http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Infrastructures

Route nationale 4 : sa réhabilitation accuse un retard de plusieurs mois

Le démarrage des travaux sur la RN4 a eu un retard de 8 mois. Ils ont débuté le 23 octobre 2013, alors qu’ils devaient entamer les travaux en mars.

La RN4 en train d’être élargie par la Safkoko ©Iwacu

La RN4 en train d’être élargie par la Safkoko ©Iwacu

« Ce retard cause beaucoup d’accidents sur cette route », se lamente Congera Yousouf, un sexagénaire habitant le long de la RN4. Le dernier accident remonte au 18 août 2014. La réhabilitation de la RN4 part du rond-point communément appelé Chanic (Bujumbura) jusqu’à la frontière de la RDC (15,420 Km).

Patrick Manzi, administrateur de la Safkoko, explique que le retard des travaux était dû à la fermeture des carrières, suite à l’inondation survenue en février dernier. Nous avons aussi, ajoute-t-il, arrêté les travaux un certain moment pour aller travailler du côté d’Uvira. Pour lui, il n’existe aucun conflit entre les partenaires qui interviennent sur le projet. A cause du retard déjà enregistré, il signale qu’ils ont demandé une autre échéance et les bailleurs sont en train d’en discuter. Et d’ajouter que le gouvernement veut que les travaux prennent fin.

Safkoko est un groupement de deux entreprises, rwandaise (Seburikoko N. Emmanuel) et congolaise (Safricas), qui a gagné le marché. Le projet consiste à aménager les axes transfrontaliers entre le Burundi, la RDC et le Rwanda et il est financé par le 10ème FED N° REG/FED/21767.

Publicité