http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Justice

Ruyigi : le procureur requiert 20 ans de prison pour l’ancien chef de zone Rusengo accusé de torture

Ce mercredi 25 juillet 2013, le procureur de la République à Ruyigi a requis une peine de servitude pénale de 20 ans pour Oscar Habimana, cet ancien chef de zone Rusengo en commune Ruyigi. Ce dernier est accusé d’actes de torture, avec la complicité des policiers, sur la personne de Romuald Irakoze.

Romuald Irakoze, il a passé deux jours ligoté au poste de police de Buruhukiro ©Iwacu

Romuald Irakoze, il a passé deux jours ligoté au poste de police de Buruhukiro ©Iwacu

Dans son réquisitoire, Isaac Sabuwanka, procureur de la République à Ruyigi, a demandé 20 ans de prison pour Oscar Habimana, l’ancien chef de zone Rusengo en commune Ruyigi, province Ruyigi. D’après le procureur, ce responsable a battu et a donné des ordres, dans la nuit du 6 au 7avril 2013, aux policiers de la position de Buruhukiro dans la zone Rusengo, de battre et de ligoter un citoyen de cette zone du nom de Romuald Irakoze. Le Tribunal de Grande Instance a mis ce procès en délibéré.
A la sortie du Tribunal le plaignant et son avocat étaient satisfaits du déroulement de l’audience. Romuald Irakoze espère que les juges seront impartiaux et que la justice sera rendue. Me Jean Claude Ntiburumusi, avocat du plaignant, indique qu’ils ont été entendus par les juges et pense lui aussi que la justice triomphera. Signalons que la partie plaignante a demandé 20.400.000Fbu de dommages et intérêts.

Les séquelles de ces tortures subsistent encore

D’après Romuald Irakoze, il ne peut plus travailler dans les champs pendant une longue période ou porter des paquets un peu lourds. «Quand je fournis de gros efforts, les bras et les doigts enflent et je passe une semaine sans rien faire.», précise-t-il. Et d’ajouter qu’il ressent toujours des douleurs au niveau des bras.
Accusé injustement de vol de casiers de Primus, d’Amstel et de cartons de savons, Romuald Irakoze a été battu, dans la nuit du 6 au 7 juillet 2012, par Oscar Habimana alors chef de zone Rusengo avant d’être confié par ce dernier aux policiers de la position Buruhukiro. La victime a passé 2 jours ligoté bras et jambes. Reconnu innocent, il a été relâché.

Rappelons que cet ancien chef de zone avait été arrêté par le parquet de Ruyigi le 13 septembre 2012 puis libéré le 3O octobre 2012 par la Cour d’Appel de Gitega.

  1   Vos commentaires
  1. BETON

    Je vois qu’on avance bien en matière de justice.

Publicité