Cette semaine, je voudrais m’arrêter sur deux faits : l’assassinat du Général Athanase Kararuza et son épouse ainsi que sur la commémoration du 44ème anniversaire du « génocide contre les Hutu ». C’est un sentiment de peur et de désespoir après l’attaque d’une violence inouïe qui a emporté ce haut gradé de l’armée burundaise (...) Lire la suite