Politique

Sylvestre Ntibantunganya : « La confiance se mérite »

29/12/2014 Elyse Ngabire 18

Pour le sénateur à vie, la Ceni doit œuvrer pour éviter que le pays ne soit gouverné par des institutions illégitimes et contestables après les élections de 2015.

Sylvestre NtibantunganyaQuel commentaire faites-vous de l’atelier organisé par la Ceni ?

Cette séance était nécessaire. Elle nous a tous permis de constater la gravité des faits. Les Burundais ne devraient pas avoir peur de dialoguer. Quand les gens échangent, il y a toujours lieu de trouver des solutions même dans des conditions considérées comme les plus difficiles.

Quand on se méfie, on peut aboutir à des positions radicales. J’ai senti une nette division, deux positions. D’un côté, il y a le gouvernement et ses proches. De l’autre, l’opposition.

D’après une certaine opinion, il ne s’agissait pas d’une évaluation de l’enrôlement stricto sensu.
Justement, c’est un rapport de la Ceni parce que les autres partenaires n’ont pas présenté les leurs. La Ceni aura la sagesse d’organiser l’atelier tant réclamé avec des rapports des partis politiques et de la société civile dans un cadre plus restreint. Je reste convaincu qu’on n’aura pas plus de dix rapports de la part des politiques.

D’après vous, où réside le problème majeur ?

Tout tourne autour de la question de la carte nationale d’identité. Elle a été distribuée de manière désordonnée, illégale et irrégulière.

Pourquoi le ministère de l’Intérieur n’y a-t-il pas pensé dès les années 2005 ? Edouard Nduwimana aurait pu utiliser les services administratifs, notamment les chefs collinaires pour les distribuer chaque fois que de besoin.

Est-il seul en cause ?

La même remarque s’adresse à la Ceni. Elle n’a pas été vigilante. Elle n’a pas alerté sur cette question. Nous ne sommes pas ici pour faire des jérémiades, mais pour trouver une solution qui ne nous conduit pas à l’impasse en raison du ressenti des uns et des autres. On peut aussi poser une question au président du parti Cndd-Fdd. Pourquoi c’est un seul parti qui est accusé ?

Que faut-il entendre par impasse ?

Il faut éviter que le processus électoral soit interrompu au risque d’assister à un vide institutionnel. Nous devons également nous investir pour qu’après les élections de 2015, on ait des institutions qui jouissent suffisamment de légitimité.

Dans une telle situation, quelle solution peut-on envisager ?

Il faut partir du nombre d’électeurs enregistrés entre le premier jour et le dernier de l’enrôlement. Quel taux représentent ces irrégularités par rapport à l’ensemble des Burundais enrôlés ? Et c’est de là qu’on pourrait voir, dans la sagesse, quelle solution apporter.

Le gouvernement doit veiller au respect de la Constitution qui stipule que la fonction du régime politique est de rassurer, de réconcilier. Quand il y a une distribution de la carte nationale d’identité de manière aussi désordonnée avec une orientation politique, ça ne rassure pas.

Un conseil…

Nous devons éviter qu’après 2015, nous ayons des institutions contestables. Et le premier exercice doit être fait maintenant. On peut sauver cette situation en moins de 15 jours. J’ai confiance en la Ceni, le gouvernement, nos partenaires, la classe politique, etc. Toutefois, la confiance se mérite. Il faut surtout la volonté politique des dirigeants et de ceux qui recherchent le pouvoir légitimement.

Forum des lecteurs d'Iwacu

18 réactions
  1. rwenyuza

    Les rescapés du putsch sanglant de 1993 ourdi par des militaires qui n’ont jamais été inquiétés, sont hantés par ces mêmes militaires. Il faudrait psychanalyser ces personnes y compris le président Ntibantunganya: -Echapper à la mort certaine, perdre sa femme, ses amis et compagnons se faire malmener comme il a été lors de sa présidence et jusqu’à ce que l’on lui lance(à la figure du caca), cela a de quoi détraquer plus d’un.

  2. borntomakelovenotwar

    Depuis 60, les élections (sauf une peut-être) en général sont bonnes; mais la contestation infondée fait plus de bruit parfois par le bruit des bottes et des canons?

  3. BUSORONGO

    @Jean Pierre
    Vraiment vous eprouvez de bons sentiments envers Mr Ntiba et je ne peux que vous feliciter. Un President comme le dit le Kirundi ni SEBARUNDI. Mais moi son indecision; son manque de courage et des fois ses derapages ne sont pas de bonnes qualites pour un president d’un pays africain. Vous souvenez vous lorsqu’il parlait de rebelles dans Bujumbura rural avec dedain? Il les meprisait comme de vaut rien. Mais envers ces organes etatiques qui etaient contre lui il etait plus qu’INTAMA. La peur et la sagesse ne riment pas.
    Mais comme vous croyez en lui encouragez lui pour qu’il puisse se presenter aux elections prochaines. Je serais ravi de mon tromper sur sa personnalite.

  4. JEAN PIERRE

    @Busorongo ! Tu te trompes car le Parti FRODEBU est uni. Au depart il y’avait l’UPRONA, puis vient le FRODEBU, PP, PL, RADDES, PRP, etc…puis, à partir du Frodebu vient le CNDD et plus tard Cndd-fdd, Kaze-fdd, Sangwe-Pader, Frodebu Nyakuri, Palibu et bien d’autres. Mais le parti Sahwanya Frodebu est toujours là même si d’autres parti sont nés à partir du Frodebu, tout comme en 1991 il y avait l’Uprona seulement. Que voulez-vous que le President Ntibantunganya fasse ? Quant il était President il a fait tout ce qu’il pouvait. Imaginez être president alors que l’armée, la gendarmerie, la sureté, la justice sont contre toi. Imaginez s’il fuiyait en 1995 avec tous les cadres du Frodebu…je ne sait pas ce qui aller se passer à toute la population. Avoir un president comme Ntibantunganya donnait la morale à la population qui était encore au pays. S’il a tenu dans cette situation, et à voir qu’il est aujourd’hui plus sage que jamais, je suis sur qu’avec la situation actuelle, il serait un très bon President ! Si j’était à la place de la population qui vote, je voterait pour Ntibantunganya comme President de la République en 2015 !

  5. MNF

    VUVUZELA, ndakuramukije.
    NTIBANTUNGANYA si irya mbere avuga ururimi rwiza, n`igihe yatwara mu vyo yavuga hari mwo impanuro nyinshi ariko nticabujije ko bamuburagiza gutwara kugeza bamwake igihugu.
    Jewe nibaza ko Politique y`i Burundi igoye: uvuga neza canke uvuga nabi hari igihe ushigikirwa canke ntushigikirwe !
    Abagira Politique barimenyereye ku buryo bamwe bamwe bivugira ivyo bishakiye kuko bazi ko atonkurikizi mbi kuri bo.
    Ikibazo c`Uburundi gihagaze ku bintu bibiri: Agahembo kajanye ni ico umuntu yakoze, n`uguha agaciro ibikorwa bisaba ubuhinga.
    Iyo Abanya politique baba badafise imishahara iruta iy`abandi bakozi, baba bicisha bugufi, bakabona ko iruhande ya Politique Uburundi bukeneye Abahinga kugira butere imbere.
    Uko rero bimeze ubu: Aba nya Politique basa n`uko Igihugu bakigize icibare cabo. Ehe raba ikiraro kirasenyuka hakavugwa Politique aho kuvugwa ubuhinga bwo kugisanura, Amatara arabura, hakavugwa Politique, Amazi meza abuze hakavugwa Politique,…, … ! Ivy`i Burundi n`amayobera!
    Murantunga ndabamenye amatwi.
    MNF
    ,

  6. duciryaninukuri

    Aho yatwara ko yatinya gushigikira ba nyarucari muri rural barembejwe na ca gisirikare ca kera? Etre président ou responsable n’est jamais facile je pense.
    Kuvuga biroroshe nico gituma hagera igihe umuntu akabura ico avuga kandi ivyovugwa vyuzuye. Voir Socrate et son épouse.

  7. BUSORONGO

    Ntiba en temps qu’homme je le respecte mais en temps que leader il est nul. La preuve: qu’il se deploie pour la reunification du politi Frodebu. D’ailleurs toutes les negociations qu’il a mene n’ont abouti a rien. L’un des victimes ex ministre de l’enseignement et actuel ministre de la bonne gouvernance en sait quelque chose. Chez lui l’indecision regne et le desordre devient un quotidient. D’ailleurs j’aimerais plus vivre dans la situations comme celle lorsqu’il etait president.

  8. Kaganji

    Bon, niyumvira ko abarundi twebwe dufise ingorane nini gose. kuko uno munsi sinzi nko notre sage Ntibantunganya uwomugarukana agasubira kudutwara bitohava bimubera nkuko vyamubereye mu 1996??Ingorane zacu womenga twanka abatware?? None ikindi umuntu yovuga niki? Raba uno munsi uko twemera abadutwaye bose sauf Micombero, naho peut-être nuko yapfuye!! urumva rero ingorane ziri muritwebwe abarundi batwagwa. ubwo rero niturondere un gros mirroir twirabe tumenye ibitagenda neza muri twe batwagwa. murakoze

  9. nzitonda

    Nyenicubahiro NTIBANTUNGANYA ayaga ukuri, ijambo ryose avuga riba ryuzuye impanuro gishingantahe kandi zubaka amahoro, arafise ico yakuye mu vyabaye mu gihugu cacu. Abarongoye igihugu bari bakwiye kuja barasaba impanuro iyo nararibonye.
    NTIBANTUNGANYA ni umuhutu kandi baramuvuga ko vyinhi igihe yari arongoye igihugu, ariko umwumvirije urumva ko atavuga ka bugambwe canke bwoko avuga ijambo rifise akanovera rimwe ryunga abarundi, rimwe rifasha kubungabunga umutekano, yegamira ukuri kandi abo bantu ni bo bakenewe muri iki gihe kuko barakenye , abandi na bo bakabura aho bavugira ukwu kuri canke bagatinye kuko ubu umengo bashira imbere igikenye.

    Nomwipfuriza kubandanya iyo ngendo kandi bikunze arondere abandi bafatanye ico gikorwa hanyuma bazamure igihugu cacu. NAKEZWE!!!!

  10. Bakari

    @nivyo
    Il faut ajouter qu’il y a des gens qui sont incapables de se payer une carte de 500 balles. Quid de la carte biométrique qui coûte au moins 5 fois plus cher? Les problèmes sont ailleurs!!!

  11. Def

    CONFIANCE en la CENI et le gouvernement Monsieur Ntibantunganya!!! Voila que la CENI de Ndayicariye vient de donner la surprise (a ceux qui doutaient encore….): pas question d’atelier comme reclame et convenu le 22 dec 2014!!! Amajambo meza wakoresheje araryoshe kwumva, ariko UKURI nikwo gukenewe: UNE NOUVELLE CENI. Sans cela, excusez bien, tout est perdu d’avance!

  12. Vuvuzela

    Iyo mba mfise ububasha bwo guha umukuru w’igihugu abarundi, nobahaye Ntibantunganya Sylvestre. Maze kumwumviriza kenshi sanga ari umushingantahe kandi yoshobora kuturongoora.

  13. kAGANJI

    Premièrement je félicité les propos et les conseils de notre sage Monsieur Ntibantunganya, et je me questionne aussi sur la distribution de carte d’identité tjrs à la veille des élections? C’est pourquoi j’abonde de ceux qui pensent que ces cartes d’identités cachent les magouilles. Comment ils pourront y avoir beaucoup des personnes sans identité?? pourquoi ils veulent en avoir juste avant les élections?? Est- ce qu’ils sont pas obligés d’avoir une identité tout le temps?? Raison pour laquelle je plaide pôur une identité biométrique et permanent pour endiguer ce tricherie.

  14. Terimbere

    ahh!!!
    <>
    Cette citation est unique!

    La sagesse du President Ntibantunganya, en machant les mots et poliment abakuriye agashitsi!
    Avoir confiance en Duwarudos, en Ceni, signifie tout simplement qu’il sait exactement ce qu’ils envisagent de faire et qu’on ne se laissera pas tromper!
    Pour lui, il est clair qu’il y a une volonte politique des dirigeants de garder illegitimement et a tout prix le pouvoir!
    Bien dit Mr le President!
    J’aurais aime aussi savoir ce que pense l’autre ancien President aux verites brutes!
    Merci et bonne annee deja!

  15. MINANI

    UNE TRES BONNE ANALYSE

  16. Mugisha L.

    Monsieur Ntibantunganya égal à lui-meme….

  17. duciryaninukuri

    yashaje mutama bugendana. A-t-il démérité selon sa définition de mérite vu les réactions des burundais?

  18. nivyo

    Pourquoi venir se plaindre de la carte nationale d’identité à 5 mois des élections ?

    Si, comme vous le demandez, on re enregistre la population, cela ne résous pas le problème, car le problème ce pose sur la carte nationale d’identité qui peut Etre fabriquée à Buyenzi. Alors quelles solutions proposez-vous ?

    La carte biométrique ?

    Sérieusement , vous savez combien de temps cela prend pour “biometriser” une population de 4.2 Millions ?

    A moins qu’on ne la fasse à l’extérieur, et la vous allez dire qu’il y a eu tricherie comme la fois passée ou l’on avait demande une commande express , approuvée par le PNUD, de fabrication de cartes des partis politiques manquants.

    Un des ténors du Frodebu a lui même demande d’arrêter la distribution de la carte biométrique il y a plusieurs mois. Maintenant vous venez demander la carte biométrique ?

    Vous n’êtes pas si différents des DD.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

De la ténacité à l’hémicycle

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur De la ténacité à l’hémicycle

Mardi 11 septembre, les parlementaires se réunissent à l’hémicycle de Kigobe. Ils débattent le deuxième rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Burundi du 5 septembre. Ce dernier a accusé Bujumbura (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

372 utilisateurs en ligne