Société

Ruyigi : vers un réveillon dans le noir …

31/12/2013 Fabrice Manirakiza 6

Depuis vendredi 27 décembre 2013, la ville de Ruyigi n’a plus de courant. Un transformateur, qui alimente la ville, est tombé en panne. La population craint de fêter la Saint Sylvestre dans le noir.

L'ancien transformateur en train de fumer ©Iwacu
L’ancien transformateur en train de fumer ©Iwacu

« Où est­-ce que je peux charger mon téléphone? » C’est la question qui est sur toutes les lèvres. Dans les rues de Ruyigi, une image frappe : des personnes circulant avec des chargeurs de téléphone. Depuis ce vendredi à 14 heures, il n’y a plus de courant. D’après Jean Baptiste Hakizimana, chef d’antenne Ruyigi de la Regideso, c’est un transformateur qui a rendu l’âme. Toutefois, la population s’interroge sur la qualité du matériel de cette société car ce transformateur a été installé en mars en remplacement d’un autre qui avait eu le même problème.

L’administration, les banques, la plupart des services … travaillent au ralenti. Pour les réseaux téléphoniques, les abonnés n’arrivent pas à communiquer correctement. Mais, la situation s’est un peu améliorée, ce lundi. Certains services commencent à se plaindre qu’ils dépensent beaucoup d’argent en carburant. Disons ceux qui se sont serrés la ceinture pour faire marcher des groupes électrogènes. Pour charger son téléphone, son ordinateur portable ou imprimer un document, il faut être ami avec quelqu’un qui travaille dans des services qui utilisent ces machines. Sinon, on reste injoignable : « Mon téléphone est éteint, depuis samedi. Je n’ai pas pu trouver où le charger », indique Asmani Harimenshi, un soudeur de Ruyigi. Gérard Bigirimana, enseignant, ne sait plus à quel saint se vouer. Il devait envoyer un document important à Bujumbura. Faute de courant, impossible de l’imprimer.

Asmani Harimenshi fait remarquer que ce sera impossible de fêter le Nouvel An. «Nous n’avons rien gagné, depuis quatre jours. Nous avons utilisé l’argent qu’on avait économisé pour les fêtes.» Même son de cloche de la part de son ami, Claude Niyonkuru. «Cette année, nous allons jeûner. Normalement, nous comptons sur l’électricité pour manger », précise­t­-il, avec un petit rire.
Jean Baptiste Hakizimana ( rappeler qui est-il) fait savoir que le problème va être résolu, ce mardi. D’après lui, un nouveau transformateur est en route. «Nous attendons, mais le mal est déjà fait », répondent en chœur Asmani Harimenshi et son ami. Oops, mon ordinateur s’éteint!

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Coldman'Zi

    Sabotage ishobora kuba cause par tes propres personnes. Ku bwanje, mvuga ko ari un acte d’echec y’abantu bipfuza akajagari mu Burundi. Transformateur ni materiel ibwirizwa kuba protege no kumenya neza igihe izomara ikora. Sinon, ibwirizwa gusubizwa iyo yakuwe.

  2. HARERIMANA PACIFIQUE

    NONE KO MWATOYE ISIHA,MWAGIRA BATUNGWE NIKI?HANYUMA NGO ZIGIRA ZISUBIRE KWITOZA ZIZIBIZA IZINDI NGO IRYE YONYENE.ARIKO,NUBWAMBERE MBONYE ISIHA IRYA IKIBAGIRA ABANA BAYO SISIHA GUSA NI BWANA SIHA.NIMUTORE NEZA MURABE KO IVYO BINTU BIZOSUBIRA KUBAHO.ABAFISE IMIGAMBI BARIHO.
    1′]NIMWIGE NEZA IVYA BAYAGANAKANDI
    2]IVYA SINDUHIJE,MURABE DOMISIYANONDABAHAYE ABO BANTU 3 MUGIRE ICO MUBIZEKOMUTOYE NABI MUZOSUBIRA MUHARWE.JEWE NAMA NDIKO NIVUGIRA UKO NTIMUNYUMVE.MURAKOZE

  3. ciza

    Mr Ngenderubuntu erega Cankuzo na RUYIGI nico kimwe turi ababanyi.Ntube warasimba harya kwa Maggy ugasharija ako gaterefone ukabimenye Pascal Niyoyankunze vyaca bimenyekana.None ubu Cankuzo-Ruyigi ntuzi kari 25 minutes gusa?

  4. genderubuntu

    Mu Ruyigi hoho murivugisha kuko ivyiwanyu bipfuma bikavugwa muma médias.Twebwe mu Cankuzo twari tumaze indwi yose transformateur yarahiye ariko ntivyigez bivugwa na hamwe.Hier,niho bazana iyindi,tubona kuronka umuyagankuba.Igitangaje n’uko izo transfos ziboneka nka nshasha,ariko ntizimare na kabiri.Nibaza ko bapréféra kugura ibizimbutse,bitaramba au lieu y’ibizimvye arko biri durables.

  5. Kabizi

    Amavoka azana Malaria hanyuma bakaguma bayatera ariyo imibu yinyegezamwo!
    Ariko habona imibu irahunga!
    Nta gihugu na kimwe gitera imbere ata courant kigira!Nayo amashure yubakishije ibinombori(amatafari mabisi) nta handi kw’isi abaho!

  6. jupi

    Au lieu d’investir dans la plantation des avocatier, c’était bien de voir cette argent investi dans les domaines comme la télécommunications, l’énergie et le transport.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

370 utilisateurs en ligne