent à la Regideso de trouver une solution à ce problème.

Une agence de banque fermée faute d'électricité
Une agence de banque fermée faute d’électricité

Toutes les activités semblent paralysées suite au manque du courant électrique. Ce sont notamment les couturiers, les propriétaires des moulins, les coiffeurs, les vendeurs des téléphones mobiles, les propriétaires des pâtisseries, les banques, qui affirment accuser un manque à gagner.

Les soudeurs qui ne disposent pas de groupes électrogènes précisent qu’ils ne sont pas à la hauteur de pourvoir aux besoins de leurs familles. « Des fois, l’on passe toute la journée sans rien manger à cause de ce problème », affirme un jeune soudeur. Par ailleurs, il prévoit même de quitter cette province et s’installer dans une localité qui n’enregistre pas des coupures incessantes du courant électrique.

Cette situation présente des répercussions sur l’économie de la province Cibitoke. Les prix des denrées alimentaires ont été revus à la hausse. Les propriétaires des moulins ont décidé d’augmenter le prix à cause du carburant devenu rare. Suite à cela, un kilogramme de farine de manioc se vend à 1600 Fbu au lieu de 1200 Fbu. Celui du riz s’achète à 2000 Fbu au lieu de 1500 Fbu avant cette période du manque du courant électrique.

L’administration impuissante

« Nous ne sommes pas à mesure d’apporter des solutions à ce problème », affirme l’autorité communale à Rugombo. Elle se dit très touchée par cette situation qui met à genou le développement communal.
Cependant, elle souligne qu’il va soumettre le problème au ministère ayant en charge l’Energie et Mines.
L’administration demande à la population de faire preuve de patience en attendant les mesures qui vont être prises par le ministère.

Le chef d’antenne de la Regideso dans cette province se dit aussi très préoccupé de cette situation. Il affirme qu’il va en parler avec son supérieur pour que le courant électrique soit disponible dans cette province.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Congo

    @ jean marc, tu veux te moquer mais les millions de rwandais dans les forêts du Congo ont de l énergie ? Laissez les Burundais régler leurs affaires. Vous avez aussi à faire.

  2. Mafero

    @Akabanga: C’est donc pour me dire qu’à Cibitoke on fabrique du carburant pour alimenter ces groupes éléctrogènes alors qu’à Bujumbura, la Capitale, on en manque?

  3. Akabanga

    @Mafero
    Pour les banques je ne pense pas qu’ils restent assis. Ils allument des groupes électrogènes.

  4. jean marc burundi

    ko mpora numva muvuga ngo ibibazo abarundi mufite ni urwanda, none n’icyibazo c’umuyaga nkuba ni urwanda ? murateye isoni……..

  5. Mafero

    @Bakari: Mes félicitations quand même pour ce chef d’antenne de la REGIDESO à Cibitoke ainsi que les employés d’une Banque de la place qui vont empocher un salaire de ….FBU pour le mois, sans rien faire!

  6. Bakari

    @Mafero
    L’énergie est diverse; même les calories nécessaires pour taper sur votre clavier constituent de l’énergie. Il en est de même du charbon de bois nécessaire pour faire votre barbecue, ou pour cuisiner vos succulents plats. (C’est du 2nd degré bien sûr, mais l’énergie reste problématique pour les pays peu nantis)!

  7. Mafero

    Comment se fait-il que dans un pays où il n’y a ni éléctricité (les sources sont variées: éolienne, solaire, géothermique…) ni carburant on continue à avoir un ministère dit d’ “Energie”?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un round des « leaders »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un round des « leaders »

Enfin, c’est officiel : le 5ème et « dernier » round du dialogue inter-burundais est fixé du 24 au 29 octobre. Les Burundais commençaient à se lasser de l’éternel report. Aussitôt annoncé, les politiques se creusent les méninges sur l’agenda (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

315 utilisateurs en ligne