«Les Burundais doivent avoir une vision à long terme, des stratégies agricoles de 25 ans, de 30 ans voire plus », déclare Kanayo F. Nwanze, président du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), ce jeudi 29 mars, devant le sénat burundais. D’après le président du FIDA, des projets de trois ou de cinq (...) Lire la suite