http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf

Regideso : 12 heures de plus de délestage

07-09-2011

Depuis le 25 juillet, les quartiers de Bujumbura alternaient pour être éclairés pendant 12 heures. A partir de ce 5 septembre ce temps a doublé. Le directeur de l’électricité à la Regideso donne les raisons de ce changement.

« Nos clients vont désormais avoir du courant pendant 24 heures et en manquer pendant le même délai. L’électricité sera disponible à midi pour être coupée le lendemain à la même heure», précise Désiré Nsabiyumva, directeur de l’électricité à la Regideso.

La première raison qu’il avance est la baisse du niveau d’eau dans les barrages parce que c’est la grande saison sèche: « Le niveau d’eau du lac Rwegura, notre grand central hydroélectrique, chute chaque jour. Aujourd’hui, il est à 2146, 87 m. A 2142m on ne sera plus en mesure de fonctionner», s’inquiète-t-il.

Ainsi, il trouve mieux d’allonger les heures de délestage : «Nous sommes dans l’obligation d’utiliser une petite quantité d’électricité pour ne pas vider le lac avant que la fin de la saison sèche. Les populations doivent donc comprendre que nous sommes obligés d’augmenter les heures de délestage», justifie M. Nsabiyumva.

La seconde raison est que la centrale thermique, que la Regideso a reçue de la part de la Banque Mondiale, n’est plus fonctionnelle : « Cette centrale est composée de 3 groupes électrogènes qui consomment 23.000 litres d’essence par jour, soit 47.150.000Fbu. Notre société n’est pas capable de supporter ces frais », indique-t-il.

M. Nsabiyumva souligne que cette centrale thermique date de 2009 et la Banque Mondiale l’avait octroyée à la Regideso avec des frais de carburant pour trois ans : « A cause de la dépréciation de notre monnaie, cet argent est fini au bout de deux ans seulement. », regrette-t-il.

Toutefois, il espère qu’avec la saison pluvieuse, la situation va se normaliser : « Je demande à nos clients la patience et d’attendre la pluie, sinon on ne peut pas trouver d’autres solutions dans l’immédiat ».

De plus, il fait savoir que la Regideso est entrain de plaider auprès du gouvernement pour qu’il mette à sa disposition du carburant pour faire fonctionner la centrale thermique.

Selon M Désiré Sabiyumva, les délestages électriques concernent tous les quartiers à l’exception du palais présidentiel, des hôpitaux et de la Radio Télévision Nationale.

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur