http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Interviews

Rosine Coulibaly, ancienne coordonatrice du système des Nations Unies : « Désormais, je me positionne comme ambassadeur du Burundi »

Le mandat de Rosine Coulibaly, ancienne coordonatrice du système des Nations Unies et représentante du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), vient de prendre fin. Elle garde de bons souvenirs, entre autres, la beauté du pays. Sa joie, c’est de voir le Code électoral voté dans un consensus inédit.

L'ancienne coordonatrice du système des Nations Unies avec le président Pierre Nkurunziza ©Iwacu

L’ancienne coordonatrice du système des Nations Unies avec le président Pierre Nkurunziza ©Iwacu

Quel est l’objet de votre présence à la présidence de la République ?

Ma visite avait donc deux objectifs. D’abord, j’étais venue dire merci au président de la République. Vous avez vu les cadeaux qu’il m’a donnés (une sorte de coupe en carré surmonté d’une étoile et une statue d’une femme en plein labeur en reconnaissance du dur travail accompli au pays, selon le président Nkurunziza, ndlr). Il a prononcé des mots aimables à mon égard et à celui des Nations unies. Il m’a fait offrir un dîner par le gouvernement du Burundi, jeudi dernier. Je remercie aussi le gouvernement du Burundi et les partenaires avec lesquels j’ai dû intervenir pendant les trois ans que je suis restée dans ce beau pays. Ensuite, c’était pour réitérer l’engagement des Nations unies de continuer à accompagner le Burundi dans la construction de la paix ainsi que le développement économique et social.

Quels souvenirs gardez-vous du Burundi ?

Je n’ai que de beaux souvenirs. J’ai apprécié la beauté de votre pays, il va me manquer. J’ai eu l’avantage de découvrir le Burundi pendant les années de crise. J’ai séjourné ici, depuis les années 1995 jusqu’en 1998, où je travaillais au PNUD comme expert économique. Au président de la République, je lui ai dit que je me positionne désormais comme l’ambassadeur du Burundi et que je n’hésiterai pas à venir ici chaque fois que l’occasion se présentera. Je profite de cette occasion pour dire également merci aux Burundais avec qui j’ai interagi directement et indirectement.

Quels sont, selon vous, les principaux défis pour le Burundi ?

Le Burundi est un pays qui va de l’avant, en pleine reconstruction. Bien sûr, il y a des défis quand on constate que la demande sociale est très forte. Il y a aussi les capacités institutionnelles qu’il faudrait renforcer. Il faut bâtir sur les acquis pour renforcer la paix et le développement. Entre autres défis pour les Burundais, les élections. Mais je n’ai pas de doute, les Burundais vont s’en sortir. Je suis très heureuse de voir que le Code électoral vient d’être adopté par l’Assemblée nationale d’une manière consensuelle. Cela permet au pays d’aller de l’avant.

  7   Vos commentaires
  1. Mugunza

    Notre cher Président a un regard de grand dragueur je vous jure! Même les ambassadrices des N.U deviennent subitement ambassadrices du Burundi aussitôt qu’il leur sourit et leur donne des cadeaux walahi!

  2. Tubiraze

    Quelle ironie!Madame Rosine va-t-elle défendre le pays les siens?le Burundi s’isole de plus en plus du reste du monde et surtout les bailleurs.

  3. Nahimana

    Les réponses de la très respectée madame Rosine Coulibaly nous offrent ici un exemple typique de ce qu’est  » la langue de bois « , une figure de rhétorique vieille comme le monde.

  4. NTACOROSHE

    Une image vaut mille mots disait conficius. Les yeux sont le miroir de l’âme….

  5. SAMANDARI

    Les diplomates m’étonnent. Concision et profondeur obligent
    1.Quels souvenirs gardez-vous du Burundi ?:…… J’ai apprécié la beauté de votre pays, il va me manquer.
    2 Quels sont, selon vous, les principaux défis pour le Burundi ?:…..Bien sûr, il y a des défis quand on constate que la demande sociale est très forte. Il y a aussi les capacités institutionnelles qu’il faudrait renforcer.
    Je dois demander INARUNYONGA ce qu’elle en pense car je risque de me brûler les yeux et le cerveau sans raison.

  6. Komera

    Vous connaissez certainement un peu le Burundi. Soyez ambassadrice du pays et pas du Président parce qu´il vous a donné un bon cadeau et qu´il vous a dit de belles paroles. Les circonstances actuelles au Burundi exigeait cete diplomatie verbale ou platonique si je peux dire ainsi.
    Vous savez certainement que le Président a toujours fait des promesses qui se sont envolées tout de suite. Je donnerais l´exemple de la lutte contre la corruption, la justice pour tous, etc..
    Ne niez pas la présence des milices, vous les avez vus. Ne niez pas les assassinats ciblés, vous connaissez des cas. Souvenez-vous du CNDD-FDD et decertains généraux avec leur arrogance et leur insouciance dans la cnsidération des autres.

    • Q’esr ce que vous croyez ? Rosine Coulibaly vient de terminer son mandat. Pourqoui selon vous allait-elle guhandwa kururimi. Elle sait et a vu que le pays va très mal. Mais vous connaissez le langage de bois des diplomates. Ashobora kuba yaramupfumbatishije. Vous ne me crorez pas parceque peut etre vous ne connaissez pas ce peuple de l’Afrique de l’ouest’ . Kandi mumenye neza ko tuhafise ubucuti bukomeye. Ntimuzi neza ko wa mugabo yatwereka ubuhinga bwo kwiba amatora ava muri iriya micungararo. Maintenant c’est plus grave encore parcequ’il est nommé ambassadeur du burundi en Cote d’Ivoire ; et que de surcroit ilest notre gendre parce qu’il a épousé notre fille ministre à l’ Eala. Opposition ,muragaba mube m

Publicité