Droits Humains

Sévères répliques de Fatsah Ouguergouz

19-09-2017

A Genève, Antoine Kaburahe

Pris à partie par les représentants du gouvernement, les répliques sèches du président de la commission d’enquête.

Le ton est resté posé, mais les mots étaient forts. Le Représentant permanent du Burundi auprès de l’ONU à Genève, M. Tabu Rénovat, a donné le ton en accusant la commission d’enquête d’avoir fait montre « d’affection et de sympathie envers les insurgés », d’avoir un « agenda caché ». Il a déclaré en conclusion que le gouvernement burundais « rejette publiquement et catégoriquement ce rapport. »

M. Fatsah Ouguergouz a pour sa part estimé que « le dénigrement du travail de la commission et les invectives ne grandissent ni leurs auteurs ni le gouvernement qu’ils représentent. »

Avec un subtil jeu de mots, il a lancé : « C’est par un silence qui se veut apaisant que je me contenterai de répondre à ces propos ». Mais, il a par contre précisé que « c’est à voix haute qu’il confirme chacune des conclusions et des recommandations du rapport ».

Sur l’affirmation que « la paix et la sécurité règnent au Burundi » , le président de la commission d’enquête a juste rappelé un projet en cours d’amendement du Code pénal qui vise à autoriser les perquisitions de nuit et sans mandat par des officiers de police judiciaire. « Ce type d’arsenal législatif est généralement adopté par les gouvernements faisant face à des dangers menaçant la sécurité intérieure de l’Etat au titre de l’Etat d’urgence et d’exception ». Ceci démontre que la question de la sécurité demeure une préoccupation, a expliqué le président de commission d’enquête.

Réaction très sèche également aux critiques du président de la CNIDH sur le travail de la commission. M. Fatsah Ouguergouz a regretté que le président de la CNIDH, une institution indépendante, s’est contenté de « se faire l’écho du représentant du gouvernement burundais. » Il a rappelé que la commission lui avait demandé de collaborer, de lui fournir toutes les informations en sa possession. « Le Président de la CNIDH est donc mal venu pour nous faire ce procès ici », a lâché sans plus de commentaires le juriste d’origine algérienne.

  72   Vos commentaires
  1. Stan Siyomana

    @Gacece, @Micombero, @Fofo
    Il faut quand meme avouer que c’est tres decevant de lire que d’apres World Economic Report 2017, NOTRE CHER BURUNDI N’A PU ATTIRER QUE 0,1 MILLIONS DE DOLLARS!!!! SOUS FORME D’INVESTISSEMENT DIRECT ETRANGER, alors que le Kenya a eu 394 millions, le Rwanda a eu 410 millions, Uganda 541 millions, Tanzanie 1, 35 milliards de dollars.
    (Voir Sauli Giliard:Big-time investors pump in $4.250 bn.www.dailynews.co.tz,21 September 2017).

  2. Oscar Ninteretse

    Signature de l’accord d’Arusha au forceps…en incluant des réserves dont on pense se servir le moment venu,
    Préparation d’une guerre civile…et évacuation ou exfiltration de complices
    Insurrection, manifestations qualifiées de pacifique par le lobbying international
    Coup d’état
    Attaques armées
    Assassinats ciblées
    Usage ou usurpage du concept des droits humains
    ………..
    ……….
    Où allons-nous? Quelle est la prochaine étape?

    Une chose est certaine, lorsque les Etats Unis voulaient envahir l’Irak, des enquêteurs des Nations Unies étaient chargés de trouver des armes de destruction des masses. Ils n’en trouvèrent aucune. Sadam fut quand même tué, malgré tout. L’Irak n’a pas de paix.

  3. Gacece

    Quoi qu’il arrive, le ballon reste dehors! Sa place pour se dégonfler, s’éclater et/ou se consumerne saurait être que celle-là!

  4. Micombero

    Ces rapports doivent être jetés dans la poubelle par le CNU et/ou par le Peuple Burundais

    • Yves

      @Micombero/Jeremy HIMA : vous avez oublié d’insérer dans votre phrase « les politiciens sans assise électorale »… quel gachis !

    • Karabona

      Trop tard, ça n’arrivera pas Micombero, ces rapports ont déjà fait le tour du monde et marqueront pour toujours l’histoire du Burundi, trop tard, vraiment!

      • Gacece

        @Karabona
        Il n’est jamais trop tard. Pour l’instant, ce n’est qu’un rapport.

      • Fofo

        @Karabona
        La production des rapports est la seule compétence des organisations dites « Internationales » telle que l’ONU.
        Ils produisent et en produiront pour toujours pour tirer les mêmes conclusions et pour les mêmes réactions. Ainsi de suite! Mais pour quelle utilité? Pour s’en servir pour imposer leur volonté, par conséquent gagner leurs intérêts!

        • Yves

          @Fofo : l’ONU est l’incarnation du multilatéralisme. Elle regroupe les intérêts divergents de près de 200 nations. Pas une seule nation, pas même les Etats-Unis, ne peut y imposer sa volonté. Il est donc vain d’essayer de nous faire croire à une seule volonté et à un seul intérêt qui guiderait les actions de l’ONU. Mais libre à vous de faire étalage de votre méconnaissance de l’institution sur la place publique 😉

          • Fofo

            @Yves,
            Elle regroupe effectivement les intérêts divergents de près de 200 pays( que vous appelées malignement « nations ») mais il n’y a que cinq qui ont un « Droit » irréversible appelé « véto ». C’est pourquoi quand ils menacent publiquement de [détruire complétement une nation], les autres n’ont qu’à murmurer car c’est le veto qui a parlé mais un président d’un petit pays quand il donne un ultimatum aux insurgés qui menacent la sécurité dans sa Capitale, tout le monde l’accuse un génocide. Voilà la justice de ce monde!

            • Yves

              @Fofo : amusant que vous ne considériez pas les pays membres de l’ONU comme des « nations ». Suggérez-nous donc une autre définition, puisque vous êtes si malin 😉

            • Yves

              @Fofo (2) : ce droit de veto n’existe qu’au niveau du Conseil de Sécurité, et pas des commissions. Vous fantasmez le pouvoir des Etats-Unis au sein de l’ONU, comme tout bon complotiste qui se respecte. De la même manière qu’ils n’avaient pas réussi leur opération séduction pour l’Irak et qu’ils avaient finalement décidé d’y aller sans l’aval de l’ONU, Trump n’a pas réussi à rallier l’ONU à sa cause militaire, devant se contenter de sanctions économiques. La France, la Chine et la Russie se sont officiellement démarquées de ses propos guerriers, et d’une intervention militaire que seuls les Etats-Unis souhaitent (avec le soutien éventuel, mais encore à démontrer de la Corée du Sud et du Japon).
              No comment 🙂

            • Fofo

              @Yves,
              [(2) ce droit de veto n’existe qu’au niveau du Conseil de Sécurité]?? Comme si le Conseil de Sécurité n’est un pas un organe de l’ONU?????

          • 16Barumwete Alain Chris

            Tu réponds à Fofo et je cite :  » Pas une seule nation, pas même les Etats-Unis, ne peut y imposer sa volonté. Il est donc vain d’essayer de nous faire croire à une seule volonté et à un seul intérêt qui guiderait les actions de l’ONU. Mais libre à vous de faire étalage de votre méconnaissance de l’institution sur la place publique 😉 »
            Quand je lis vos interventions sur IWACU, je constate seulement que le mot méconnaissance vous est cher. Tantôt vous proposez un séminaire en Droit international à Mr Gacece, tantöt c’est Fofo qui étale sa méconnaissance de l’ONU, tantôt c’est barumwete qui ne sait ce qu’il ècrit.
            Je pensais que vous aviez fréquenté les grandes universités comme Havards, Combridge et autres mais avec une telle réponse à Fofo pour nous proposer des cours mais je vous trouve d’un cerveleau comparable à celui d’un gamin de 3 ans. comment pondre ,en effet, une telle affirmation quand tout le monde sait ce qui s’est passé lors de la decision de bombarder l’IRAK ? Peut-être que Mr Yves n’était pas encore né ? Comment pondre une telle affirmation quand on sait que plus de 6 millions de Congolais et Rwandais ont péri à l’EST du Congo sans que Les Nations Unies daignent diligenter une enquête digne de son nom pour traduire en Justice les coupables alors que quelques centaines de Burundais morts dans une insurréction, toute la machine onisienne et européenne est mise en marche pour broyer l’enfant mal aimé ?
            Peut-on alors conclure que les quelques centaines de burundais valent plus que les 6 millions de congolais et rwandais broyés dans les fôrets du Congo ? Mr Yves si vous voulez savoir comment fonctionnent les NU il faudra approcher L’ancienne Procureur du TPIR, Me carla Del Ponte ou Me Louise Albour. Ces deux Braves dames , elles, savent au moins comment fontionne l’institution dont vous nous parlez. Dites-nous, mr Yves, pourquoi le bureau de UNHDR n’a pas voulu publier le contre rapport du Burundi. Il ne suffit pas seulement d’avoir la plume facile pour écrire n’importe quoi,

            • Yves

              @16 BAC : est-ce ma faute à moi si les plus ignorants des commentateurs sur ce site sont aussi les plus bavards ? A propos d’ignorance, saviez-vous que l’intervention en Irak s’est produite non seulement totalement en dehors du cadre onusien, mais que son secrétaire général et la grande majorité des pays membres (en gros, tout le monde sauf les Etats-Unis et leur suiveurs de l’époque) s’y étaient même opposés ? Non, vous ne le saviez visiblement pas 🙂

            • Fofo

              @16Barumwete Alain Chris,
              Vous avez raison! Certains occidentaux (je ne dis pas tout le monde) pense que nous sommes encore au moyen âge. Ils pensent qu’ils peuvent encore nous tromper alors que l’évolution technologique nous permet de surfer le monde entier. De plus, Yves ne sait même pas que parmi nous, il y a qui fréquente cette organisation « Nations Unies ». Nous savons déjà comment se créent, fonctionnent et sont financées toutes ces Organisations dites internationales y compris l’ONU. Je l’ai déjà prédis et je le répète encore, s’il n’y a pas des reformes profondes de ces organisations, d’ici 50ans, certaines parmi elles, seront dissoutes ou privatisées. Wait and see!

            • Fofo

              @Yves,
              1. [amusant que vous ne considériez pas les pays membres de l’ONU comme des « nations ».], Peut pour que je n’ai pas eu la chance de faire des grandes études comme vous, mais si réellement les nations étaient représentées au sein de cette organisation, il n’y aurait pas de conflit dans le monde! Les pays membres partageraient les mêmes sentiments et les mêmes valeurs humaines. Pourtant, nous savons comment certains pays membres de cette organisation ont traités les nation-alistes surtout « africains ».

              2. Vous venez d’étaler les limites de cette organisation [De la même manière qu’ils n’avaient pas réussi leur opération séduction pour l’Irak et qu’ils avaient finalement décidé d’y aller sans l’aval de l’ONU, Trump n’a pas réussi à rallier l’ONU à sa cause militaire, devant se contenter de sanctions économiques]. Si un seul pays a le pouvoir d’agir contre la volonté de l’ONU et détruire toute une « nation » au vu de tout le monde. Cela remet en cause la raison d’être de cette institution?? Mais elle parvienne d’imposer des missions dans des pays pauvres en dépit de leurs volontés! C’est la loi de la jungle!

            • james

              Vous dites la verité

  5. Fofo

    Que les gens ne soient pas étonnés. Dans le lac, les gros poissons engloutissent les petits.
    Je vous recommande ce lien:
    http://www.rfi.fr/afrique/20170920-quel-impact-le-traite-interdiction-armes-nucleaires

    • Karabona

      Sans vouloir vous choquer, votre référence est complètement hors sujet

      • Fofo

        @Karabona,
        Hors sujet parce que la situation du Burundi est plus préoccupante par rapport au danger des armes nucléaires. Quand certains pays vantent la capacité de leurs arsenals nucléaires et menacent de [détruire toute une nation], la notion de « droit de l’homme  » devient effectivement hors sujet. Quand les bombes sont tirées en Syrie par les puissances militaires mondiales, la notion de « droit de l’homme  » est hors sujet.

        • Yves

          @Fofo : en montrant du doigt une autre menace de conflit, vous ne cherchez qu’à détourner l’attention des crimes commis au Burundi. La technique est archi-connue et d’une consternante banalité vous concernant…

          • Fofo

            @Yves,
            Je m’attendais à votre réplique parce que c’est une vérité que l’occident n’aime pas débattre en public. Vous avez vu qu’il y a un pays de l’occident qui veut mobiliser certains pays africains à ne pas signer le traité.

    • Oscar Ninteretse

      Saviez-vous que les des états non-déclarés nucléaires comme la Belgique, la Hollande…disposent des arsenals nucléaires non-internationalement inventoriés prêt, paraît-il, à être utilisés là où les maîtres leur indiqueront?

  6. juju

    Peter a New York, assemblee des NU?

    • Meurlsaut

      @Juju
      Il ne quittera jamais son bagne parce qu’il sait qu’il y a des rapaces parmi ces généraux prêts à lui voler son siège!

  7. La voix de la victime

    Bonjour. Qui peut m’expliquer pourquoi nos anges du Gouvernement sont partis assister à la remise du rapport humiliant de la Commission d’enquête alors qu’ils avaient refusé à cette dernière l’accès au pays?

    • Karabona

      Parce que la carotte s’éloigne de plus en plus vite et que bâton se rapproche malgré tout.

  8. Jean Habonimana

    L’heure est gravissime! Il faut prendre les DD au mot. Ils vont brûler le pays plutôt que d’accepter la condamnation pour crimes contre l’humanité. Le chantage au génocide de la minorité honnie revient au premier plan. Comme pour nos alliés Interahamwe, mieux vaut tout perdre et le pays avec plutôt que d’accepter la paix et la concorde nationale. C’est maintenant plus que jamais qu’il faut protéger la population menacée de génocide. Les DD feront ce qu’ils disent. Le massacre des réfugiés de Kamanyola, femmes et enfants, n’est que le prélude d’une catastrophe annoncée au Burundi et dans la région des Grands Lacs. « Nous sommes profondément préoccupés » répèteront les NU sa formule incantatoire habituelle. Et puis elles viendront enterrer les morts comme à Kamanyola. Quelle survie pour le petit peuple menacé ? Je ne vois pas de réponse. Répondez –moi si vous avez une réponse.

    • Mbaza_nkubaze

      @Jean Habonimana
       » Le massacre des réfugiés de Kamanyola… »

      Vous êtes grave, vous! C’est le délire total!
      Qu’est-ce que le massacre de Kamanyola a avoir avec votre minorité honnie?
      Je croyais que la minorité honnie (comme vous aimez bien le dire) se trouvait à Mahama.
      Vous devenez le spécialiste de la récupération..

      • Bob Mwami

        Ils restent égaux à eux-mêmes.
        Les crânes tant montrés victimes des massacres de 1994 au Rwanda aux étrangers qui visitent le Rwanda; qui peut croire maintenant qu’il s’agit des crânes des Tutsi uniquement?

        • John

          @Bob je te propose d’y amener le tien pour appuyer fort ton argument. Je

          • Bob Mwami

            John tu n’auras jamais le mien. Le tien non plus je n’en veux point.

        • Congo

          @ bob, ces crânes vous hantent mais c’est votre oeuvre. Je suis sûr que vous en êtes fiers.

  9. Jambo

    Le déni est un art d’esquiver pour survivre, dit-on. C’est l’option qu’a choisi le gouvernement à courts d’arguments et faisant preuve de mauvaise foi face à la communauté internationale. Certainement pour gagner du temps mais pas pour survivre. C’est une évidence.

  10. Philbert SINZINKAYO

    A la commission des Nations Unies des droits de l’homme je lance un appel. Faut pas être un instrument qui déstabilise les Etats plutôt un instrument pour bâtir la paix. Il faut être un instrument de réconciliation des Etats et ONU et un instrument de division. L’ONU a été et est grace aux Etats et si l’ONU devient un instrument de déstabilisation des Etats on revient à l’anarchie. Quand la Lybie s’effondra, l’onu a validé, quand l’Irak de Sadam Hussein s’effondra l’ONU a validé, quad nos dirigeants Burundais fut tués, l’ONU était là . Il nécessite la restructuration en profondeur parce que n’est plus à la hautyeur de sa tache. elle devient de plus en plus l’onu en lettre minuscules. Attendos et vois

  11. Philbert SINZINKAYO

    Les commentaires des uns des autres sont incendiaires. C’estce principe que » Si c’est pas moi au règne il faut que la nation brule ». La paix se trouve dans les coeurs et si tu manque de coeur tu n’auras pas jamais de paix. Allez Allez Chercher votre paix au USA tu rencontrera l’ouragan ou d’autres discriminations, en Irak, tu rencontreras la guerre, en Syrie et Europe , l’Etat Islamique. Done la paix à ton prochain , tu en auras alors.

  12. Gacece

    @Yves @Stan Siyomana @roger crettol
    Si mes commentaires étaient si insignifiants que vous le prétendez, ils n’auraient pas provoqués autant de hargne et d’attaques de votre part.

    Et comme je l’ai dit, «la signification d’un message est donnée par la réponse que l’on obtient »! Donc… Sincèrement, s’il y a un de vous ou qui que se soit qui s’est senti attaqué dans son amour propre , je m’excuse! Mais n’y voyez surtout pas dans ceci un signe de faiblesse.

    J’essaie, autant que faire se peut, de toujours éviter des attaques personnelles, sauf pour répondre à une attaque personnelle. Mais même là, je le fait avec civilité, pas avec mépris. Mais je ne peux personnellement garantir que c’est cela qui sera perçu.

    Par exemple, entre traiter quelqu’un de bouffon et lui dire qu’il joue au bouffon, il y a tout un monde de différences.

    Pour la « réplique cinglante » de M. Fatsah Ouguergouz, c’est quand même curieux d’invoquer le silence comme réponse, sous prétexte de vouloir être apaisant. Il a sûrement été apaisant pour la sessionqui était en cours, mais le problème en question n’a pas était discuté. La discussion n’était-elle pas le but même de cette session?

    Si on peut considérer que « ne pas répondre » est une forme de réponse, il y a « ne rien dire » (le vrai silence) et « dire qu’on ne dira rien » (qui n’est pas du tout du silence). Tout un monde de différence aussi.

    Personnellement, je trouve que c’était une occasion ratée. C’était peut-être voulu et prévu comme cela, et on est toujours à la case de départ. Attendons de voir la suite, peut-être qu’on finira par apprendre le but visé… de toute cette invraissemblance.

    P.-S. @roger crettol.., Même si je ne suis pas d’accord avec ce dont vous m’accusez, merci quand même de confirmer ce que je viens de dire.

    • mayugi

      On dit que le silence est la réponse aux imbeciles. Tu crois (Gacece) qu’on aura toujours de réponses à ces bruits que font les Nyamitwe, les Evariste, les Nzobonaniba et tous les thiruféraires au pouvoir?

      • Mbaza

        Là vous tombez dans l’insulte. Lorsque quelqu’un est insultant, il ne mérite plus de considération.

      • Gacece

        @Mayugi
        Dans le meilleur des mondes, on aurait dû! L’impartialité exige qu’on réponde aux bruits de tous les côtés, et non à ceux d’un seul côté.

    • roger crettol

      @ Gacece

      Merci de me prendre à ce point au sérieux, cher Gacece.

      Je pense que le « silence que je veux apaisant » est une réponse adéquate du président de la commission : à quoi bon entrer dans une polémique où seules les émotions et les proclamations non étayées par des faits auraient joué un rôle ?

      Vous allumez là un feu de bois humide pour escamoter le problème réel : celui des violations des droits de l’homme relevées par la commission d’enquête, dont le travail n’a pas été facilité par les autorités burundaises – un fait que personne ne va dénier.

      Je considère cette défense inconditionnelle du régime en place à Bujumbura et de ses agissements répréhensibles – dont vous voudriez nier l’existence – je considère cela comme une insulte aux personnes qui en ont souffert dans leur chair et dans leur coeur – victimes directes ou de parenté. Ces victimes étaient burundaises – pas de ces bazungu qu’on place à la source de tous vos maux.

      Voilà : ce silence-là est rompu, maintenant.

    • Karabona

      Il répond par le silence parce que vos arguments n’en sont pas réellement – vous réclamez le contradictoire, vous avez eu l’occasion de vous exprimer et vous n’avez avancé aucun argument de fait, aucun, contre plus de 230 pages de faits documentés et de témoignages précis – comment voulez-vous répondre aux arguments de Monsieur Rénovat qui ne sont qu’invectives et accusations maladroites aucunement démontrées, pas un fait, pas un seul fait, à tel point que cela donne l’impression que cela a été enregistré dans une cour de récréation: « il a dit que j’avais fait ça, mais c’est pas vrai, c’est parce qu’il est méchant et qu’il ne m’aime pas, c’est lui qu’il faut punir et pas moi »

      • Gacece

        @Karabona
        Ce qui dérange de ce rapport, ce n’est pas son contenu. Ce qui dérange, c’est ce qui n’y est pas contenu. Il y a des crimes qui ont été commis par l’opposition, mais tout comme ils ont choisi de les ignorer, ils ont également choisi d’ignorer toute question demandant des éclaircissement à ce manquement, ce qui revient à confirmer qu’il y a une prise de position.

        Et à chaque fois qu’il y avait des résolutions ou enquêtes sur ce qui se commettait, il n’a jamais été question d’accuser ou de dénoncer les crimes commis par l’autre côté. Ne me demandez pas pourquoi, et ne me dites pas pourquoi. Nous le verrons au moment où les dernières décisions se prendront. Mais vu le mépris avec lequel cet cette branche de l’ONU traite le gouvernement burundais, je crois que j’ai ma petite idée.

        Vous savez? Quand vous essayez d’enfoncer un ballon gonflé dans trou plus petit et moins volumineux? Eh bien, il éclate!. Et ce n’est pas seulement vers l’intérieur du trou que son contenu va se diriger. Il va aussi s’éclabousser sur tout ce qui est autour!

        Espérons qu’on en arrivera pas là. Parce que c’est cela le but et le souhait ultime de cette main, et de toutes ces autres mains qui sont en train de forcer sur le ballon! Nous, ce que nous faisons, c’est de faire des brèches, aussi minuscules soient-elles, dans ce ballon… Petit à petit, Il va finir par se dégonfler! Et le plus tôt sera le mieux!

        Ils peuvent mettre une sourdine autant qu’il veulent, mais cela n’empêchera pas au ballon de se dégonfler…

        NB. Je sais qu’il y a des gens qui prennent des métaphores au premier degrés, sans en avoir saisi le sens profond. Je ne suis pas esponsable de leurs actes.

        • Meurlsaut

          @Gacece
          « Ce qui dérange de ce rapport, ce n’est pas son contenu.Ce qui dérange c’est ce qui n’y est pas contenu… » Tabu Rénovat et Baribonekeza n’ont pas reconnu le contenu du rapport.Merci quand même de reconnaître les crimes que vos maîtres à penser rejettent! On ne devient pas innocent de ses crimes du fait que les délits de l’opposition n’ont pas été relevés. C’est une comparaison maladroite du régime dd et ses acolytes.
          Le président de la commission dit même avoir contacté le gouvernement pour connaître ses doléances à l’égard de l’opposition mais sa demande est restée sans suite.Maintenant l’argument farfelu de nos dd est que le rapport est complaisant l’égard de l’opposition.Misère!

          • Meurlsaut

            dit « lui-même »et puis à l’égard de l’oppostion(sorry).

  13. Rurihose

    Je pensais au fond de moi même wue les Gacece et les Ayubu ou Nyamitwe à Génève allaient utiliser des arguments diffêrents des slogans creux que l’on débite lors des manifestations devenues obligatoires chaque fois qu’il y a une résolution contre la clique qui tue et pille au Bdi

    Lisez entre lignes la dernière pique d Ayubu
    « Attention je vais brûler Rome « 

    • Karabona

      C’est bien cette dernière pique qui fait peur, les enfants contrariés menacent de détruire leur jouet

  14. Fofo

    Ce récit semble déséquilibré. Bcp de sources indiquent que le rapport n’a convaincu que les commanditaires.
    Attendons voir les conclusions finales.

    • Karabona

      Quelles sources? On pourrait tout autant dire « beaucoup de sources indiquent que le rapport a convaincu »

  15. juju

    J’ai ete decu par l’absence tres remarquee de Gacece et Ayuhu JP a la rencontre alors que le pouvoir de Peter etait en train d’etre griller vivant.
    Debut d’une nouvelle fronde au sein du DD Peter ou mise a l’ecart de ces derniers par ledit pouvoir ?

  16. Gacece

    «C’est par un silence silence qui se veut apaisant »

    La signification d’un message se mesure par la réponse qu’on en reçoit.

    Peu importe l’intention, peu importe le ton, peu importent les mots qu’on choisi, peu importent les gestes ququi accompagnent le tout.

    Il y en a qui avaient préparé leurs question, d’autres qui avaient préparé leurs réponses. Mais autant la façon de poser des questions est importante, autant la façon d’y répondre l’est.

    On a ce qu’on mérite tout en recevant ce que l’on n’a pas demandé. Pour moi, mépriser poliment et mépriser impolimenent, cela reste du mépris. Et je crois que c’était une occasion raté.

    M. Fatsah Ouguergouz vient de « répondre par un silence qui se veut apaisant », ce qui revient à dire qu’il choisit d’ignirer les propos de M. Tabu Rénovat. Cela étant dit, je ne crois pas que son choix soit apaisant pour autant.

    Ce que moi j’aimerais savoir, c’est ce qu’il aurait répondu si l’autre avait posé ses questions ou intervenu de façon diplomatique. Parce que c’est là que se trouve la question.

    Quand on a pas de réponse valable, on choisit toujours de la diversion en tentant de prendre de l’ascendance, en le ridiculisant et en ignorant les revendications de l’autre.

    Cela n’a rien d’un apaisement!

    • roger crettol

      @ Gacece
      « Quand on a pas de réponse valable, on choisit toujours de la diversion en tentant de prendre de l’ascendance, en le ridiculisant et en ignorant les revendications de l’autre. »

      Exactement – et vous maitrisez parfaitement la technique.

      JerryCan – c’est plus fort que moi.

    • Yves

      @Gacece : je vous imaginais en bouffon du roi, voire en scénariste au cinéma (catégorie science-fiction, cela va de soi) mais vu la quantité d’air que vous arrivez à brasser à chacun de vos insignifiants commentaires, je me demande si finalement une reconversion dans la vente de ventilateurs ne serait pas plus opportune…
      (songeur)

      • Louise Marie

        Morte de rire…. ati moulin à vent …

    • Stan Siyomana

      @Gacece: « Quand on a pas de reponse valable, on choisit toujours la diversion… »
      1. La remarque de Monsieur Fatsah Ouguegouz: « C’est par un silence qui se veut apaisant que je me contenterai de ne pas repondre a ces propos.. » va dans le meme sens que
      « Je n’honorerai pas votre question avec une reponse »/I will not dignify that question with an answer.
      2. It is « a rather artful phrase designed to express a « no comment » to a question, but implying that the speaker holds the question in contempt, AND THINKS ANY FAIR-MINDED INDIVIDUAL WOULD ALSO FEEL THE SAME WAY… ».
      (Voir Mardy. I will not dignify that question with an answer. http://www.everything2.com, April 16, 2004).
      3. Le match entre messieurs Tabu Renovat et Fatsah Ouguegouz se joue quand meme sur la scene internationale ou l’on espere que toutes les deux personnalites en sont conscientes.

  17. Meurlsaut

    Je pense que le grand malheur de notre pouvoir « celeste » à Bujumbura est de s’être fait entourer par des agents qui foncent comme des bulldozers mais sans savoir où ils vont ni ce qu’ils doivent faire.
    Dire que la « commission d’enquête de l’ONU a eu de l’affection et de la sympathie pour les insurgés » et qu’elle a « un agenda caché » n’est pas une démonstration qui infirme les crimes dénoncés et relevés par la commission de l’ONU.Le représentant du Burundi auprès de l’ONU à Genève devait au moins montrer en quoi les crimes livrés par le rapport de l’ONU sont une fausseté ou encore un montage de la commission et ne pas seulement se contenter d’un simple déni d’intimidation.
    Mr Tabu Rénovat est vraiment un déshonneur pour son gouvernement et pitoyable dans son argumentation.

  18. Salmia Irikungoma

    Le gouvernement Nkurunziza massacre, viole les femmes et les filles, reprime, torture et appauvrit le peuple burundais depuis plus de 2 ans au su et au vu du monde entier, sans que la population burundaise sans defense soit secouru, combien de morts exiges et jusque quand l’ONU, L’Union Africaine, l’Union Europeenne et les autres vont fermer les yeux et les oreilles devant ces atrocites ? Vont-ils attendre l’autorisation du seigneur Nkurunziza ??????????????????????

  19. roger crettol

    Ah ! Le président de la commission d’enquête a – aux yeux d’un « occidental » – défendu son rapport de manière convaincante..

    Qelle posture le gouvernement du Burundi et le noyau dur du CNDD-FDD pourraient-ils maintenant adopter ? Continuera-t-on à gérer les rapports avec cet occident « inconséquent, méprisant, hostile » à coup de dénis, mensonges et crispations sur les « non-négociables » habituels ? Le ballast de la communication intérieure au Burundi laisse-t-il encore un choix ? Le culte de la souveraineté est un obstacle – mais quelle souveraineté ? La liberté d’action est largement hypothéquée par les choix, proclamations et actions du gouvernement depuis le début de la crise.

    Les appuis du Burundi sont – Chine et Russie – principalement des pays qui se recommandent par leur autoritarisme et leur conceptions « originales » des droits de la personne, ou alors des pays africains aux interminables présidences, sur un fond de réflexes anti-colonialistes. Les tares du colonialisme sont pris comme une parfaite justification des errements des ex-colonisés. On ne peut être plus adulte. Quel beau, quel parfait gâchis !

    Peut-être que l’ONU tendrait encore une perche de la dernière chance – de coopération – aux matamores de Bujumbura … peut-être; les belles illusions ne coûtent que quand il faut s’en défaire. Ici, chez moi, autant qu’à Bujumbura.

  20. mt

    Voilà ce que la cnidh, plutôt la cnidh nyakuri mérite: la risée au tribune international. Baribonekeza yibonekeje pe!
    Sa commission est tout sauf indépendante.

    • wakera

      Indépendante ne signifie pas qu’elle doit obligatoirement avoir une version diamétralement opposée à celle du Gouvernement.

  21. La voix de la victime

    Hewe vyabintu vyahavuye bikomera. Ewe gusesa amaraso birahumira kweri.

  22. De Wilf

    Akabi gatwengwa nka keza. Je ne sais pas si ce bras de fer est bénéfique pour le Burundi. Pourquoi le gouvernement du Burundi, s’il ne se reproche de rien, n’inviterait-il pas les médias internationaux en offrant gratuitement les visas, pour montrer la tranquillité qui règne, les déplacements tranquilles des différentes autorités à travers le pays et les cachots dont on parle alors qu’ils sont vides ?

  23. Ayahu Jean Pierre

    Cher Antoine,
    L’on ne pouvait pas s’attendre que M. Fatsah Ouguergouz se déjuge! L’on ne pouvait s’attendre du gouvernement burundais autre chose que la confirmation de ce qui se dit et se redit à Bujumbura à savoir que le rapport est biaisé, tendancieux et politiquement orienté!
    Et puis, ce n’est pas un secret pour personne quant au fonctionnement du système des NU. Quand une décision est prise pour enquêter, les conclusions sont connues davance. L’on confirme que les raisons qui ont poussé à enquêter existent! Pour le reste, à chacun son opinion mais le risque est que les vieulles querelles interethinque sont entrain de renaitre à travers ses commissions ainsi, l’on lit que l’inspecteur généreal adjoint de la police(hutu) est plus important que l’inspecteur général( tutsi), que les ex-FAB ( tout le monde sait qu’ils étaient majoritairement tutsi) sont victimes de ceci et cela, que l’on enquête à Mahama et en Uganda ( où la majorité de tutsi ont trouvé refuge) mais que l’on ne se rende pas en Tanzanie et en RDC ( où les hutu sont majoritairement rfugiés), que les grands accusateurs sont tutsi dans la grande majorité et que les hutu sont sur la defensive etc…
    Je dis ceci en pesant mes mots: ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION aux dérives ethnistes que cette crise est entrain de prendre.
    Porte-toi bien Cher Antoine

    • juju

      Derive ethniste dont le promoteur n’est autre qu’un pouvoir pilote par un Mutama d’un autre genre. Car historiquement, chez nous, un Mutama ou Sage, avait les qualites que vous connaissez. Trouvez-moi ces qualites chez notre mutama.
      Je m’excuse aupres de lui si je n’arrive pas a identifier ses qualites alors qu’elles sont evidentes. C’est peut-etre pas sa faute aussi. Dans ce cas, il doit avoir un handicap majeur qui hypothequerait l’avenir de la nation burundaise. Faute a quelqu’un d’autre puisque faute il y a surement?

      • Ukuri KUBISI

        Et toi qui pose cette question si « on peut identifier en Nkrunziza les qualites d’ un Sage ou d’un Mutama », je te renvoi la meme question en te demamadant de nous dire si oui ou non les ex-presidents Micombero, Bagaza et Buyoya etaient des Mutama ou les qualites de Sage ???? Pourquoi t’ acharnes-tu sur Nkurunziza et pas le meme jugement de valeur sur les autres ???? Pourquoi ne te poses pas les memes questions suu les qualites d’ Ubutama at de sage sur les presidents Paul Kagame du Rwanda, Museveni d’ Uganda, de Joseph Kabila, de Denis Sassou Ngweso du Congo et autres ???????? Ico mugambiriye turakizi, kandi ngo « ubwenge bwari bwiza iyo butamenywa na bose » !!!! Assez dit !!!!!!

    • Muhima Mweru

      Mr. Ayuhu, les dérives ethnistes ne sont pas nouvelles! c’est ne pas la commission d’enquete de l’ONU qui la fait surgir !! Le Pouvoir Nkurunziza en 2015, tout au début de la crise se voyant contesté par toute la communauté Burundaise, pour réquipérer une partie de ses contestataires, il a utilisé la seule carte de l’éthnisme . A l’heure ou nous sommes il n’est plus possible de cacher la verité. N’importe qui a son petit camera avec lui et peut filmer à tout moment la scène autour de lui. C’est pourquoi il vous sera impossible de cacher vos crimes les plus odieux, car ils ont été commis au vu de tous, sans se chacher car avec le pouvoir CNNDD l’impunité est une culture. M. Fatsah Ouguergouz n’a aucun interêt de salir le pouvoir au Burundi, il a reproduit la simple vérité des faits, mais vous et vos patrons ne veulent pas entendre cette vérité, car Il est difficile pour vous d’entendre une vérité désagréable.

    • Mweneso

      Qui trompe qui? Tu crois que Magufuri aurait pu laisser les enqêteurs de l ONU faire leur travail sans entrave!!! Qu y a t il de si danger s ils ont enquêté à Mahama ou en Ouganda? Ceux qiu sont au Rwanda et en Ouganda ne sont ils pas eux aussi des réfugiés? ABICANYI REKA BASHIGWE IMBERE Y INTAHE, wamugabo we!!!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité