Politique

Rwasa participera aux élections en qualité d’indépendant

05-12-2014
Agathon Rwasa ©Iwacu

Agathon Rwasa ©Iwacu

Cela transparaît dans ce qu’il a appelé Déclaration des leaders et militants FNL indépendants, de ce 4 décembre. Il en donne les raisons. D’une part, le fait que la CENI et le pouvoir les excluent du processus « en se prévalant malhonnêtement de la loi. » D’autre part, le devoir citoyen de participer aux élections pour doter notre pays d’institutions démocratiques. Toutefois, il affirme qu’ils restent disposés à travailler de concert avec tous ceux qui œuvrent pour le changement. Il interpelle tous ses militants et sympathisants ainsi que tous les Burundais, qui seront âgés de 18 ans et plus en mai 2015, à s’enrôler. Toutefois, il demande l’arrêt du présent enrôlement du fait de multiples irrégularités qui l’entachent.

La déclaration se termine par des demandes. D’abord à la CENI et au pouvoir, de ne plus leur dénier leurs libertés et droits civils et politiques. Ensuite aux Burundais de se démarquer des querelles partisanes et du sectarisme afin de privilégier l’esprit citoyen. Enfin aux partenaires du Burundi d’user de toute leur influence pour que les élections en vue remplissent tous les critères démocratiques.

  32   Vos commentaires
  1. Wazamani

    Ndabona ko mutima akunda kwandika igifaransa kirekire, ngira n’ugusoma arabikunda. Mbega mugenzi wanje Mutima woba wasomye amategeko imbere y’ukwandika ton long roman en rapport aux candidatures électorales? Ntube nka Nduwimana yivugira ivyiwe akavyitiranya n’amategeko. Wasanze un candidat indépendant ari défini comment et quand? Haba muri constitution canke muri code électoral, ndakwibutse genda wisomere, les candidatures aux élections communales et parlementaires sont présentées en listes bloquées par circonscription électorale ( uniquement à la CENI et jamais au ministère de l’intérieur), soit par des partis politiques, soit par des indépendants. Nimba uzi ubwenge nkuko ubivuga, warabonye une liste bloquée composée d’une seule personne? Iyumvire, wibaze hanyuma wiyishure. Ahantu honyene umuntu yitoza ari umwe mu mategeko y’Uburundi ni ay’umumukuru w’igihugu wenyene. Urashobora kuba udakunda canke ukunda Rwasa, ivyo ni ton droit, mugabo reka gufatira sur une décision yifatiye wenyene pour embrouiller les gens mu gusigura ibidasigurika. Une liste de personnes est différente d’une personne isolée.
    Muri make rero, wewe mutima, jewe wazamani canke n’uwundi wese yigenga, nta n’umwe yoja kwitoza ari umwe muri conseil communal canke député ngo CENI imwemerere, dutegerezwa kuja ku rutonde rw’abandi bigenga dusangiye un projet politique défini, avec une emblème de notre choix.

    • Mutima

      Oya! Sinibaza ngo niyishure! Je ne réponds ni pour gagner, ni pour prouver que je suis plus ou moins intelligent. Je réponds par respect pour celui qui prends la peine de prendre son temps pour réagir à ce que j’écris. Je crois que c’est la moindre des choses! Mais j’écris aussi pour donner une opinion, qui peut contenir des erreurs (humaines!) et/ou ne pas plaire à tous! Et je ne me défile pas quand je fais des gaffes!

      Donc, je te l’accorde! Tu as raison : il peut y avoir des listes bloquées de candidats indépendants. Ce qu’il y a à préciser, c’est que c’est celui qui se trouve en tête de liste dans chaque circonscription (et non Rwasa dans le cas qui nous concerne) qui va présenter les candidatures. Donc si un jour il y a conflit entre candidats sur une même liste, il ne pourra rien y faire. Et on sait qu’ils peuvent se chamailler entre eux comme tout le monde!

      Pour ce qui est de l’intelligence, je dirais que je me débrouille bien dans certains domaines, certains plus que d’autres… Mais même dans ces domaines où je me débrouille bien, je ne suis pas le meilleur! Et surtout pas en français! Encore moins en Kirundi d’ailleurs! Pour cela, je vous demanderais de me laisser au moins mon droit d’être imparfait… ou moins que plus que parfait!… Autant en français qu’en n’importe quoi!

      En terminant, cela reste quand même une anomalie d’être indépendant et être obligé d’être sur une liste! Pourquoi un simple individu ne pourrait-il pas siéger comme député ou conseiller communal sans être tout le temps talonné par une horde de gens attendant la bonne occasion pour le pousser à la sortie… ou dans le ravin?

      J’ai encore écrit un roman!… Bonne lecture!

  2. Mutima

    Si Rwasa se présente comme indépendant, c’est qu’il sera candidat uniquement comme Président de la République.

    Étant donné que les élections du Président et celles des députés et conseillers communaux auront lieu le même jour, nous devons anticiper que Rwasa a déjà fait une alliance tacite avec un ou des partis pour lesquels ses militants vont voter pour les députés et les conseils communaux, et qu’en retour, il pourra compter sur les votes des membres de ces partis!

    Qu’il gagne ou qu’il perde les présidentielles n’a aucune imporyance du moment que quelques uns de ses partisans se seront peut-être fait déjà élire dans d’autres formations! Un candidat indépendant ne pourra en aucune façon prétendre présenter de listes pour les députés et conseillers communaux : il est indépendant, donc seul candidat! Faudra pas chercher à créer des ambiguités et des échapatoires d’interprétation!

    Pour tout dire, il faut étudier toute possibilité de piège afin de parer à toute êventualité! Se présenter seul ne veut jamais dire qu’on est seul!

    Des fois je m’amuse à sortir des possibilités inimaginablement impossibles et idéalement surprenantes : Et si Rwasa se réconciliait avec le CNDD-FDD! Il s’est réconcilié avec ceux et celles qui l’ont menacé et exilé, lui et une majorité de burundais, pendant près de 40 ans! Serait-ce si impossible que ça? Ou serait-ce le sage à l’intérieur qui manquerait d’assez de lumières!

    Des fois il m’arrive de penser tout haut!

    • Lead

      Avant de penser tout haut, lis d’abord le code electoral. Qui t’a dit (a) qu’un candidat independant ne peut pas faire elire des deputés et (b) que les legislatives et les presidentielles auront lieu le meme jour?

      • Mutima

        Un petit coup d’oeil sur le calendrier électoral, et effectivement tu as raison sur les dates d’élections : les élections des députés et des conseillers communaux auront lieu un (1) mois avant celle du Président. Donc, c’est mon erreur et je m’en excuse! Et je retire par conséquent tout ce que j’ai dit sur l’histoire du même jour.

        Pour ce qui est des listes et des députés, il ne pourra pas les présenter. Un indépendant se présente seul et ne peut présenter d’autres candidats. Mais rien n’empêche qu’il instruise certains de ses partisans de se présenter aussi en indépendants dans leurs communes ou circonscriptions. Ce qui aura pour conséquence que même s’il gagne les présidentielles, les députés ou conseillers communaux qui auront été élus seront immuables, condamnés à rester conseillers ou députés. C’est-à-dire que s’il gagnait et qu’il décidait de nommer un à un autre poste, il n’y aurait aucun autre pour reprendre sa place comme c’est le cas pour les listes bloquées.

        • Lead

          Ok, mais je dois de nouveau te rappeler de LIRE la loi avant de lui faire dire ce qu’elle ne dit pas.
          Le code electoral prevoit trois types de candidats resumés dans cette formule consacrée: “Chaque parti Politique, Chaque LISTE des Candidats Independants et Chaque Independant”. Un independant y va en solo, ou avec une liste (d’où d’ailleurs le droit reconnu aux independants de former des coalitions), et cette liste doit etre bloquée comme elle l’est pour les partis politiques, en reponse notamment aux exigences d’Arusha.

    • Wazamani

      Ndabona ko mutima akunda kwandika igifaransa kirekire, ngira n’ugusoma arabikunda. Mbega mugenzi wanje Mutima woba wasomye amategeko imbere y’ukwandika ton long roman en rapport aux candidatures électorales? Ntube nka Nduwimana yivugira ivyiwe akavyitiranya n’amategeko. Wasanze un candidat indépendant ari défini comment et quand? Haba muri constitution canke muri code électoral, ndakwibutse genda wisomere, les candidatures aux élections communales et parlementaires sont présentées en listes bloquées par circonscription électorale ( uniquement à la CENI et jamais au ministère de l’intérieur), soit par des partis politiques, soit par des indépendants. Nimba uzi ubwenge nkuko ubivuga, warabonye une liste bloquée composée d’une seule personne? Iyumvire, wibaze hanyuma wiyishure. Ahantu honyene umuntu yitoza ari umwe mu mategeko y’Uburundi ni ay’umumukuru w’igihugu wenyene. Urashobora kuba udakunda canke ukunda Rwasa, ivyo ni ton droit, mugabo reka gufatira sur une décision yifatiye wenyene pour embrouiller les gens mu gusigura ibidasigurika. Une liste de personnes est différente d’une personne isolée.

      • Mutima

        Mutima

        @Wazamani & @Lead
        ::Prise 2::
        Oya! Sinibaza ngo niyishure! Je ne réponds ni pour gagner, ni pour prouver que je suis plus ou moins intelligent. Je réponds par respect pour celui qui prend la peine de prendre son temps pour réagir à ce que j’écris. Je crois que c’est la moindre des choses! Mais j’écris aussi pour donner une opinion, qui peut contenir des erreurs (humaines!) et/ou ne pas plaire à tous! Et je ne me défile pas quand je fais des gaffes!

        Donc, je te l’accorde! Tu as raison : il peut y avoir des listes bloquées de candidats indépendants. Ce qu’il y a à préciser, c’est que c’est celui qui se trouve en tête de liste dans chaque circonscription (et non Rwasa dans le cas qui nous concerne) qui va présenter les candidatures. Donc si un jour il y a conflit entre candidats sur une même liste, il ne pourra rien y faire. Et on sait qu’ils peuvent se chamailler entre eux comme tout le monde!

        Pour ce qui est de l’intelligence, je dirais que je me débrouille bien dans certains domaines, certains plus que d’autres… Mais même dans ces domaines où je me débrouille bien, je ne suis pas le meilleur! Et surtout pas en français! Encore moins en Kirundi d’ailleurs! Pour cela, je vous demanderais de me laisser au moins mon droit d’être imparfait… ou moins que plus que parfait!… Autant en français qu’en n’importe quoi!

        En terminant, cela reste quand même une anomalie d’être indépendant et être obligé d’être sur une liste! Pourquoi un simple individu ne pourrait-il pas siéger comme député ou conseiller communal sans être tout le temps talonné par une horde de gens attendant la bonne occasion pour le pousser à la sortie… ou dans le ravin?

        J’ai encore écrit un roman!… Bonne lecture!

  3. Kabizi

    Umuswi wama wisigaza inyuma wama uribwa n’ibisiga!
    Abarwanyi bawe bahawe imicaca Kubera ukwiteza utunyoni kwawe!
    Ivyo uvuze mutama Rwasa ntaho bizogushikana!None uzokwitoza muri Conseils Communaux zose ko basaba Liste?
    Uwaguhenze yagushoboye genda akagirire nta kundi!
    Ukudahanurwa kwawe!

    • Bimbabampisha

      umuhungu araho twahora twigana yitwa « Ihotorihigwa Jean » … Sinzi iyo ageze…

  4. pioneer

    1. La position de Rwasa a le mérite de la clarté. Laissons donc les acteurs politiques prouver leur poids d’abord et les alliances se noueront d’elles-mêmes.
    2. L’Uprona de Nditije -l’autre acteur politique dans la nomenclature de Nduwimana- scrute meticuleusement la reaction de ce dernier au proces EAC. Si la Cour Supreme burundaise n’EXECUTE PAS la decision EAC du fait que Nduwimana voudra malignement jouer les prolongations (en sachant pertinemment qu’il perdra en appel), la Cour aura ainsi forcé le groupe Nditije a passer à la phase ultime: proclamer officiellement leur statut d’independant. L’option est dejà sur la table et nous sommes prets.
    3. L’Union entre les groupes Rwasa et Nditije (le groupe des pourchassés) ne sera alors qu’une formalité.
    4. Pareille union donnera du fil a retordre aux DDs dans leur projet connu de faire arrêter Rwasa.
    5. Disons-le donc sans détour: Si Rwasa venait à etre coffré dans ces circonstances, (je mesure les mots pour ne pas etre censuré), …. ce serait le début d’une réconciliation accélérée. Ce n’est pas sûr qu’on aurait même encore besoin de la CVR! Les burundais decreteraient eux-mêmes la reconciliation, comme ils ont décreté et obtenu la liberation de PC Mbonimpa. Nous veillons.

  5. Nahimana

    l’ADC va certainement appuyer la candidature ( unique ) de RWASA aux élections présidentielle : une question de stratégie et de pure réalisme. Aux législatives et aux communales une liste commune pourra être présentée face à celle du cndd-fdd. Et ainsi, le sort de ce dernier sera scellé.

  6. BIRIHANYUMA

    Aho Uburundi bwacu bugeze, hasigaye ko abamenyeshamakuru batunganya ibiganiro vy’ikibiriraho ( débat contradictoire) nka bitatu canke birenga hagati ya Rwasa, umuvugizi w’umugambwe CNDD-FDD, umuvugizi wa ADC-IKIBIRI, hamwe n’uwo wundi wese arondera kwitoza kugira abamaze imyaka 10 ku butegetsi bagaragaze imigabo n’imigambi batwemereye mu 2005 bashoboye kurangura, iyitaranguwe n’intambamyi bahuye nazo…..

    Nawe Rwasa, umuvugizi w’IKIBIRI, canke uwo wundi wese yotumirwa mur’ivyo biganiro vya poritike baduhonje ku migabo n’imigambi y’UBUDASA…..n’imbere y’intango yo kwimamaza !

    Bose nyene bibuke ko tutazotora ibihagararo vy’abantu bazodusaba amajwi; ihibambewe, tuzotora IMIGABO N’IMIGAMBI izotuma twogorora amagume atandukanye turimwo kuva Umuganwa RWAGASORE agandaguwe.

    Birababaje kubona nk’umugambwe FRODEBU warahemutse kuri za ngingo 46 Nyenicubahiro Prezida NDADAYE yari yadushikirije, abansi ba demokarasi bakamutesha kuyishira mu ngiro.

    Ubu rero hari hageze ko haboneka uwumukorera mu ngata kugira tumuhunde amajwi.

    Muri make rero turarindiriye IMIGABO N’IMIGAMBI ITANDUKANYE KUGIRA TUGIRE AMATORA Y’UKURI…… Dutoye neza tuzotwarwa neza.

  7. qt

    Ico novuga kimwe ni uko abo muri ADC-Ikibiri, et d’ailleurs n’abo muri FRODEBU, pour leur interet bohindura umutware kko Leonce yashaje n’ivyiyumviro vyiwe birashaje urabona ingene hasigaye hafatwa ingingo umenga ni umuntu umwe azifata nk’uko womenga ni muri dd. Aho harimwo n’abandi nka ba Francois Bizimana ou wa MSD sinon Leonce vraiment azotuma atan’ijwi rimwe muronka. Naje rwanje ryaramaze kuvamwo. Kko ibintu mwo koresha mu kw’eclaira abanyagihugu ni vyinshi, raba nkubu bariko baniga urwaruka babaha imyaka badafise ntibamenye ko bariko babica. Nkaje ku myaka mfise havuyeko umwaka umwe gusa hariho ama avantage atagira uko angana no ronka, hari n’aho nashobora kugira competition n’abandi ariko ku mategeko nararenganye kubera uwo mwaka ndanzako.None aho bariko baduza imyaka y’abana bamenye ko bariko babicira ubuzima. Leonce ariko uko yamye yivugira gusa baranduye idarapo rya Frodebu ibindi biraba abanyagihugu ukamenga ntibimuraba kandi ariwe yari en position de force, ntacizero c’aho ariwe ari umukuru ngifise kandi bafaata n’ingingo a la hate atanukubanza kubaza abandi. Hanyuma ndizeye neza Rwasa yitoje vraiment ntawokwirikira ADC isigayemwo MSD gusa. Ahubwo nosaba MSD uwutwara ADC adahinduye ingene akora ko bojahamwe n’abandi bagomba guhindura ibintu bakabisa Leonce sinon urabona wewe n’aho abandi bagira ingorane ntavyo amenya.

  8. Kaminuza

    Komera mutama nawe warakigwaniye. Uwuzi ingene kuva muri les années 80 les militants et sympathisants FNL bitanze azogukurikira. Hasta la victoria!

  9. Jean-Pierre

    Est-ce que Rwasa avait d’autres choix? Etant donné qu’on l’a dépouillé de son parti, il allait participer dans l’ADC en qualité de qui? Est-ce que ce ne serait pas donner un excéllent prétexte à Nduwimana de casser définitivement l’opposition en disant que la loi ne prévoit pas d’aliance entre parti et indépendant? Cela étant, avec cette déclaration, rien ne m’étonnera si demain Edourd remet l’UPRONA à Nditije pour affaiblir Rwasa. On sait bien que l’allience des deux ferait mal au parti au pouvoir si jamais on limite les tricheries actuelles liées à l’enrôlement des électeurs. Beaucout de personnes disent que les alliances devraient se faire sur une base d’un programme politique commun. Le trou dans lequel le Burundi se trouve actuellement ne nécessite qu’une chose: bouter dehors les incapables au pouvoir qui ne savent que piller le pays et s’assoir ensemble pour créer un dialogue politique qui restaurerait les bases d’une véruitable démocratie. Pour l’instant, Rwasa part seul pour perdre seul. Malheureusement cela va affaiblir l’opposition qui se morcelera jusqu’à sa disqualification légale de 2015. La seule chance qui reste au pays est la candidature de Nkurunziza. S’il se représente, il soudera à coup sûr ce qui reste de l’opposition. S’il ne se représente pas, rêvons quand même qu’il y aura un DD qui a un coeur pour compatir face à la pauvreté endémique qui tue en silence le peuple burundais; et qui aura les yeux pour voir qu’avec l’istitutionalisation de la corruption, le Burundi disparaîtra tout court.

    • plustot,je ne conseillerai pas rwasa d’etre independant et de se faire elire sans etre dans l’alliance d’ikibiri.ila faut qu’il soit dans l’allince et eviter detre egoiste en ce qui concerne l’election qui sera a la tete de l’alliance.en tout cas,qu’il s’aligne ou s’aligne pas,l’alliance gagnera.puis,voir comment le peuple souffre,je pense que les burundais ont deja cvonstate la bien et la mal que leur a fait ce pouvoir de nkurunziza.que nkurunziza se prononce ou pas.le dd ne passera pas.c’est moi qui vous le dis.que LE TOUT PUISSANT ECOUT MA PRIERE.VRAIMENT,NOUS SOMMES FATIGUES DE CE POUVOIR

    • @Jean-Pierre
      Toujours vous revez les negociations de Kajaga, zamye zihera abarundi muri negociations. On doit apprendre a accuser l’echec et a laisser ceux qui ont gagne a diriger le pays sans haine ni heurt. Apprendre l’echec , c’est dur mais mais c’est comme ca. c’est un exercice de la democratie. L’oppositon saiser l’occasion de montrer bien au people un bon projet de societe qui depasse le parti au pouvoir. Moi je ne prone pas la force, mais le respect du jeu de la democratie. Jusqu’a maintenant les juristes n’ont pas encore convaincu le peuple purquoi Nkurunziza n’est pas eligible.

  10. Mireille Kabihiga

    haha!! Ngo en temps qu’indépendant?? Amaraso y’abanyamurenge azoba yayashize kuri inde???

  11. kabura pierre

    Wazamani, Edouard na Tatien biga mw’ishure imwe. Umwe ahitiye n’uwundi kwari uko.

    • Wazamani

      Urakoze mugenzi wanje Kabura kur’iyo nkuru y’amashuri ya Nduwimana E. Jewe nahora nibaza ko Edouard yize kaminuza yiwe wenyene itari muri Afrika nihweje ingene asigura droit. Harico womenya ku bwenge bwiwe( performances académiques en termes de résultats obtenus)? Un étudiant brillant, doué ou surdoué? Ndavye Tatien nibaza ko il était meilleur par rapport à notre Mugumyabanga et umugabo Edouard. C’est l’impression qu’il me laisse entrevoir, sur base des faits et gestes ziwe.

      • UMUNTU YIZE ACIYUBWENGE YOKORA IBIBI BIMEZUKO?NEVER?PAR AILLEURS NUMUKOZI WA NKURUNZIZA,ARIKO UMUSI AZOMWIKURAKO NUMWE GUSA.IMBWEBWE YUMUTUTSI ATAKINDIZI ATARUGUCANISHAMWO

  12. Kagoma

    Dites donc Iwacu. Ivyo yabibabwiye yambaye uwo mupira wa FNL?!?!?! Contadiction notoire, non?

  13. Wazamani

    Komera cane mutama RWASA. Mwarwanye ingamba nyinshi harimwo na vya muzinga ariko ntimwigeze muparangana nk’abandi jewe WAZAMANI nzi kandi mbona ngaha mu Burundi. Iyo ngingo mwafashe n’iya gishingantahe kivanze n’ubwenge bukwiye. Ndizeye ko abanamarimwe bose aho bari bakwiye kwiruhutsa n’ukwiha akarahuri ka fanta. Ubukene, inyota n’inzara si bishasha ku banamarimwe, ariko ntibibabuza kwihangana n’ukwizera ko ijoro naho ryoba rirerire gute buteba bugaca. Ico mwokwitondera gusa n’uko Nduwimana Edouard yama azukurura ivyo yita amategeko abantu batazi iyo yayigiye, n’ubu nyene ntazobura ivyo yitoraguza mu gusigura ukuburabuza abanamarimwe muri kumwe kandi batari no mu kwaha kwiwe. Urugamba rero rurabandanya, ejo ivyo uwo mukozi wa Nkurunziza azokwadukana bindi muze muhangane navyo. Ikirwanisho ciwe ni ijambo rimwe yita amategeko, naho yoba acuritse canke agoramye, nta kindi yitwaza mu kuniga abanamarimwe. Sinzi kaminuza yizemwo ko ata murundi wundi yoba yarayihonyojemwo ikirenge. Umuntu yihanga n’aba porona gantuzewe???
    Ku bukerebutsi bwanyu nsanzwe nzi, ejo naho umwansi yotera ubwoba gute canke akazibira inzira zose, tactique murayizi: cherchez-vous une brèche par tous les moyens, et contournez-le. Ino mpanuro ikoreshwa mu rugamba rwa politique canke rwa gisoda, le but est de se dégager de l’étau.
    Komera.

    • Kagoma

      Inyakamwe inyaga imwe

    • NTAGUKOMERA ASHAKA KWIGUNGANA.D’AILLEUR NIBAZA YUKO NINTWATRO YIWE ATAHO IZOTANIRA NIYANKURUNZIZA.

  14. alice

    Igihe cose léonce azokwama yitwaza ngo nuko abandi badafise imigambwe batwara, ko ngo kubera ico bategerezwa kumukurikira, ADC ntizigera ironka inguvu. Izo nguvu yari yazihawe na fnl . None rero ko bashatse gukumira fnl mu ngingo zose zifatwa, bakarwanya bivuye inyuma ko Rwasa yokwitoza nk’umukuru w’igihugu, mbere bagafashanya na leta muguhimiriza abanyamulenge ngo bitwarire Rwasa, nta kundi ni basigare bijiriwe. Ahubwo nosaba ko ababishoboye boshigikira rwasa tukikurako intwaro ya DD. Léonce amenye ko ntawe agisigaranye aho yankiye kwiyunga na Minani.

  15. Espoir Mwiteriteka

    ELECTIONS 2015
    POUR UN VERITABLE CHANGEMENT DE CAP DANS LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE ET SOCIO ECONOMIQUE DU BURUNDI

    Espoir MWITERITEKA

    Dans quelques mois, les Burundais seront appelés aux urnes pour élire le Chef de l’Etat et les mandataires politiques : parlementaires et conseillers communaux qui présideront aux destinées de la patrie dans les cinq prochaines années.
    De ces élections se dégageront une majorité et une minorité politique qui jouera le rôle de l’opposition parlementaire. Ces élections constituent sans aucun doute, une occasion pour tous les Burundais en âge de voter d’évaluer les réalisations de la majorité sortante et de se prononcer sur sa reconduction ou la nécessité d’une alternance.
    Les élections démocratiques sont aussi une décomposition et recomposition des coalitions ou alliances entre partis politiques. Tous les arrangements d’alliances avant les élections doivent tenir compte des programmes politiques des différents partis politiques et de l’intérêt général des citoyens et du pays.
    Quels sont les conseils à prodiguer aux hommes politiques, aux partis politiques et à toutes les forces vives de la Nation à la veille des élections de 2015? Quel est l’avenir du Burundi quant à la gouvernance démocratique et socio démocratique ? A quelles conditions la triple survie : physique, économique et politique (PEP) des hommes et femmes politiques actuels de l’opposition sera garantie après les élections de 2015 ? Qu’en est-il aujourd’hui de cette triple survie PEP des Burundais politiciens ou pas, des acteurs de la société civile et de certains ténors opposés à la politique actuelle ?
    Quelle est la stratégie pour qu’à l’issue des élections de 2015 il y ait une chance d’asseoir une démocratie véritable, c’est-à-dire faire du Burundi un Etat de droit dans lequel tous les citoyens ont un mot à dire, dans lequel les droits et libertés sont respectés et la dignité du pays est défendue aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur ? Comment redonner de la dignité et de la grandeur au Burundi qui en perd de plus en plus ?
    Mon objectif à travers ce préambule à une série d’autres articles est de faire un constat de la situation du pays et de lancer un appel à tous les patriotes et démocratiques burundais sans distinction de partis politiques pour sauver le Burundi qui est en danger. Le pays va très très mal !
    Ce sont des patriotes et démocrates du CNDD-FDD qui devraient vaincre la peur et en premier se manifester. La situation dramatique du pays exige qu’aucun burundais ne devrait se dérober de ce devoir de citoyen responsable de défendre sa triple survie PEP et celle de toute la population. Ce n’est pas seulement une affaire des partis politiques de l’opposition mais de toutes les forces vives de la nation et en particulier les jeunes dont leurs intérêts et leur avenir sont menacés par la gestion chaotique de la Patrie.
    Cette réflexion part de deux constats majeurs :
     Le pays est sérieusement en danger à cause de la légèreté avec laquelle il est dirigé. Tous les Burundais assistent médusés, à sa descente aux enfers sur le plan sécuritaire, social, moral, économique, politique, etc. Bref, la Patrie est en danger.
     Les minorités tant politiques qu’ethniques sont exclues du jeu politique et social, menacées dans leurs vies et leurs biens.
    Ces constats sont tellement évidents et qu’ils n’auraient même pas besoin d’être faits. Les Burundais en parlent tous les jours dans leurs causeries aux bistrots et sur les réseaux sociaux. Le drame est qu’il en sort rien de concret pour décider et entreprendre une action en vue d’y remédier.
    La gravité de cette situation exige que tous les patriotes et démocrates burundais sans distinction d’âge, de sexe, de religion, d’appartenance politique ou ethnique, d’origine régionale se donnent comme objectif de changement de cap dans la gouvernance démocratique et socio-économique à l’issue des élections de 2015. Ce changement de cap est possible à la seule condition que tous les Burundais comprennent la nécessité de s’investir et de participer activement dans un vaste mouvement de changement (VMC) autour d’un projet unique de « redonner de la dignité et de la grandeur au Burundi qui en perd de plus en plus. De contribuer à asseoir une démocratie véritable, faire du Burundi un Etat de droit dans lequel tous les citoyens ont un mot à dire, dans lequel les droits et libertés sont respectés et la dignité du pays est défendue aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Mettre fin à l’impunité et défendre le pays contre toutes sortes de menaces qui risquent de l’affaiblir et contre lesquelles il n’est pas défendu pour le moment : détournements, corruptions, refus des libertés et des droits, pillages, braderie, divisions, appauvrissement, maladies, famine, chômage des jeunes, manipulation des juges, une insécurité entretenue et permanente. De relancer l’économie et de restaurer la confiance des bailleurs. De réconcilier les Burundais en paroles et en actes, etc.».
    Ce VMC n’est possible que si les hommes et femmes politiques acceptent de se faire violence et de mettre de côté leur égo, de mettre en avant l’intérêt général de tous les Burundais et pas la recherche d’un raccourci pour s’enrichir sur le dos du bas peuple comme certains l’ont bien fait. Le peuple burundais souffre terriblement aujourd’hui et ne sait plus à quel saint se vouer.
    Les Burundais et la communauté internationale attendent avec beaucoup de patience un message fort des patriotes et démocrates burundais: le lancement de ce VMC autour d’un projet crédible qui garantit la triple survie PEP de tous les citoyens burundais. Il reviendra au moment opportun à tous les animateurs de ce VMC de se choisir un organe dirigeant et un leader consensuel, rassembleur, visionnaire, charismatique, responsable, crédible et rassurant pour tous les Burundais et les bailleurs.

  16. Aubin

    Kwiyamamaza vyonyene ntibikwiye. Il faut qu’il y ait une stratégie quelconque pour gagner les élections. Le Parti au pouvoir a compris ce dont je parle. Emwe gutsinda aba DD bizobagora cane rwose.

  17. Straigt

    Quelle strategie en solo? S’il y avait assez de libertes politique, RWASA est populaire et pourrait etre presente comme un challenger serieux au Cndd Fdd. Voila qu’il vient de tout lacher: le pouvoir va facilement menacer (isoler, tuer comme d’habitude etc…) tous ceux qui peuvent oeuvrer comme propagandistes en sa faveur. Avec l’ ADC, il y aurait au moins une petite couverture et confusion de qui fait quoi. A-t-il assez de moyens pour battre campagne en solo?

  18. Karire

    Honte à l’opposition du Burundi!!! Dégoutant en effet.
    Hirya y’ejo Bamvuga yamye yishongora muri Kabizi ngo bari kumwe, honte à la contradiction no kujuragirika twumva mu Kibiri.

    Et puis Rwasa, mumuzi igice: égïste qu’il est, il ne peut pas travailler avec des gens qui ont 0% de popularité. Il pressent que ces sois-disants opposant veulent profiter de ses militants. Tube duke tube rwiwe. Pas question yo gusangira, ni uko ameze nimba mutari mubizi, murabaza abo bagendanye umwanya muremure. Ce n’est pas un homme du consensus ou du partage: « Santuntutwanje » au vrai sens du terme.
    Baramuhenze 2010, ubu nawe nu ntibomusubira

  19. moi

    Ndatanguye gutegera ingene ADC yabuze ico bavuga nico bareka turavye uko Leonce na Bamvuginyumvira basigaye bavugibidasa, nubwoba ko batagifise utuguvu baronka kubera rwasa. mugabo ndababwire aba DD bafashwa nabobaye opposition!!! ndabarahiye. ikindi ndasavye bareke gusamaza abanyagihugu mukubura iyo Baja niyo bava …

Publicité