Mot-clé : CPI

Affaire CPI : quand l’EAC s’en mêle

20-11-2017 Les présidents tanzanien et ougandais condamnent la décision de la CPI d’enquêter sur le Burundi. Selon ces chefs d’Etat, cette mesure sape les efforts de paix au Burundi. Dimanche 11 novembre, Masaka en Ouganda. Les présidents John Pombe Magufuli rend visite à son homologue Ougandais. A la fin de (...)

Bujumbura manifeste contre la CPI

11-11-2017 « Nous avons divorcé avec la CPI… Nous sommes indépendants… » Principaux slogans prononcés par une centaine de manifestants, ce samedi 11 novembre, à la place de l’indépendance. Ils s’insurgent contre l’autorisation à la Cour pénale internationale d’ouvrir des enquêtes sur les crimes qui auraient été commis au Burundi depuis le (...)

La CPI autorise l’ouverture d’une enquête sur les crimes commis au Burundi

11-11-2017 La Chambre préliminaire de la cour Pénale Internationale a autorisé ce jeudi 09/11 l’ouverture d’une enquête sur des crimes qui auraient été commis au Burundi. Bujumbura dénonce la politisation des droits de l’Homme par la CPI. Les activistes des droits de l’Homme, de leur côté, parlent d’une décision salutaire. (...)

La CPI autorise l’ouverture d’une enquête sur le Burundi

10-11-2017 La Chambre préliminaire III de la Cour pénale internationale a autorisé la procureure Fatou Bensouda d’ouvrir une enquête. Un coup dur pour Bujumbura. Composée des juges Chang-ho Chung, Antoine Kesia-Mbe Mindua et Raul C. Pangalangan, cette Chambre a jugé que les éléments justificatifs présentés par la procureure de la (...)

Quelle sera la suite ?

10-11-2017 Faut-il se réjouir pour les uns ou pleurer pour les autres ? Les juges de la Cour pénale internationale viennent d’autoriser la Procureure Bensouda à ouvrir une enquête sur des crimes relevant de la compétence de cet organe qui auraient été commis au Burundi. Cette décision suscite moult réactions. (...)

Carte blanche │ Le retrait du Burundi de la CPI : Options alternatives

06-11-2017 Par Pacifique Manirakiza Prof. Université d’Ottawa/Faculté de droit 1. En date du 27 octobre 2017, le Burundi est devenu le premier État partie au Statut de la Cour pénale internationale (CPI) à formaliser son retrait. Il convient de rappeler que le Bureau de la Procureure (BDP) de la Cour (...)

« La Loi des lois » en danger

03-11-2017 Le retrait effectif du Burundi de la CPI le 27 octobre dernier a fait couler beaucoup d’encre au pays comme à l’étranger. Trois jours plus tôt, un autre événement appelé à changer profondément l’avenir du pays s’était passé : Le gouvernement avait adopté un projet de révision de la (...)

La justice burundaise, capable de juger les crimes ?

30-10-2017 Vendredi 27 octobre, Bujumbura se retire définitivement de la Cour pénale Internationale. Le récent rapport onusien met en doute sa volonté et sa capacité à juger les crimes commis depuis avril 2015. Bujumbura rétorque que la justice burundaise s’en occupe. Iwacu revient sur quelques cas d’assassinats et d’enlèvements.Réalisé par (...)

Au revoir CPI

30-10-2017 La date butoir du retrait définitif de la CPI est arrivée. Bujumbura exulte, les familles des victimes désillusionnées. Bujumbura jubile. Il en a fini avec la cour pénale internationale, cette épée de Damoclès pendue au-dessus de sa tête. Le Burundi a en effet décidé de tirer sa révérence du (...)

Bujumbura se retire définitivement de la CPI

27-10-2017 Il y a une année, Bujumbura avait annoncé son retrait de la Cour Pénale Internationale. Chose faite aujourd’hui. Le Burundi s’est retiré définitivement du statut de Rome. (...)

Publicité

Iwacu Web Radio

Retrouvez toutes les archives mensuelles de nos émissions.

Zone abonnés

Nos services

Taux de change
La météo au Burundi
Change La météo

Rejoignez notre club de lecteurs !

Devenir membre du Club des amis d'Iwacu, c'est bénéficier de l'offre d'informations la plus complète sur le Burundi.
Vos avantages :
  • chaque matin, vous recevez notre newsletter
  • du contenu exclusif vous est réservé
  • vous bénéficiez d'un accès complet à toutes nos archives (web et papier)
  • vous accédez à l'hebdomadaire et au mensuel Iwacu, en version électronique, dès leur parution