Économie

« Quand contribution rime avec corruption »

« Quand contribution rime avec corruption »
Côme Manirakiza : « Dans cette contribution, il y a une part des différents partenaires du ministère. »

Le ministre de l’Energie et des Mines déclare que dans le dépôt de plus de 256 millions de Fbu figure la part des partenaires. L’Olucome dénonce plutôt la corruption.

Après le dépôt de 256 712 000 de Fbu à la Banque de la République du Burundi(BRB) pour contribuer aux élections de 2020 le ministre de l’Energie et des Mines, Côme Manirakiza, a précisé l’origine des fonds : « Outre le personnel, différents partenaires du ministère ont participé à leur préparation.» C’était mardi 13 mars 2018.

Depuis la campagne de la contribution aux élections 2020, ce ministère vient de battre un record. Il dépasse de loin l’Assemblée Nationale qui a contribué à hauteur de 130 millions de Fbu.

D’après une source fiable au ministre de l’Energie et des Mines, le personnel n’a pas participé. « Car notre contribution est tirée à la source. Nous ne pouvons pas contribuer doublement.» Elle soutient que le personnel n’était pas mobilisé pour donner leur contribution. Selon elle, cette somme colossale a été donnée par des sociétés minières dont les dossiers de demande d’exploitation des minerais sont en cours d’étude. Même si elle ne veut pas divulguer l’identité de ces sociétés, elles sont connues.

Cette source révèle que même les sociétés qui ont déjà reçu les contrats d’exploitation ont également contribué. « Je ne connais pas le montant qu’elles ont donné.» Et de préciser que Côme Manirakiza est le seul qui a donné une contribution de 2 900 000 Fbu.

Pour Gabriel Rufyiri, cette contribution constitue une preuve d’une corruption qui gangrène le Burundi.

Cet activiste de la société civile rappelle que le Burundi a ratifié la convention des nations unies contre la corruption et celle de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption.

Au terme de ces conventions, poursuit-t-il, il est interdit qu’une autorité publique accepte un don d’un partenaire auquel elle est liée par un contrat ou une convention. « Cette contribution des partenaires est une corruption déguisée.»

Et si les partenaires avaient donné plus ?

M.Rufyiri doute de la crédibilité du montant déclaré par le ministre : « Si ces partenaires avaient contribué à hauteur d’un milliard de Fbu, Comment vérifier?»

Selon lui, l’autorité publique ne peut pas avoir sur lui des liquidités d’un tel montant. « Seul au Burundi, un ministre peut aller déposer une somme de plus de 256 millions dans sa mallette.
»
Cette contribution des partenaires aux élections de 2020 par intermédiaire du ministre Come Manirakiza suscite beaucoup d’interrogations. Pourquoi ces partenaires n’ont pas déposé eux-mêmes cette contribution à la BRB ? D’ailleurs, toutes les banques commerciales ont ouvert un compte « contribution aux élections 2020 ». Pourquoi, ces partenaires ont préféré déposer cette contribution au ministère de l’Energie et des Mines ? Pour question de transparence, le ministre devrait donner le numéro de compte de la BRB à « ses partenaires » pour y verser leur contribution.

BRB

Forum des lecteurs d'Iwacu

14 réactions
  1. Michel

    Je suis désolé que la BRB ne demande pas aux Ministres d’arrêter cette publicité qui piétine les règles modernes de gestion. Au moment où les autres pays encouragent le payement sans cash (cashless payment), chez nous les Ministres s’ammenent à la BRB avec des centaines de millions en liquide; quel scandale! Qu’est ce que cela renseigne? En tout cas s’ils se le permettent; c’est que garder des millions à la maison ou dans les tirois au bureau est une habitude. Monsieur le Gouverneur, arretez cette pratique qui convient pour l’antiquité!

  2. Jereve

    Un Président, un Ministre et autres dignitaires sont des “personnes politiquement exposées, ou PPE en abrégé… Du fait de cette fonction et de l’influence qu’elle peut avoir, on postule qu’il y a un grand risque qu’une PPE soit potentiellement impliquée dans la corruption” (Wikipédia). Une notion que les Cours des comptes et autres juridictions maîtrisent bien. Il n’empêche que dans notre cher Burundi, une PPE peut s’improviser percepteur et convoyeur de fonds, sans que cela ne soulève des questions au sein de la machinerie de l’état.

  3. Gatece

    En fait une petite disgression
    Kaddafi et Bongo ont contribué lors de la campagne présidentielle de Sarkozy.
    On en a fait un scandale plus tard.
    Question métaphysique: Était ce une contribution ou un achat de conscience à postoriori.
    I am just wondering.
    Comparaison n’est pas raison.
    Je touche maintenant 350 mille fbu. Mon salaire avant déduction des crédits est de 850 mille.
    On retire à la source 150 mille.
    Je ne sais comment vais je nourrir mes enfants.

  4. Gacece

    Une mallette pleine de billets est allée à la banque, et non sous un matelas quelque part. Vous l’avez votre trace!

    Quant à M. le ministre, il a dû garder un registre des contributeurs et les montants qu’ils ont donnés.

    J’ai plutôt l’impression que ce qui vous dérange le plus, c’est qu’il ait dit que des partenaires aient contribués! QUOI? Ils ont osé!!!

    Connaissez-vous quelqu’un qui parle de quelqu’un qui l’a corrompu? N’importe quoi!

  5. Gacece

    @Gatece
    Qui es-tu? Je ne me souviens pas de toi!

  6. Banza

    @Mafero
    Mon commentaire n’avait pas besoin de vous assurer un quelconque apprentissage. Le vôtre non plus n’apprend rien à tant de lecteurs. Sauf si vous vous voulez nous dire que vous vous y connaissez en blanchiment de pognon, et que cela pourrait aider des gens qui en auraient planqué.

  7. musemakweli

    C’est visible comme le nez au milieu du visage. Seuls les corrupteurs et les trafficants de drogues se promenent avec des valises pleins de l’argent liquide à cette hauteur. Sinon, pourquoi ne pas faire des transfers bancaires?

  8. Mafero

    @Banza: Blanchir et nettoyer ça rentre dans le même champ sémantique. Pour dire que je n’ai rien appris de votre commentaire.

  9. harimbari

    Je corrige un peu Rufyiri. Il parle en haut de “corruption deguisee” C’est plutot de la flagrance. C’est honteux de voir un ministre aller deposer les contributions collectees. Pourquoi fait-il cette corvee? C’est une corvee payante. il met de cote une partie de la somme mais entre temps il se fait une publicite devant les cameras et fais en sorte que le “visionnaire” le remarque.

  10. MUHIRWE

    Emwe iyaba cour des comptes yakora yarironse aho ihera !!!
    Abazotwara mumyaka izoza batameze nkaba imanza zizobarengera.

  11. Banza

    @Mafero
    C’est plutôt du nettoyage d’argent; pour que les billets redeviennent neufs!

  12. Gatece

    Un ministre qui contribue à hauteur de 2 millions neuf cent mille BIF.
    Et quand on dit que le Bdi est un des pays les plus corrompus au monde.
    Gacece et Ayubu me taxent de tous les maux et mots.
    Walah Caratuvunye tuzogitabagura natwe

  13. John

    Rufyiri a raison de poser des questions. Peut-on croire à la lettre ce que le Ministre dit? Même la Bible est parfois dscutée. Il aurait été mieux de donner la liste de ces partenaires et les montants. Le Peuple devrait savoir. Parce même ce que le Président a donné, on sait combien. S’il y a rien à cacher, le Ministre devrait expliquer. Mais la réponse est connue: le Ministre n’a pas à répondre à la rue, il existe des Institutions habilités à lui poser des questions. Vont-elles le faire? Le Peuple attend.

  14. Mafero

    Imaginez-vous si chaque ministre peut se ballader avec une somme de +ou-300.000.000 de BIF dans une mallette! Et on parle pas de blanchiment d’argent dans ce pays.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

280 utilisateurs en ligne