Société

SFCG: Le leadership féminin à l’honneur

01/06/2018 Fabrice Manirakiza Commentaires fermés sur SFCG: Le leadership féminin à l’honneur
SFCG: Le leadership féminin à l’honneur
Floride Ahitungiye : «Le projet vise à renforcer les femmes leaders existantes et à favoriser l’émergence de nouveaux leaders parmi les femmes de tout âge.»

L’ONG Search For Common Ground a lancé, ce mercredi 30 mai 2018 en province Kirundo, son projet intitulé «Soutenir les femmes leaders d’aujourd’hui et de demain pour faire avancer la paix au Burundi.» Un projet financé par le Fonds des Nations unies pour la Consolidation de la Paix (UNPBF).

«Le projet vise à renforcer les femmes leaders existantes, et à favoriser l’émergence de nouvelles leaders parmi les femmes de tous âges, afin qu’elles travaillent en collaboration avec leurs pairs masculins pour concevoir et mettre en œuvre des initiatives communautaires visant à promouvoir la paix et la réconciliation au Burundi», a indique Floride Ahitungiye, directrice nationale de SFCG.

D’après elle, les bénéficiaires de ce projet sont les femmes leaders déjà établies ou en devenir (plus de 35 ans), ainsi que les jeunes femmes qui pourraient jouer un rôle clé de leaders (18-35 ans), qui sont influentes, engagées ou intéressées par les efforts de consolidation de la paix et de cohésion sociale dans leurs communautés. Floride Ahitungiye fait savoir que le projet va durer 18 mois et couvrira 7 provinces à savoir Bujumbura Mairie, Bujumbura Rural, Bubanza, Kirundo, Makamba, Cibitoke, et Kayanza.

Le choix de ces 7 provinces, indique Mme Ahitungiye, se base sur 3 critères : le budget que dispose SFCG qui ne peut couvrir tout le pays ainsi que le temps qui est très court. De plus, poursuit la directrice nationale, c’est une stratégie globale de SFCG car cette organisation a déjà posé dans ces provinces des bases dans le domaine de la consolidation de la paix grâce à son projet Peace in My Home.

Un projet très salué

«Nous sommes confiants que nous allons atteindre les objectifs formulés au début du projet. Pour moi, je ne doute pas qu’on aura un nouvel leadership féminin engagé dans la transformation des conflits et la consolidation de la paix», souligne Floride Ahitungiye.

Photo de famille de tous les partenaires d’exécution du projet

Meme son de cloche de la part de Martin Nivyabandi, ministre des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre. « Search For Commun Ground a bien compris que le leadership féminin doit être promu et qu’on doit impliquer la femme dans la consolidation de la paix.» Pour lui, c’est une bonne chose de travailler avec les jeunes filles afin de pérenniser le leadership féminin. «Je suis confiant qu’avec ce projet nous allons avoir un leadership féminin solide dans le futur.» Le ministre Nivyabandi trouve que ce projet vient raviver le leadership qui sommeille au sein des femmes burundaises. Il a exhorté les administratifs à la base ainsi que la population de travailler étroitement avec SFCG et ses partenaires. «Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour que ce projet soit une réussite.»

Les participants à ces cérémonies de lancement de ce projet ne tarissent pas d’éloges. «C’est un projet d’une importance capitale pour nos jeunes filles et jeunes garçons», relève une parlementaire. Pour elle, former les jeunes dès le plus jeune âge est un atout qui les aidera lorsqu’ils intégreront les organes de prise de décisions. Les autres participants ont apprécié les ateliers prévus entre les jeunes filles et jeunes garçons ainsi que des séances de coaching entre les femmes leaders et jeunes filles. Toutefois, ils ont exhorté SFCG et ses partenaires de faire un suivi afin que les enseignements donnés ne soient relégués aux oubliettes.

Spès Caritas Havyarimana, représentante des bénéficiaires du projet, a remercié SFCG qui a initié le projet, l’UNPBF qui l’a financé ainsi que le gouvernement du Burundi qui a permis l’implantation de ce projet dans les 7 provinces. «Nous sommes prêts à accueillir ce projet et nous vous promettons de contribuer afin que le projet produise les fruits escomptés.»

Quid du projet

Au cours de ce projet, des formations en leadership et consolidation de la paix pour les femmes seront organisées. Les femmes leaders faciliteront des ateliers de formation pour les leaders novices ou en devenir. Ces ateliers permettront de renforcer les connaissances et savoir-faire dans des domaines tels que le leadership, le plaidoyer, le réseautage, la mise en œuvre des résolutions 1325 et 2250, et l’Approche Common Ground de transformation des conflits et la prise en compte du genre. Les femmes leaders d’expérience seront mises en relation avec de jeunes femmes et hommes leaders, avec qui elles organiseront des séances individuelles de coaching et de mentorat. Ces séances permettront de renforcer la confiance et les savoir-faire des femmes les plus vulnérables.

Tout au long du projet, SFCG et ses partenaires faciliteront également des ateliers d’échange femmes-jeunes pour que les femmes leaders formées et coachées aient l’opportunité d’échanger, et de développer des relations de collaboration avec les jeunes leaders. Ces ateliers, à travers un format de pair-à-pair, permettront aux deux groupes de se renforcer mutuellement et d’améliorer l’efficacité de leur engagement dans leurs communautés respectives.

Concernant le volet média, il y aura des formations pour renforcer la capacité des professionnels des médias en journalisme sensible au conflit, en Approche Common Ground, ainsi que renforcer leurs capacités à comprendre le rôle que les médias peuvent jouer dans l’inclusion et la participation des femmes et des jeunes, ainsi que la mise en avant de leur voix et contribution positive. Là encore, sessions de coaching sont prévues pour les journalistes, et particulièrement les plus novices pour les accompagner dans la production conjointe de programme pour assurer l’intégration effective du genre et du rôle des femmes dans la transformation des conflits et la consolidation de la paix.

Des articles mettant en lumière les initiatives de paix réalisées au niveau communautaire sous l’impulsion des femmes et des jeunes, traitant de problématiques liées au genre, et servant de plateforme pour renforcer la participation et le leadership des jeunes seront produits.

Signalons que les partenaires d’exécution de ce projet sont : Dushirehamwe, Association des Femmes Rapatriées du Burundi (AFRABU), Association pour la Promotion de la Fille Burundaise (APFB), Réseau des organisations des Jeunes en Action (REJA), Collectif pour la Promotion des Associations des Jeunes (CPAJ), Association des Femmes Journalistes du Burundi (AFJO), Jimbere, et le journal Iwacu.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Bujumbura vs Kigali : Quand les mots attirent les maux

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Bujumbura vs Kigali : Quand les mots attirent les maux

Depuis un certain temps, Bujumbura accuse, condamne Kigali. En revanche, Kigali a toujours nié toute implication dans la crise d’un pays voisin, le Burundi. Jusque-là, cela s’exprimait au travers des marche-manifestations et autres expressions à Bujumbura et ailleurs dans des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

341 utilisateurs en ligne