La dispute fraternelle sur la colline Gikwiye en commune Butaganzwa a tourné à la tragédie, ce samedi.

«J’ai perdu tous mes deux enfants », se lamente Sabine Barantandikiye devant la porte de sa maison sur la colline Gikwiye, zone Muriza en commune Butaganzwa. En pleurs, elle indique qu’elle fait le deuil de son défunt fils de 25 ans, Donatien Kaburo, et de sa petite fille de 14 ans, Evangeline Misago. «Je ne sais pas où se trouve ma petite fille depuis samedi. J’ai peur qu’elle ne se soit jetée dans la rivière.» Écrasant une larme, elle raconte qu’elle l’a cherchée chez des proches sans succès.

C’était aux environs de 18 heures 30, ce samedi, quand la vie de cette famille a basculé. Donatien Kaburo rentre du bar se trouvant à quelques mètres de chez lui. «Il était ivre », souligne sa mère. Le défunt trouve sa femme en train de se chamailler avec sa jeune sœur, Evangeline Misago. Cette dernière est en train de peler des pommes de terre. Sans demander quoi que ce soit, il commence à battre sa jeune sœur : «J’ai essayé de les séparer mais mon grand-frère était trop fort pour moi », témoigne Gordien Bucumi, leur frère. Donatien Kaburo prend la jeune fille à la gorge et commence à l’étouffer. Ne pouvant plus respirer, Evangeline Misago poignarde son frère dans les côtes. Ce dernier succombe sur le champ : «En voyant notre frère par terre, elle a pris la fuite et on ne l’a plus revue.», raconte Gordien Bucumi.

D’après les voisins, la victime était quelqu’un qui aimait la bagarre. «Il devenait violent quand il avait pris de l’alcool.», précise sa mère. Cette dernière a demandé aux autorités de l’aider à chercher son enfant. Barnabé Ndarugiriye, chef de zone Muriza, commune Butaganzwa, fait savoir qu’ils sont à la recherche d’Evangeline Misago pour la rassurer et la ramener chez elle. «Pour moi, c’est de la légitime défense », conclut-il.

Je n'approuve pas (0)
Mots-clés :