Économie

Sobugea / Les annales et les gratifications du personnel gelées

Alors que les employés de la Sobugea dénoncent le détournement de leurs avantages annuels, Air Burundi, qui préside le conseil d’administration, soutient la mise en application d’une décision de l’Etat, actionnaire majoritaire.

Hamissi Hakizimana : «La Sobugea n’est pas une société publique. C’est une société mixte.»

«C’est inadmissible, les employées qui travaillent sous le soleil accablant et sous la pluie subissent une injustice imposée par Air Burundi en violation du Code des sociétés mixtes», se lamente Hamissi Hakizimana, premier secrétaire du syndicat de la Sobugea (Société burundaise de gestion des entrepôts et d’assistance des avions en Escale).

Les employés de cette société se disent déçus. Ils affirment espérer obtenir leur part du gâteau annuel car ils indiquent avoir pris part à la production. «Nous avons fourni un travail et des efforts considérables au cours de l’année, il est légitime que la richesse créée soit redistribuée.»

Selon ce syndicaliste, les employés sont victimes de ce qu’il appelle « ordonnance arbitraire et injuste » du 14 janvier 2016. Cette ordonnance fixe des dividendes à verser à l’Etat, des jetons de présence, des tantièmes, des primes de bilan et des gratifications dans les entreprises publiques, les établissements publics et administrations personnalisées de l’Etat.

Selon lui, tout est clair, les sociétés mixtes ne sont pas concernées par cette ordonnance «La Sobugea n’est pas une administration publique encore moins une société publique. C’est une société mixte.»

D’ailleurs, d’autres sociétés mixtes ont octroyé à leurs employés, les primes de bilan et les gratifications, notamment la Brarudi.

Selon cette même ordonnance, la prime de bilan et la gratification ne peuvent en aucun cas dépasser 2 % du résultat net. Cette gratification est normalement affectée au regard de la progression des résultats de la Sobugea. De ce côté-là, révèle Hamissi Hakizimana, pas de souci. «La santé financière de l’entreprise est au beau fixe.»

Les annales ont été confisquées

De surcroît, indique le premier secrétaire du syndicat de la Sobugea, leurs annales ont été confisquées. Ce n’est pas tout, les employés devraient bientôt rembourser les annales touchées en 2016.
Il soutient également que les « avantages qui devraient revenir aux employés de la Sobugea sont détournés par les actionnaires sous l’influence de l’actionnaire Air Burundi qui use d’abus de pouvoir. »

Pourtant, s’indigne-t-il, cette part confisquée n’est pas versée dans le trésor public. «Elle est partagée entre les actionnaires de la Sobugea, notamment Air Burundi, Sabena et la Socabu.

Derrière cette ordonnance, confie-t-il, il y a des intérêts cachés de la compagnie Air Burundi. «Elle s’accapare de plus de 90% de ces avantages détournés des employés de la Sobugea.»

Face à ces accusations, Sylvestre Ngendakumana, président du conseil d’Administration de la Sobugea, n’a qu’un seul argument : «Le conseil d’administration ne fait qu’appliquer la mesure de l’Etat. Il est majoritaire au conseil d’administration avec 90% des voix.»

Ainsi, le conseil d’administration et l’assemblée générale des actionnaires ont voté en faveur de la mesure de l’Etat. «La compagnie Air Burundi actionnaire majoritaire ne peut pas passer outre l’injonction de l’Etat qu’elle représente.»

Concernant les annales, l’ADG d’Air Burundi se dédouane et brandit l’ordonnance du 12 février 2016 instruisant tous établissements publiques, les administrations personnalisées de l’Etat et toutes les sociétés publiques de geler les annales, primes et indemnités conjoncturelles. Et de soutenir que les annales qui ont été octroyées aux employés de la Sobugea en 2016 devraient être restituées.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Imbonerakure

    A la Brarudi on met à la porte le personnel même phénomène à l’ecobank etc et vous vous cherchez des gratifications? ??Kora basha mutekereze! !!

  2. KABADUGARITSE

    Hoooh! Njanye namwe mufise n’utwo mukabura gusa iyo gratification! Ahandi ho nari kubahanura gutubika nk’uko isinzi ry’abarundi n’abarundikazi ba ntaho nikora batubitse batagira n’uwo bitura.-

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un round des « leaders »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un round des « leaders »

Enfin, c’est officiel : le 5ème et « dernier » round du dialogue inter-burundais est fixé du 24 au 29 octobre. Les Burundais commençaient à se lasser de l’éternel report. Aussitôt annoncé, les politiques se creusent les méninges sur l’agenda (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

558 utilisateurs en ligne