Politique

Éviction de Térence Sinunguruza : « L’Uprona veut reconquérir son électorat pour 2015 »

10-10-2013

La décision de la direction de l’Uprona d’écarter l’actuel premier vice-président a comme objectif de maximiser les chances du parti en 2015. Et Sinunguruza n’est pas le premier à faire les frais d’une telle opération …

Pour Jean Salathiel Muntunutwiwe, l'éviction de Térence Sinunguruza est une manoeuvre de reconquête de l'électorat en vue de 2015 ©Iwacu

Pour le Dr Muntunutwiwe, « il est difficile, en ces temps-ci, d’avoir une personnalité qui puisse dépasser les problèmes matériels, ethno-politiques et régionalistes » ©Iwacu

Selon le politologue Jean Salathiel Muntunutwiwe, l’Uprona a voulu reconquérir son électorat pour les élections de 2015, en retirant sa confiance à l’actuel premier vice-président de la République, Térence Sinunguruza. En rappelant que ce n’est pas une première : « Ce n’est pas la première fois que le parti Uprona procède à de tels calculs, comme ce fut pour Martin Nduwimana, en 2008. A deux ans des élections de 2008, cet ancien 1er vice-président a perdu son fauteuil. »

Pour ce politologue, comme le parti avance l’argument que M. Sinunguruza n’a pas rempli correctement sa mission, le remplacer constituerait alors une voie pour légitimer le parti auprès de son électorat. Le professeur Muntunutwiwe ajoute que ce serait aussi une opportunité de se repositionner sur l’échiquier politique par rapport aux échéances électorales prochaines. Mais également une occasion de placer une personnalité en qui le parti aurait encore une confiance. « Mais il se pose un problème de leadership, puisqu’il est difficile, en ces temps-ci, d’avoir une personnalité qui puisse dépasser les problèmes matériels, ethno-politiques et régionalistes », remarque-t-il.
Toutefois, l’expérience de l’Uprona en politique devrait aider le parti à tirer son épingle du jeu en trouvant une personne qui rassemble tous les Badasigana, pour se repositionner sur l’échiquier politique.

Une éviction illégale …

Selon le porte-parole adjoint du président de la République, Willy Nyamitwe, Pierre Nkurunziza a pris acte de la décision du parti Uprona de démettre de ses fonctions le 1er vice-président Térence Sinunguruza. En indiquant cependant qu’il est encore très tôt pour que le Chef de l’Etat se prononce sur ce sujet, sans avoir consulté la Constitution pour voir ce qu’en dit la loi.
Cependant, certains upronistes commencent à rejeter la décision de la direction du parti Uprona de destituer Térence Sinunguruza sans avoir consulté les organes du parti. Pour Francis Ngaruko, membre du bureau exécutif de ce parti, le président, le vice-président et le secrétaire général de l’Uprona ont violé certaines dispositions du règlement de la commission d’éthique et de discipline du parti. Puisque, selon ce règlement, la direction aurait dû porter le cas de Térence Sinunguruza devant cette commission pour qu’il s’explique. Et c’est le bureau exécutif, et non la direction du parti, qui aurait pris la dernière décision, sur injonction de cette commission.

  26   Vos commentaires
  1. Kazinduzi

    Sinunguruza arakwiye gukura icigwa kuri Kanyenkiko, na Martin. Bose barahakanywe n’umugambwe Uprona , barateye igere, ariko impera n’imperuka baravuyeho. Nawe nyene niyaba azi kuraba akabona, akiyumvira agashikana iciyumviro, yotanga imihoho hakiri kare! Ariko dusabe dusubire, uwari muri Leta ntamusubirire ntacoba gihindutse.
    Gira amahro n’umugambwe w’Abadasigana UPRONA

  2. febro

    Niyibuke ko ari umukozi w’IMANA ntahave atsitaza aba muyoboka mw’idini

  3. Kinani

    Nagende. Ka kageso – yivugira wenye kw’iradiyo – ko atawumurusha ubwenge ntaho kagiye.

  4. Jeandeman

    SI Sinunguruza est l’obstacle sur projet de reunification de l’uprona dans ce cas ils ont raison de le faire virer de son poste , les partis comme FNL, Uprona ,Frodebu doivent reunir leurs differentes branches pour faire face au Cndd pendant les elections de 2015 sinon ils n’ont pas de chance contre les dd.

  5. Fifi

    Hahahahaha

  6. vuvuzela

    « L’Uprona veut reconquerir l’electorat en 2015 »!! Quoi?
    Comment reconquerir l’electorat
    1) quand on s’est « specialise » dans la defense d’une seule ethnie, minoritaire de surcroit
    2) dans une auto-destruction sans fin qui ne rassure sans doute pas la minorité supposée etre défendue
    3) en optant pour le leche-q, donc en s’éloignant de son ethnie
    4) en privilégiant l’immoralité alors que la minorite sensee etre protegee regorge de millions de gens a moral d’homme
    etc.

  7. KABADUGARITSE

    Je pense que Sinunguruza est tout simplement victime des jalousies et du ventriotisme de certains cadres de l’Uprona. Le « Have ndahicare » a toujours été le mot d’ordre au sommet de ce Parti depuis l’indépendance de notre nation mais tout cela s’est amplifié depuis Kanyenkiko et ceux qui se sont suivis à la première vice-présidence.

    Mais ce que nos grands-frères ignorent est qu’il y aura toujours quelqu’un après chaque éviction et que celui-là se déplacera en Cadillac avec sécurité en plus d’une intendance assurée par l’Etat burundais.

  8. ndabushoye

    inda ndende ihumira inrya , siniyunguruza nagende uwutaco yokuvuna yokuva inyuma.
    None ariko aranana ngo nitongo rya se na nyina?

  9. Doudou

    P.S.: Mon précédent commentaire.

    Au terme de l’article 173 :

    Article 173 : … Un parti politique disposant de membre au Gouvernement ne peut se réclamer de l’opposition.

    Il s’ensuit, donc : Nni la direction des 3 du parti Uprona, ni le Comité Exécutif de ce parti même à l’unanimité n’ont plus aucune emprise sur le Premier Vice-Président S.E. Térence SINUNGURUZA. Oui, ou non !

    Aux polémiques inutiles, s’abstenir. DB

    • Kabaza

      Ma/mon Doudou,
      Tu oublies une donnée clé dans ton raisonnement. Qu’on le veuille ou non, le systeme de gouvernance herité d’Arusha est celui de cohabitation. Le poste de 1er VP n’est pas une propriété du chef de l’Executif. C,est un droit inalienable au PARTI majoritaire de l’ethnie opposé a celle du president, un sacré principe constitutionnel. Banaliser ce principe serait ouvrir la boite de pandore. Notre President est assez intelligent pour ne pas franchir la ligne rouge.

  10. Doudou

    Je ne comprends pas. Mais je cite la Loi Constitutionnelle qui récite :

    « Article 123 : Les Vice-Présidents sont nommés par le Président de la République après approbation préalable de leur candidature par l’Assemblée Nationale et le Sénat votant séparément et à la majorité de leurs membres. Ils sont choisis parmi les élus.
    Ils peuvent être démis de leurs fonctions par le Président de la République.

    Article 124 : Les Vice-Présidents appartiennent à des groupes ethniques et des partis politiques différents.
    Sans préjudice de l’alinéa précédent, il est tenu compte, dans leur nomination du caractère prédominant de leur appartenance ethnique au sein de leurs partis politiques respectifs. »

    Il me semble, aussi, qu’un Vice-président de la République est élu par l’Assemblée Nationale et le Sénat sur proposition de trois noms de candidats par son parti politique d’origine.
    Il me semble, également, que le parti d’un Vice-président ainsi élu n’a aucun pouvoir de l’écarter de la Vice-présidence, ce pouvoir devant échoir au Président de la République.

    Ne s’ensuivrait-il donc que l’aile de l’Uprona anti S.E. Térence Sinunguruza déconne au propre comme au figuré ; ou a-t-il besoin de fabriquer une 3ème aile en son sein ?

    • Umugabo

      Sinunguruza ni yaba akunda réellement umugambwe wiwe avyerekane. C’ est à dire agende amahoro comme ça umugambwe uzohungukira. Avuze ati reka ndanse ntaho nja azoba yerekanye ko ari amaronko yiwe gusa ashira imbere. Ico gihe Nditije et compagnie bazoba bavuze ukuri. Dans tous les cas, il ferait mieux de partir sans résister, c’ est cela qui l’ honorerait.
      Si j’ étais lui je démissionnerais tout de suite, c’ est le meilleur moment de sauver la face et de gagner une certaine dignité. Sinon il risque de partir avec beaucoup moins de dignité s’ il commence par protester.
      Il partira tout de même dans tous les cas. La machine est déjà en marche ça se voit. Il n’ y aura pas de retour en arrière.

  11. Nathan

    «Ensuite, sa maison qui était en ruine à Kigobe depuis qu’il était en disgrace avec son ancien patron Buyoya, ne l’est plus. La construction est achevée. Ensuite, l’Uprona ne pèsant plus sur la scène politique burundais mais ayant un poids purement ethnique, le poste de vice président leur est acquis à vie, donc, ce poste est une vache à lait qu’il faut faire profiter à tout le monde. C’est le moment d’offrir aux autres un bout de gateau. »

    Monsieur Jean Pierre Ayuhu:
    Je pense que vovtre commentaire est la conséquence de la jalousie et la cupidité. Honte à toi. Tu aimerais que sa maison reste en ruine. Vous voulez que la maison d’un vice-président reste inachevée alors qu’il est payé pour subvenir à ses besoins! Uwo muzi w’inzigo wucire.

    Votre mentalité explique clairement la politique au Burundi n’est pas faite pour faire avancer le pays mais pour s’enrichir.
    Asha ndabafashe ndabonye igituma mushaka ko Terence avako. iyo ni ventritisme pas patriotisme.

    • Marikusi

      hahahahah asha urarivuze.

    • Jean-Pierre Ayuhu

      Nathan, tu ne m’a pas bien compris.
      Le poste de vice-président et les postes annexes qui vont avec, est un cadeau du ciel offert à l’Uprona, seul parti actuel d’obédience tutsi. Ce parti n’a pas besoin de prouver qui que ce soit pour l’avoir. Mais si je pense que les membres de ce parti, du moins ce qui en reste, sont conscients que si demain un autre parti venait à glaner queleques sièges de plus que l’Uprona, ça sera la fin des haricots. Donc, il faut partager tant que c’est encore possible. Donc, la maison de Sinunguruza est achevée, il faut que celle de Muduga, de GASUTWA et autres soient achevées avant qu’ils soient tard, càd, avant qu’un autre parti se classe par exemple, 2ème….derrière les DD pour qui la victoire est et restera eternelle ( Nkurunziza étant convencu qu’il a un mandat du Seigneur, l’eternité des DD est là..). Kandi rero, Nathan, tu auras remarqué que les tutsi ne se gênent plus d’adhérer dans un parti de libération du peuple hutu, pour dire que Rwasa, s’il ne tombe plus dans ses naivétés, sera à coup sur la deuxième force du pays et donc, la vice-présidence en poche…Basha, il ne manquera pas un tutsi à présenter comme vice-président. Bonjour les dégats chez les upronistes qui n’auront pas encore glaner quelques frais de mission et autres avantages …
      Urya muribate que constitue la vice-présidence, il est à partager. Tu me dis si tu ne sais pas ce que c’est umuribate et j et’explique.
      Irambire

  12. Nosaba SINUNGURUZA ashime ivyo umugambwe washitseko agende neza areko kuguma ahendwa
    na certains généraux CNDD yibuke ko yamye ari munzego kuva kera abise abandi kuko buraca bugacana ayandi areke kuraba inyungu ziwe ahubwo simbona ingene yagarutse muri POLITIQUE
    koyariyavuze ko yabihevye ashinga ISENGERO RYIWE MUTANGA NORD près du mont SION
    none yoba yarabuze ici cumi? nareke kwigira nkumu NYAMWARO kuko ni howibwa utabaje ugaca ufungwa. Abandi mu critiqua UPRONA ntabumva uko nukutamenya ……
    muraraba ama socièté ama BANQUE biriko biratembagazwa vyibwa abarundi mwese mubona tutashobora kuvyiyamiriza ou tubihagarike consèquence nubukene bugiye kwica abantu, ubushomere, ubusuma nubusambanyi mubona vyamaze kuba umurengera kuko twubahutse dusasira ikibi indava none turiko dutuka UPRONA après 2015 muzobona ibibi bisumbije ivyubu atari inzara izoca igatongora, nuguhunga ubwakuvyaye ataho vyari vyarakabonetse kwisi……..
    NIMUGIRE AMAHORO
    NaR

  13. burundibwiza

    A oui cher Professeur, en espérant remplacer Sinunguruza, les seuls soucis de ces dirigeants de l’Uprona sont les élections de 2015 et non les problèmes actuels du pays!
    Pourquoi alors, l’électorat de l’Uprona devrait-il être complice de ces magouilles ?
    L’Uprona a trahi une fois de plus, mais cette fois-ci, c’est la dernière!
    Sinunguruza pourra rester ou partir, ça ne changera rien en rapport avec les souffrances de l’électorat de l’Uprona !
    Déjà en en 2010, les gens voulaient en découdre avec ce parti, il en a fallu ces chaos électoraux qu’on a vu pour que l’uprona survive et automatiquement donne seul une légitimité au cndd, qui venait de violer les lois électorales!
    Si l’uprona avait respecté ses engagements, on ne serait pas là ou on est aujourd’hui!

  14. N'dinga

    « l’Uprona a voulu reconquérir son électorat pour les élections de 2015, en retirant sa confiance à l’actuel premier vice-président de la République, Térence Sinunguruza ». Drole d’affirmation. Ou est passe l’electorat de l’Uprona? Serait ce un troupeau de moutons que l’on envoie brouter n’importe ou?

  15. Jean-Pierre Ayuhu

    Bonjour chers lecteurs de Iwacu,
    Peut être que la plupart d’entre vous ne le savez pas, il est grand temps que Sinumguruza jette l’éponge au vu des dégats qu’il vient de commettre au sein de l’Eglise anglicane à Bujumbura. Si Mgr Pie a été injustement écarté de son ministère, ce sont les services de Sinunguruza, aidé par Bunyona ( celui-ci en disgrace avec son patron Nkurunziza) qui ont orchestré les magouilles. Un homme comme lui qui légitime l’injustice en mode de gouvernance, il doit partir. Ensuite, sa maison qui était en ruine à Kigobe depuis qu’il était en disgrace avec son ancien patron Buyoya, ne l’est plus. La construction est achevée. Ensuite, l’Uprona ne pèsant plus sur la scène politique burundais mais ayant un poids purement ethnique, le poste de vice président leur est acquis à vie, donc, ce poste est une vache à lait qu’il faut faire profiter à tout le monde. C’est le moment d’offrir aux autres un bout de gateau. Qui sait? Peut être qu’un autre parti d’obédience tutsi pourra rafler la mise en 2015. Boinjour les dégats pour les upronistes qui n’auront pas encore achévé leurs maisons!
    Mwirambira banywanyi ba Iwacu.

  16. giti

    mbe izo règlements zarakurikijwe kubandi bagiye, notamment martin , canke règlements zibukwa iyo les intérêts individuels zihungabanye? ibitagira akamaro murazi kubihagarararira, amategeko yama yarenzwe anganiki ko mutaja mubitabo ngo mugire am reactions nkayo.

  17. jonky900

    Aho uyo nyamitwe avuga ngo le president va consulter la constitution, du temps de martin nduwimana ce n’était pas la même constitition? De quelle constitution s’agit-il?
    le porte parolat doit être plus maîtrisé maintenant.

  18. bornto

    En d’autres mots, il exerce encore ses fonctions comme d’habitude.
    Les sages Upronistes sont devenus comme des gangs les plus vulgaires de la rue où n’importe qui décide. Dommage ! Qu’ils nous laissent la paix, l’Uprona est moribonde.

  19. kayitese

    « Mais il se pose un problème de leadership, puisqu’il est difficile, en ces temps-ci, d’avoir une personnalité qui puisse dépasser les problèmes matériels, ethno-politiques et régionalistes », Aho ntimwihenze nagato. Umugambwe usa nkuwugira usambuke kera wari umugambwe wifashe. None ivyafashe uburundi n ibiki? Ico ni ikibazo gikomeye kubarundi bose, twari dukwiye kuraba aho tugwaye tukagerageza gukira, ugukunda inda ntaho bizotugeza atari gusubiza igihugu mumagogwa n amarira.

  20. Nzobandora

    J’ai toujours beaucoup de problemes a comprendre pourquoi les gens perdent tant de temps a chercher a comprendre le jeu de l’Uprona. En 1993 je me souviens d’un article d’un journal que je prefere ne pas citer. Dans une caricature il montrait quelqu’un qui sera une annee apres president de la Republique entrain d’etre lave par sa grand mere. Et le journal disait:  » ce qu’il faut au Frodebu c’est le lavement ».
    Je pourrais repeter la meme chose a l’egard de l’Uprona mais c’est trop tard.Peut etre la repentance devant Dieu.Mais cela demande du courage, trop de courage. Et surtout la reconnaissance des peches. Et la reparation.Or l’Uprona est dans un chemin contaraire:se battre pour ne jamais etre mis sur le banc des accuses. Avec les crimes de sang a son actif, sous autre cieux comme en Ouganda, au Zimbabwe, au Rwanda, au Mozambique, en Afrique du Sud etc. l’Uprona aurait ete enterre et oublie.
    Si nos chers compatriotes dirigeants de l’Uprona avaient la moindre pretention a faire du bien au peuple burundais, au lieu de maintenir une jeunesse desabusee dans des calculs ethniques, regionalistes dans un mouroir du ni chaud ni froid a l’egard de tout pouvoir en place democratiquement elu, ils devraient au moins creer un autre rassemblement et proceder eux memes a la desintegration systematique de leur parti en commencant par traduire devant la justice ceux qui ont trahi et condamne devant Dieu et l’histoire leurs progenitures.
    Faute de quoi le Burundi restera a pleurer pendant longtemps.

  21. DIRIZIO

    SINUNGURUZA ariko agirira nabi abari muri 1ere vice presidence kugira bacanemwo n’abadasigana. Biravugwa ko Peter ariko akoranya aba généraux kugira Sinunguruza ntagende wenyene. 2ème VP, aba Ministres benshi nabone bashobora gukurikira. Sinunguruza na Uprona yose, Peter azoheba Sinunguruza. Sinunguruza aba DD bariko baramumaramaza kuko ategerezwa kugenda.

    • Bakara

      Wabibwiwe nande nawe? Izo si za nsaku twanka?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité