http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Médias

Réaction d’Antoine Kaburahe après avoir reçu à Paris le prix RSF 2016

03-05-2016
La maire de Paris, Anne Hidalgo, félicite Antoine Kaburahe après lui avoir remis la médaille d'honneur de la ville

La maire de Paris, Anne Hidalgo, félicite Antoine Kaburahe après lui avoir remis la médaille d’honneur de la ville

Vous venez d’avoir cette médaille, elle signifie quoi pour vous ?

Cette distinction est une reconnaissance de notre engagement à défendre et à promouvoir la liberté de la presse. Mais je ne suis pas seul. C’est pourquoi, hier à Paris, j’ai dédié cette médaille à tous les collègues des médias indépendants. C’est le combat de tous les journalistes Burundais en exil ou au pays.

Avez vous un message particulier ?

Oui, je demande aux journalistes burundais de garder l’espoir. Le Burundi sortira de cette crise. Certes, nous traversons une période difficile, le découragement guette. Mais restons debout, engagés, partout où nous sommes faisons honneur à notre métier.

Quel est votre appel aux autorités burundaises en ce moment de traversée du désert pour la presse burundaise?

Mon message est simple. Le Burundi nous appartient tous. Il faut arrêter de considérer les journalistes comme les ennemis du pays. Informer est un droit garanti par la Constitution . Permettre aux journalistes d’exercer librement leur métier est un signe d’une démocratie saine. C’est mon appel aux autorités burundaises.

  11   Vos commentaires
  1. KAAZE

    Bravo Antoine! Keep up with the good work. NTIMURAMBIRWE!

  2. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Bravo Tony, bravo le Groupe Iwacu. Vous êtes formidables. Vous êtes simplement les meilleurs. Travailler tous les jours avec objectivité, courage, détermination sans complexe ni complaisance dans un pays où le métier de journaliste est en danger permanant est un signe de courage professionnel louable. Félicitations pour ce prix que vous méritez très largement.
    Oui, vous avez raison, les journalistes burundais ne doivent pas se décourager. Ils ne doivent pas perdre confiance. Le pays se sortira de cette mauvaise passe dans laquelle l’a mis un 3ème mandat, on ne peut plus sanglant.

    • OYA

      Chez Oncle Paul K, c’est pire. Regardez il ranking de la presse rwandaise ! Ndaba mubi nkarushwa !!!

      • Muhima Mweru

        Mr Oya tu as raison de rester dans l’anonymat, mais ailleurs tu n’as pas de raison, on parle du Burundi , toi tu va au Rwanda pourquoi? Au Rwanda la liberté de la presse est un sérieux problème car classé à la 161 place( classement reporteurs sans frontières). Cependant, le Rwanda a ses lacunes et ses mérites reconnues partout (une gestion transparente de la chose publique !), mais le Burundi de Nkurunziza et ses acolytes n’ont rien de mérite, chaque secteur est au rouge!! Le Burundi avait une chose, une presse indépendante et professionnelle et voila Nkurunziza et sa milice viennent de l’enterrer. J’encourage les journalistes Burundais de tout faire pour retrouver leur indépendance et liberté d’informer les Burundais.

  3. Mr KABURA, Madame Maggy et Pierre Claver sont des enfants cheris du Colonisateurs qui ne veulent que spolier les Richesses Burundais. Il sera honorable celui qui sera remercie par le Peule Burundais et nons les colonisateurs Blancs.

    • Meurlsaut

      A @Hima jeremy! Tu aimerais sans doute que soient récompensés les DD et leurs partisans ventriotes.Pour quel mérite? Pour leurs crimes? Jalousie quand tu nous prends!

  4. Ntahitangiye

    « Permettre aux journalistes d’exercer librement leur métier est un signe d’une démocratie saine. C’est mon appel aux autorités burundaises. »
    Une démocratie saine ne signifie pas qu’il faut salir sa mère patrie. Vous avez eu la médaille à Paris. Mais les journalistes font à peine allusion aux mouvements de contestation actuelle en France « NUIT DEBOUT » et les arrestations ; cela pour ne pas salir leur mère patrie. La France n’a-t-elle pas une démocratie saine ? Il ne faut pas diffuser les informations pour nuire, il faut le faire pour bâtir ou construire sa mère patrie. On cherche à couvrir la nudité de son père ou sa mère et non aller la déclarer publiquement. C’est mon point de vue.

    • Arsène

      Il y a les « nuits debout » mais la police ne tire pas sur les manifestants à balles réelles. La manifestation « nuits debout » a lieu sur pratiquement tout le territoire français depuis maintenant un mois mais on ne déplore pas de mort. Je pense que le propos de Ntahitangiye n’est pas pertinent.

      • Ntahitangiye

         » Je pense que le propos de Ntahitangiye n’est pas pertinent. » . C’est vous qui le dites .
        Monsieur , il y a bel et bien des arrestations et si les « nuits débout » se passaient à Bujumbura vous auriez un autre langage même si personne n’est arrêté. Arrêtons cette aliénation mentale. Vous dites que la police ne tire pas sur les manifestants, êtes-vous sur tout le territoire français pour le voir ? Les journalistes occidentaux ne racontent pas n’importe quoi sur leur pays et surtout quand l’information peut nuire à la patrie. Par contre chez nous c’est l’information ou la désinformation nuisible qu’on cherche à diffuser largement. Déshabiller sa mère patrie.

  5. mswahili

    POURQUOI ON DONNE LES PRIX QU’AUX SINDUMUJA?
    Mutama Pierre Claver, Maggy, et Maintenant Antoine K,
    c’est un complot diront certains…….

    • OYA

      Parce que c’est une façon détournée de financer la rébellion. Tout cet argent servira à l’achat des armes. Attendez-vous qu’ils fassent un autre coup d’Etat le 13 mai 2016.

Publicité