Tennis

Sada et Aisha : les perles du tennis burundais

21-04-2017

Leur précoce éclosion au plus haut niveau et leur régularité impressionnent plus d’un. Comme en témoigne leur dernier sacre au championnat d’Afrique junior à Benoni, en Afrique du Sud.

Sada et Aisha, après le sacre à Benoni, en République Sud-africaine

Sada et Aisha, après le sacre à Benoni, en République Sud-africaine

Elles sont dorénavant les têtes d’affiche de chaque tournoi africain dans la catégorie des 16 et moins. « La maîtrise de la pression quand elles sont dos au mur au dernier set, c’est leur marque de fabrique », confie Hussein Shabani, leur coach.

Des qualités couplées à leur bon sens du déplacement, soyeux services et tonitruants revers du droit, font d’elles de véritables tueuses dans l’âme. « Sur terre battue, c’est autre chose. Peu de leurs adversaires maintiennent la cadence de leurs coups. Ceci combiné à leur rapidité, c’est un mélange détonnant », lâche encore le coach.

Repérées dans le cadre du projet « Détection des talents »respectivement à 7 ans pour Sada Nahimana et une année de moins pour sa coéquipière Aisha Niyonkuru, la suite de leur carrière part en flèche. « J’étais subjuguée par leur détermination durant les entraînements. Parce que tenir pour une gamine de leur âge sous un soleil accablant pendant 3h, en enchaînant plus de 2000 échanges de balles, ce n’est pas donné à tout le monde », explique Nadine Ciza, ancienne coordonatrice du projet.

Et durant plus de plus de cinq ans (2009-2015), elles permettront au Burundi de régner en maître incontesté sur le tennis de la région de l’Afrique de l’Est. De bonnes prestations qui ont vite tapé dans l’œil des recruteurs de la fédération internationale de tennis. Actuellement Sada évolue au Maroc, dans le réputé centre d’entraînement de Casablanca. Tandis qu’Aisha est basée à Nairobi.

Le double, leur force

« Certes, Sada reste l’arme fatale en simple, mais si on ajoute la fine touche intelligente d’Aisha, elles sont encore plus fortes que les sœurs Williams à leur âge », clame avec un brin de rire Hussein.

Talentueuses toutes, leur marge d’évolution ne suit cependant pas la même courbe. Sada a déjà franchi un palier. Depuis un certain temps, grâce à ses bons résultats, elle est dorénavant invitée dans des circuits de l’Europe Tour. Une opportunité de se mesurer aux joueuses espagnoles, italiennes… et de gagner en expérience. « D’ailleurs, je pense que c’est grâce à ce genre de tournoi qu’elle a expédié toutes ses adversaires en moins de deux sets à Benoni », avance Mme Ciza.

Quant à Aisha, son parcours est contrasté. « C’est un talent brut. Sa nervosité et sa nonchalance sont ses lacunes premières. Sinon, il n’y a pas de meilleure joueuse, surtout quand il s’agit de placer des balles travaillées », explique le coach.

En attendant l’habituelle récompense du 1er mai pour leurs loyaux services au pays, elles cravachent durement pour intégrer la catégorie des professionnels. Cela serait une première à leur âge (16 ans pour Sada et Aisha 15 ans).
Signalons qu’après leur titre de Benoni, elles ont directement validé leur ticket pour le tournoi de Tunis en juin. Le dernier test qualificatif pour les mondiaux prévus en Grande Bretagne.

  1   Vos commentaires
  1. dodo

    Depuis 2005 le Burundi brille dans le sport

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité