http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/01/USmerged.pdf

Mot-clé : Olucome

Olucome : «Il faut sauver l’Accord d’Arusha»

18-01-2018 Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, demande au facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, de s’investir pour sauver l’Accord d’Arusha. C’est ce qui sort de la lettre qu’il lui a envoyé ce mardi 16 janvier. Il insiste sur le coût de différentes initiatives pour sortir, par le passé, le (...)

Les réalisations de l’Api ne font pas l’unanimité

15-01-2018 «Au cours de l’année 2017, nous avons pu enregistrer 2.289 entreprises et celles-ci comptent créer 19.410 emplois », a déclaré Léonard Sentore, directeur général de l’Agence de Promotion des Investissements (API). C’était ce vendredi 12 décembre, lors d’une conférence de presse. Comparativement à l’an 2016, a-t-il dit, le nombre (...)

Barandagiye : «Gare à ceux qui ne veulent pas contribuer pour les élections de 2020»

15-01-2018 La réponse donnée samedi 13 janvier par le ministre de l’Intérieur aux plaintes de la Confédération des syndicats du Burundi (Cosybu) est sans équivoque : «Nous comptons faire un dialogue avec les syndicalistes. Mais, qu’ils ne prétendent pas faire une entorse au processus de contribution». Selon lui, «ce sont (...)

Rétrospective sur 2017

11-01-2018 Iwacu revient, dans ses différentes rubriques, sur les événements qui ont défrayé la chronique. (...)

«Un budget de consommation et non d’investissement»

11-01-2018 «Le budget général de l’Etat répond aux préoccupations personnelles des dirigeants au détriment des besoins de la population en extrême pauvreté». Lit-on dans le communiqué sorti ce mercredi 10 janvier par Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome. Il parle d’une loi des finances‘‘fantaisiste’’. Chiffres à l’appui, il montre que les (...)

Olucome : «Quand l’Etat se désaltère aux sources taries»

11-12-2017 «L’endettement intérieur s’évalue à plus de 94 % du budget de l’Etat en 2017», a fait savoir Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, vendredi 8 décembre. C’était à la veille de la Journée internationale de lutte contre la corruption. M. Rufyiri rappelle que le Burundi est le dernier pays au monde (...)

Exonérations : plus de 80 milliards de Fbu qui gênent

11-12-2017 Alors que le président de la Cour des comptes évoque des prévisions d’exonérations irréalistes, l’Olucome réclame le limogeage du ministre des finances, du commissaire général de l’OBR et du directeur d’API. « Les rapports de l’OBR montrent que sur le montant des 18 milliards d’exonération prévus en 2017, l’exécution (...)

Arusha : l’Olucome demande la parité dans le choix des participants

24-11-2017 L’Olucome se réjouit de la reprise du dialogue inter-burundais du 27 novembre au 8 décembre. Toutefois, il demande l’équilibre dans le choix des invités. «Selon certaines informations, le nombre des invités à la prochaine session serait improportionnel par rapport aux deux parties en conflit», relève l’Olucome. Sur ce, il (...)

L’Olucome dénonce l’opacité dans le secteur minier

21-11-2017 Le ministère de l’Energie et des Mines, Côme Manirakiza, a signé, ce lundi 20 novembre, une convention de prospection du nickel dans les marées de Waga et Nyabikere et du vanadium à Mukanda. Ce contrat lie le gouvernement à la CVMR, société d’exploration des minerais. D’après lui, les travaux (...)

L’Olucome dénonce «la mafia dans le secteur minier»

17-11-2017 L’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques plaide pour la transparence dans l’octroi des permis d’exploration et d’exploitation des ressources minières. C’est pour relever l’économie nationale. «Ce secteur connaît actuellement une contribution de moins de 1% à l’économie nationale», lit-on dans le communiqué sorti ce mercredi (...)

Publicité

Iwacu Web Radio

Retrouvez toutes les archives mensuelles de nos émissions.

Nos services

Taux de change
La météo au Burundi
Change La météo

Rejoignez notre club de lecteurs !

Devenir membre du Club des amis d'Iwacu, c'est bénéficier de l'offre d'informations la plus complète sur le Burundi.
Vos avantages :
  • chaque matin, vous recevez notre newsletter
  • du contenu exclusif vous est réservé
  • vous bénéficiez d'un accès complet à toutes nos archives (web et papier)
  • vous accédez à l'hebdomadaire et au mensuel Iwacu, en version électronique, dès leur parution