Archives

Recrudescence de l’insécurité routière à Cibitoke

23/09/2014 Jackson Bahati 6
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Ntahombaye

    Ntanarimwe abantu bazokubahiriza amategeko agenga amabarabara mugihe umugenzo nokwita w’imihimbiri wo kurya igiturire washinze imizi mu nzego zigize igihugu tutibagiye iz’umutekano.ni murire mwihorere mwishwe nabo mwitoreye aho kubahiriza amategeko bakarwanya igiturire ahubwo umwe wese ahiganwa no kuduza inyubakwa yiwe.abanyagihugu muhona mukira birabaraba.

  2. kaminuza

    Il y a quatre principaux axes sur lesquels le pays devrait agir pour changer les choses sur les routes du Burundi qui sont devenues une véritable jungle meutrière, sous l’oeil complaisant ou complice de ceux-là même qui sont supposés protéger les citoyens: 1. État des véhicules 2. État des routes 3. Respect du code de la route et 4. Surveillance policière. Développer tous ces points prendrait beaucoup d’espace mais tout est là. Si nous sommes vraiment dans un État de droit, eh bien messieurs les “batware”, faites votre travail sinon vous êtes tout aussi responsables des morts, des blessés et des pertes financières que les citoyens burundais subissent sur les routes alors que nous avons des centaines de milliers de policiers qui n’arrivent pas à assurer la sécurité d’un pays aussi grand qu’un mouchoir de poche!!! Dommage!

  3. claude

    si ce que Jean- Pierre Ayuhu dit est vrai ,alors le Burundi risque de nager dans le MUBUTISME( article 15). Et personne n’gnore la conséquence de ce doctrine. C’est la disparition pure et simple de tout un Etat-nation à l’instar de la Centre Afrique, la Somalie, de Haïti, du géant malade d’Afrique,….

  4. kimeneke

    iyo code de la route irabaho atana panneau de signalisation dufise reka kwitwenga

  5. claude

    A toutes ces causes d’accidents routiers, I’ll faudrait ajouter l’état du véhicule( système de freinage, état des pneus, etc.). Afin d’éviter/ réduire ces accidents, un entretien regulier de tout véhicule devrait être exigé avec document(s) officiel(s) à l’appui. Nos agents de police routière devraient être vigilants et stricts à l’egard ces cercueils roulants.

  6. Jean-Pierre Ayuhu

    S’il faut retenir une chose, c’est que la police de roulage est une honte pour la nation. Il suffit à celui qui veut s’en rendre compte de se positionner tout près d’un point de contrôle pour s’en rendre compte. Un billet glissé dans les mains d’un policier et le délit est effacé au détriment de la vie des citoyens!
    Quoi faire?
    Et si l’on inventait des actions citoyennes pour combattre ces pratiques? Par exemple des cameras cachés pour filmer les scènes de corruption, création d’un observatoire national de la sécurité etc..et d’autres idées encore

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un round des « leaders »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un round des « leaders »

Enfin, c’est officiel : le 5ème et « dernier » round du dialogue inter-burundais est fixé du 24 au 29 octobre. Les Burundais commençaient à se lasser de l’éternel report. Aussitôt annoncé, les politiques se creusent les méninges sur l’agenda (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

480 utilisateurs en ligne