http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Politique

Réunification du FNL : la guerre des signatures

D’un côté, plus de 1500 militants de la commune Isare demandent à Jacques Bigirimana, président des FNL, de convoquer un congrès. Objectif : mettre en place des organes reconnus par tous. De l’autre, plus de 100 fidèles réaffirment leur soutien à M. Bigirimana.

Des documents signés : à gauche, les soutiens à Bigirimana. A droite, à Rwasa

Des documents signés : à gauche, les soutiens à Bigirimana. A droite, à Rwasa

5 décembre 2013. Comme une sorte d’ultimatum, plus de 1500 membres et représentants des organes du parti FNL de la commune Isare, un des fiefs d’Agathon Rwasa, adressent une correspondance à Jacques Bigirimana : « Dans les meilleurs délais, nous vous demandons de vous réconcilier avec les organes issus du congrès de 2009 afin d’arrêter la zizanie, pour mieux préparer les prochaines élections. »

D’après les signataires, c’est la promesse que M. Bigirimana avait faite lorsqu’il a pris les rênes du parti FNL en 2010 suite à l’exil d’Agathon Rwasa. Qu’il se souvienne, disent-ils, des discours prononcés lors des différentes descentes effectuées dans le pays. Entre autre, celui du 12 mai 2013 lors de l’inauguration de la permanence des FNL à Isare : « Dès le retour d’Agathon Rwasa, avec tous les respects et tous les honneurs que nous lui devons, nous allons lui restituer la présidence du parti. »

Jacques Bigirimana, avançant que c’est plutôt Agathon Rwasa qui joue perdant, brandi une liste de plus d’une centaine de signature. En tête de liste, le major Jimmy Wyclif Irandiha. En guise de rappel, celui-ci a été hébergé par le CNIDH durant plusieurs mois, car il estimait que sa sécurité était menacée en tant que militant FNL pro M. Rwasa. Il avait juré dans les colonnes d’Iwacu (version Kirundi) qu’au lieu d’abandonner Agathon Rwasa, il préfère mourir. Selon lui, Agathon Rwasa n’a plus de vision politique, autant se ranger derrière le parti dirigé par Jacques Bigirimana parce qu’il est reconnu par le pouvoir : « C’est la seule voie pour rassembler les héritiers de Rémy Gahutu, fondateur du mouvement Palipehutu dont le parti FNL est issu. »

Le rapport de force

Jacques Bigirimana ne croit pas à l’authenticité de ces 1500 signatures : « C’est une manipulation. Je suis au courant que les listes sont confectionnées au domicile d’Agathon Rwasa par Adolphe Banyikwa, ancien secrétaire général, et un certain Edo. »
En quelle qualité, s’insurge-t-il, ces signataires s’arrogent le droit de s’adresser à lui alors qu’ils ne le reconnaissent pas : « Le congrès de 2013 est souverain. Les Banamarimwe ont placé leur confiance en moi, nul ne peut les contredire. »

Et Aimé Magera, porte-parole d’Agathon Rwasa de rétorquer : « Jacques Bigirimana veut imiter notre stratégie. Malheureusement, il le fait de la façon la plus maladroite et la moins intelligente qui soit. Qu’il ne se compare pas à nous qui avons rassemblé plus de 67 mille signatures en moins d’une semaine.» Selon M. Magera, il s’agit de deux Imbonerakure qu’il a ramassés et qu’il paie chacun 2000Fbu pour apposer différentes signatures.

Le bras de fer est engagé

Les positions se durcissent. Alors que le porte-parole d’Agathon Rwasa estime que Jacques Bigirimana constitue un obstacle à la réunification du parti FNL, celui-ci se dit ouvert. Et pour cause, la campagne de sensibilisation a déjà commencé. Toutefois, le fait qu’Agathon Rwasa se considère toujours comme président du parti l’insupporte au plus haut point : « Il veut s’imposer partout, c’est pourquoi il a des problèmes avec l’ADC-Ikibiri. »

Aimé Magera estime que M. Bigirimana ne peut pas prendre en otage le parti, alors qu’il n’a ni idéologie ni militants derrière lui : « Quelle force représente M. Bigirimana avec 100 signatures sur tout le territoire national ? » Et d’ajouter : « Il a toujours joué au traître. Jusque quand va-t-il se maintenir contre la volonté des militants et la feuille de route ? Quelle est sa prochaine étape ?» Le porte-parole de M. Rwasa juge que si contentieux il y a, le congrès est le cadre par excellence pour en discuter et trancher.
Interrogé si Agathon Rwasa ne peut pas créer son propre parti, la réponse d’Aimé Magera ne se fait pas attendre : « Nous avons des problèmes avec le pouvoir Cndd-Fdd en général et le ministre de l’Intérieur en particulier. Celui-ci fait tout pour nous détruire et saboter la réunification. Peut-il être favorable à la création d’un autre parti ? Je doute. »

  11   Vos commentaires
  1. Vuvuzela

    Aba FNL bari rodes kweri! Kubera baciye muri vyinshi, iyi histoire de reunification, ailes, etc. doit etre petite pour eux. Sinon, je ne comprends pas comment ils persistent a chercher la reunification sous un pouvoir DD!! Mbe mwosanga Rwasa ari umu DD ou Jacques ari muri Rwasa!

  2. IZERIMANA

    FNL PALPEHUTU Vous êtes le parti de longtemps depuis 1965 inspiré par la révolution au Rwanda en 1959, vous avez passé tant d’années au maquis, heureusement que ce que vous avez revendiqué vous les avez eu après tant de souffrances et après avoir versé le sang des innocents enfants , femmes , hommes.. burundais , étrangers sans distinction même les hommes de Dieu(le nonce apostolique), voilà alors le salaire du péché!! vos confrères DD ils sont au pouvoir , vous avez revendiqué la même cause, et vous avez fait le mêmes exactions et vous avez la garantie absolue sans équivoque de 60 pour cent dans tous les domaines de la vie du pays sauf dans l’armée et dans la police pour des raisons de sécurité de tous les Burundi,
    Mais ce qui nous inquiète pour le moment c’est la façon dont vous vous comportez, vos agissements, pourquoi toujours des bruits alors que le pays est à votre disposition?
    Vous êtes nombreux dans la masse paysanne laquelle masse vous donnez des voix pendant les scrutins, mais je ne comprend pas pourquoi ses querelles , cette guerre de signature a quel objectif?
    De toutes les façons on risque de vous négliger, de vous dénigrer car vous vous dénigrez vous mêmes car on vous a donné le pays et vous ne voulez pas en profiter pour développer vos peuples dont vous disiez jadis que vous vouliez libérer? Est ce que c’est comme ça que vous avez libéré vos peuples, maintenant c’est la misère sans nom, la corruption , les tueries, des emprisonnements abusifs, des arrestations arbitraires,des divisions,, c’est comme ça que vous avez libéré le peuple, Murateye isoni nagahinda!!!, regarde au nord à coté de chez au Rwanda comment on avance très bien, voilà les vrais libérateurs,, mais vous c’est toujours des chicaneries, des divisions pourquoi accepte ce soit disant tutsi NDUWIMANA qui vous divise toujours, et d’ailleurs il n’est pas tutsi c’est vrai hutu! faites des investigations si vous voulez car un tutsi ne peut pas agir comme lui
    La communauté internationale a déjà un œil vigilant sur vous, car c’est elle qui a permis le retour de vos leader, c’est inacceptable, inadmissible et incompréhensive, comment allez vous organisé les élections à cette allure? non c’est impossible.
    Méfiez vous de NDUWIMANA et ses acolytes, fin Aout 2015 ce sera demain!!, ils vont partir sans retour
    Je vous conseillerai de vous unir pour démontrer réellement que le combat avez- vous engagé; c’était pour nous libérer, si non aucune explication pour le moment de rester dans ce marasme et chao politique.

  3. Uwamahoro

    Bigirimana J.=CNDD FDD.
    C’est dommage que Aimé Magera rêve encore.
    Le CNDD FDD ne lâchera pas!
    J’espère que vous avez déjà un autre plan!
    N’ est-il pas raisonnable de s’entendre b’abord avec
    les anciens membres du FNL et eventuellement
    de collaborer avec Ikibiri ?
    Les raisons que vous avez avancés ne sont pas convainquentes!
    Beaucoup de militants ont l’impression que tu es inspiré par Bigirimana J.
    parce que tu ne fais que son souhait!
    Et ces signatures vont changer quoi réellement? Même si l’on disait que tout murundi
    est derrière Rwasa; ça change quoi sans parti politique?
    Ne perdons pas de temps, soyons raisonnables et réalistes !!!

  4. Mpawe Jacques

    A voir seulement des yeux je remarque que les signatures de la liste a droite sont a 70% issues d’une meme personne et que celles de gauche le sont a 30%.
    Est ce que Iwacu ne l’a pas remarque!
    Pourquoi est ce que vous ne le denoncez pas!

  5. IZERIMANA

    Le pari FNL est un parti à majorité hutu comme son frère CNDD FDD, mais on entend toujours des divisions , des querelles de tout genre, des spéculations? Mais comment peut on expliquer cet état de chose? Hier vous étiez au maquis vous tuez les gens , vous avez fait le mal jamais vu dans le monde et la communauté internationale a toléré ce que vous avez fait dans ce pays en octroyant l’immunité provisoire , il est vrai que vous revendiquiez dans le passé vos droits malgré que vous aviez revendiqué avec violence sans nom en tuant des innocents, et on vous a brandi au pouvoir, dorénavant vous gouvernez vous étés nombreux dans tous les secteurs de la vie du pays, les ministères, la police, l’armée, la magistrature , la diplomatie, vous avez tous, rien ne vous manquez et alors on ne comprend pas ce qui vous divise pour le moment, garde les 60 pour cent que l’accord d’Arusha vous a donné ,c’est un don gratuit pour vous que vous garderez des siècles des siècles
    Franchement nous en avons assez avec ses bruits , ces chicaneries, si vous continuez cette politique que je qualifie très mauvaise , vous risquez de tout perdre, car vous êtes des insatisfaits, des ingrats et vous ternissez vos images , et pour le moment on ne voit pas le pourquoi vous avez passé tant d’année entrain de tuer, de violer de bruler les gens vifs, jusqu’à ce que vous donniez des excréments au passagers innocents, mon Dieu!!! c’est triste ce que vous faisiez et ce que vous fêtes pour le moment, on est entrain de vous épier , fêtes tout ce vous voulez et un jour vous payerez trop chers
    A bon entendeur salut!

  6. Barekebavuge

    Pas de guerre des signatures, monsieur le journaliste. Il y a une coquille vide dont l’intérieur se trouve seul une petite marionette appelée jacques Bigirimana. Comment pourrait-elle tenir devant l’ouragan des militants derrière leur chef historique A RWASA? La stratégie des FNL n’est pas facile à copier, même les tricheurs rôdés du cndd-fdd ont toujours échoué à plagier nos plans opérationnels. Ce n’est pas le plombier et escroc de Kanyosha qui y parviendra, même avec l’appui de son trop zélé parrain Edouard nduwimana.

  7. King James

    Abo bahutu batamaranye basha!

  8. Ariko jewe murantangaza!!!ubu mwabonye ko abo mwita ngo barabarenganije ko ataribo bari abansi banyu!!!none ubu umuhutu ashaka kulibera bande?aho rwasa yibaza ko bigirimana azomusubiza umugambwe???naho yoba abishaka nduwimana na dd yiwe ntibazovyemera!!!reka rero kurota ahubwo rwasa na magera wiwe nibarondere uwundi mukenyuro!par exemple nimugire imigenderanire myiza na ADC hama tumaze kudahwa aba dd umugambwe wanyu muzoheza muwusubireko atamu dd akibacamwo ibice canke ngo abahige buhongo!!!ndavuga simvura

  9. Baluci

    La politique burundaise se meut peu à peu en un art pour détruire la cité.

  10. Mwaro

    On n’a pas besoin de créer un autre parti car il en a, laissez Jacques se plaire avec ses papiers du ministre de l »intérieur qui lui donne son titre du président du FNL mais il oublie que le parti a fonctionné des décennies sans ces papiers.

  11. KABADUGARITSE

    Même dans la perspective de signatures réelles, est-ce que les seuls signataires d’Isale sont représentatifs pour un parti et exiger des changements au sommet!

Publicité