Société

Ruyigi : les professeurs vacataires réclament plus de 46 millions à l’Etat

20/05/2014 Fabrice Manirakiza 2

Depuis l’année scolaire 2010-2011, les professeurs vacataires réclament leur argent. Aujourd’hui, ils menacent de faire grève. Le directeur provincial de l’enseignement (DPE) indique que bientôt la situation va se décanter.

Les professeurs de Ruyigi lors de la journée mondiale de l'enseignant ©Iwacu
Les professeurs de Ruyigi lors de la journée mondiale de l’enseignant ©Iwacu

« Ça fait beaucoup d’années qu’on réclame cet argent. Maintenant, nous allons arrêter le travail », martèlent les professeurs vacataires de la province Ruyigi. Cette année scolaire, 2013-2014, l’Etat leur doit 29.132.000Fbu. Ils sont environs 150 et chacun reçoit 1000 Fbu par heure prestée. Ce n’est pas tout. Pour l’année scolaire 2012-2013, ils ont seulement reçu 8 millions de Fbu correspondant aux prestations du premier trimestre. Pour les deux autres trimestres, l’Etat leur doit 17.146.000Fbu. D’après le DPE, Guillaume Kwizera, il y a encore des dettes qui datent de l’année scolaire 2010-2011.

Aujourd’hui, les professeurs vacataires sont remontés : «Nous touchons dans notre poche pour arriver à notre poste d’attache mais l’Etat ne nous rembourse pas.» Pour eux, vaut mieux arrêter le travail au lieu d’attendre l’argent qui n’arrivera, peut-être, jamais. «Malgré nos salaires qui ne sont pas satisfaisants, cet argent nous permet, un tout petit peu, de combler le vide», indiquent-ils.
«Cette question va bientôt trouver une solution», précise Guillaume Kwizera. Selon lui, le ministère de tutelle a promis de résoudre ce problème dans les plus brefs délais. Pour cette année, le DPE souligne qu’ils sont encore dans les temps. Selon lui, cet argent arrive au début de l’année scolaire suivante. Il demande à ces professeurs d’être patients et de rester au travail. «Ils nous aident beaucoup car nous manquons d’enseignants.»

Rappelons que la direction de l’enseignement de Ruyigi manque énormément de professeurs du secondaire et du primaire. «Nous utilisons des vacataires à cause de cette carence surtout dans les zones éloignées de la ville», précise le DPE. Mais une bonne nouvelle, le ministère de l’enseignement vient d’octroyer un quota supplémentaire de 15 professeurs du secondaire à recruter. Et pourtant, la province Ruyigi a besoin de 277 professeurs au secondaire. Et au primaire, il manque 324 enseignants. Le vacatariat a encore des années devant lui.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Courage

    L’enseignant au Burundi, c’est l’unique personne non corrompue dans ce pays de médiocrité et de vol organisé. Il est la base du développement et personne de ceux qu’il a formés ne se souvient de lui une fois arrivé au poste de décision. Quelle ingratitude!!! L’enseignant au Burundi mérite l’attention de tout le monde. Qu’on lui donne son dû.

  2. Bugabo Anaclet

    Ntibarira busema abo n,abakozi badakwiye kugora , kukomurabona ko igihe arikirekire nibavugane batume bayabaha mu ma tranches ariko bayaronke kuko barayakoreye. Ikindi nobasaba ntibate ishavu kubana, nibegere abashingamateka batoye babafate mukanigo bagende kubishuriza utwabo. Uyomwuga bakora uragoye cane ino ho i Bulaya n,akananirabahinga, abana n,akajagari none abobavyeyi baguma begeranya urwo rwaruka babavomeramwo ubumenyintibakwiye kwidoga narirya agashahara kabo kari gasanzwe ari inticantikize
    komera

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

387 utilisateurs en ligne