Sécurité

Rumonge : tentative d’incendier le siège du parti Msd

26-11-2014

Désiré Bizombera, un des responsables du parti Msd en commune de Rumonge, indique que dans la nuit de vendredi dernier, vers 1 h du matin, des personnes non encore identifiées ont aspergé d’essence le mur et la porte du siège de son parti.

Noir de fumée sur les murs de la permanence sur la colline de Busebwa en commune de Rumonge après avoir que des hommes non encore identifiés aient tentés d'incendier la permanence. ©Iwacu

Noir de fumée sur les murs de la permanence sur la colline de Busebwa en commune de Rumonge après avoir que des hommes non encore identifiés aient tentés d’incendier la permanence. ©Iwacu

La même source indique que le siège local du parti n’a pas pris feu – il a été inauguré la veille -, mais une fumée noire s’observait sur le mur et sur la porte. Et de demander à la police de mener des enquêtes afin de déterminer les responsables de cet acte criminel.

Pour Michel Kwizera, chef de zone Gatete en commune de Rumonge, c’est regrettable. Il a demandé qu’une position policière soit placée sur cette colline afin de prévenir tout dérapage en cette période pré-électoral.

Signalons qu’un autre siège du parti Msd a été incendié sur la colline voisine de Gatete, au début de cette année, tandis qu’un autre du parti Frodebu a été incendiée en juin dernier.

Des observateurs avisés parlent d’un regain d’intolérance politique dans cette commune de Rumonge, qui représente un grand électorat. Sur d’autres collines, on signale le vol de drapeaux des partis politiques.

Ils proposent des réunions régulières des différents responsables des partis politiques pour atténuer les tensions sur fond de violences politiques.

  6   Vos commentaires
  1. ciza

    MUVYUKURI NIMBA ARI ABA DD NTABWENGE BAGIRA NAMBA,MBEGA UTURIYE INGORO HAHINDUKA IKI MUMUTIMA W’ABA MSD ?UWAWIYUMVAMWO ACA AWUHEBA CANKE BITUMA NABANDI BA DD BAWUJAMWO KUBERA BAGAYA BENEWABO BUBAHUKA GUTURIRA AMAZU?
    CUBWENGE BA DD KUKO IYONZU NIYUMURUNDI MUGENZAWE KIRETSE YUKO AYIPANGISHIJE AKARONKA UDUFARANGA TWOGUSUMA.MBEGA NI KUBERA IKI NYABENDA NA LEONCE OU SINDUHIJE BATIGERA BAFATANA AMASHATI CANKE NGO UMWE AJE GUTURIRA INZU Y’UWUNDI?KANURA MUKURE IYO SACHET KUMASO BABAFUTSE MUBONE KURE AHO KUBONERA KURE.NIWAGWARA NINDE AZOGUTABARAZI UBWAMBERE ATARI UWOMUBANYI?HUMUKA MWIZINA RYA YEZU MUKANURE NEZA.

  2. FYINDIGIRI

    A: Sokwe
    B:Niruze
    A:Wiba uhetse ukaba uriko wiza uri i mugongo
    B:Umuriro
    C: Ico gisokozo nico wifondeye?
    A,B,C: HAHAHAAAAAAAH

    • nibaza yuko ibyo bakora bnabikora kubera ubwoba bafise.iyo baba biyizi neza ko bakomeye,ntibaba bakora ivyo,bakongera bahiga abantu babahora ivyiyumviro vyabonone nkutyu muryango wa pascifike bariko babahora iki?nikuki batokurikirana pacifique niyaba yakoze amakosa?

      E-mail
      Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police

      Pacifique Nininahazwe, président du FOCODE Pacifique Nininahazwe, président du FOCODE

      La sécurité des membres de la famille du président du Forum pour la Conscience et le Développement, Pacifique Nininahazwe est menacée. C’est l’affirmation du secrétaire général du FOCODE, Maitre Janvier Bigirimana, dans un point de presse animé ce mardi. Selon lui, ces menaces ont commencé après que le président du FOCODE, Pacifique Nininahazwe, ait dénoncé les violations en matière des droits de l’homme ainsi que la situation sociopolitique ces derniers jours. Le secrétaire général du FOCODE demande aux défenseurs des droits de l’homme de rester soudés et au gouvernement de garantir la sécurité de ces défenseurs des droits de l’homme surtout pendant la période électorale.

      Et à ce propos, Michel Forst, rapporteur spécial des Nations-Unies en visite au Burundi pour examiner la situation des défenseurs des droits de l’homme déplore l’état des lieux des droits de l’homme au Burundi. Dans une conférence qu’il a animée ce mardi, Michel Forst est revenu notamment sur la violation de la liberté d’expression au Burundi, le droit de manifester et le rôle des partenaires du Burundi dans la préservation des droits de l’homme

  3. Peut être que c’est encore un mensonge véhiculé par les médias ou bien sont commis par les partisans mêmes de ces partis pour accuser les membres du parti au pouvoir. N’est-ce pas mes chers DD??
    Ces faits inutiles et contre-productifs d’ailleurs (contrairement à ce que peuvent penser ababikora n’ababatuma) mettent en évidence de toute façon ceux qui ont véritablement peur des élections et certains doivent avoir perdus le sommeil depuis un moment.

    • Sindano Sindimwo concilie

      Mr NZOBANDORA, tu viens de confirmer indirectement que ce sont les DD qui ont tenté de bruler cette permanance. Probablement que tu en sais quelque chose. mais quoi que l’on fasse , sachez-que les forces du changement sont bien aguerries … le compte à rebours a commencé.

      • relie mon commentaire chère Concilie.
        J’anticipe seulement les réponses et echappatoires qu’on entend souvent de la part des autorités et un aucun cas il n’agit d’une confirmation

Publicité