International

Suspension des ONGE : Bujumbura appelé au dialogue

19/10/2018 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur Suspension des ONGE : Bujumbura appelé au dialogue
Suspension des ONGE : Bujumbura appelé au dialogue
Pour les partenaires du Burundi, le dialogue permet aux ONGE de s’aligner à la loi burundaise ainsi qu’aux pratiques internationales

«Les partenaires appellent à des consultations engagées pour clarifier les questions des ONGE concernant l’application de la loi», lit-on dans le communiqué sorti conjointement par les USA, le Canada, le Japon, la Suisse, l’Union Européenne et l’ONU ce mercredi 18 octobre.

Ces partenaires de Bujumbura disent prendre note «de la démarche entreprise par différentes ONGE en vue d’obtenir des clarifications supplémentaires sur certains aspects de la loi de 2017 concernant leur fonctionnement». Pour eux, cette voie leur permettra de «s’aligner aux lois burundaises, aux bonnes pratiques internationales en la matière et aux exigences administratives et financières des bailleurs».
Ils se disent prêts au dialogue avec Bujumbura afin d’améliorer leur appui au développement de la population burundaise. La suspension des ONGE a des «conséquences préjudiciables» sur elle. En outre, elle plombe l’économie nationale.

Ces partenaires de Bujumbura tiennent à rappeler que leurs aides aux populations notamment vulnérables transitaient par ces ONGE. Et cela sur différents volets notamment la lutte contre le paludisme et le VIH, la malnutrition, l’appui en semences et en engrais chimiques.

La loi de suspension des ONGE pour trois mois est tombée jeudi 27 septembre dernier. Le Conseil national de Sécurité accusait les ONGE de violation de la loi les régissant. Cette mesure sera expliquée cinq jours plus tard. Lors d’une rencontre avec les représentants de ces ONGE, mardi 2 octobre, Pascal Barandagiye a conditionné la réouverture de ces ONGE par la présentation de trois documents.

Une convention de coopération, le protocole d’exécution des programmes en accord avec le nouveau plan national de développement et l’acte d’engagement de respect sur la règlementation bancaire en matière de change et le plan de correction des déséquilibres ethniques et de genre.
Plusieurs ONG proviennent de ces pays et organisations à l’origine de ce communiqué. Notamment les USA avec 31 ONG, la Suisse avec 8 et le Canada avec 5.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

1 014 utilisateurs en ligne