Banque Mondiale

Revendeurs de credit telephonique ©Iwacu

Secteur de la téléphonie mobile : la Banque Mondiale n’est pas contente

15-04-2014 Le malaise des opérateurs de la téléphonie mobile est également perçu côté Banque Mondiale qui soutient le développement du secteur. Pour aider et éclairer le gouvernement dans ses décisions concernant le renouvèlement des licences qui se faisait attendre, la Banque Mondiale a financé une étude en vue de présenter (...)

Stupeur à la Banque Mondiale …

04-11-2013 Le ministre des Finances, Tabu Abdallah, a remplacé le candidat au poste de coordinateur du projet PAGE-Burundi, pourtant sélectionné par une commission qu’il avait lui-même désignée pour traiter les candidatures. Faisant fi des conclusions de sa commission, le ministre Abdallah a présenté pour non objection (pour approbation) à la (...)

Le Burundi à 0,1 pour être éligible aux ressources de l’Association Internationale de Développement

07-10-2013 Le gouvernement du Burundi et la Banque Mondiale se sont réunis pour évaluer la politique et les institutions nationales. L’objectif était de réfléchir aux stratégies d’éligibilité du Burundi pour les allocations des prêts de l’institution. Des suggestions ont été recommandées pour arriver à cette note. « Notre pays est à (...)

La Banque mondiale approuve le financement de la centrale hydroélectrique des chutes de Rusumo

15-08-2013 Le conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé ce 6 août un financement de 340 millions de dollars pour le projet régional hydroélectrique des chutes de Rusumo. Un projet qui devrait améliorer l’accès à l’électricité des populations du Burundi, du Rwanda et de la Tanzanie, avec 80 (...)

Economie politique de la pauvreté et de la violence

26-06-2011 La pauvreté a tendance à se concentrer sur les pays déchirés par les conflits ethniques, les guerres civiles et le crime organisé. Sont-ils pauvres parce qu’ils sont violents ou violents parce qu’ils sont pauvres ? La dernière publication de la Banque Mondiale « World Development Report 2011 examine les raisons (...)

Publicité