http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Culture

Reggae : le Prophet’s Voice a conquis Gitega

Au lancement de leur troisième album Ikebuke, les 12 musiciens originaires du quartier Magarama ont séduit le public de la ville de Gitega. Leurs chansons appelant à la tolérance et à la liberté ont mis les spectateurs du Centre Culturel de Gitega en délire.

Steeven Kezamutima, des Prophet's Voice ©Iwacu

Steeven Kezamutima, des Prophet’s Voice ©Iwacu

Le temps d’un clignement d’yeux, les places assises du Centre Culturel de Gitega étaient toutes occupées, un ticket d’entrée coûtant 2000Fbu. Prophet’s Voice était à Gitega, ce 4 janvier, pour le lancement de son nouvel album Ikebuke.
Après une première partie assurée par les chanteuses Evelyne, Boduine, Belle-Nice et Mucowamariya, Steeven Kezamutima, le plus attendu, entre sur scène avec sa chanson fétiche Girimpuhwe.

Soutenu par d’excellents musiciens, notamment Dorin Hakizimana sur les drums, Énoch Uwimana sur guitare basse, Frank Igiraneza sur solo, Astère Ndihokubwayo sur guitare d’accompagnement, Didier D’Artagnan Kaze et Bravo Kwizera au piano ainsi qu’André Ndabaneze sur percussion. Ce soir du 4 janvier, le groupe Prophet’s Voice alternait entre anciens succès et nouveaux morceaux de leur troisième album. Leurs chansons sont largement acclamées par la foule à l’instar de leur version à couper le souffle de Ingabo za Pharaon, Amaherezo ya Babiloni, etc.

Dans son interview, Steeven Kezamutima a indiqué que le groupe Prophet’s Voice s’est donné pour mission d’enseigner aux Burundais l’amour, la paix et l’unité. A cet effet, il a avancé que leur nouvel album est un clin d’œil aux Burundais pour faire leur examen de conscience. Il a aussi rappelé que le reggae n’incite pas le peuple à se révolter contre leurs dirigeants, mais plutôt à respecter les droits et libertés d’autrui et à chercher le développement. « Nous partageons le même pays et nous avons le même destin. C’est pourquoi nous devons nous respecter les uns les autres pour préparer ensemble notre l’avenir. »
Le concert, commencé à 20h, s’est terminé vers 22h30, avant d’être prolongé par un karaoké jusque tard dans la nuit.

Vu la qualité de leur musique et de leur prestation, les Lion Story, l’autre groupe de reggae de la place, auront fort à faire pour rester le chouchou des fans du reggae de Gitega.

  2   Vos commentaires
  1. Terimbere ncuti zanje!impanuro nuko mutoririmbira imigambwe hageze
    imyiyamamazo nkuko twabibonye muri 2010!nka kumwe za etoile du centre nabandi babigize!muririmba neza mutanga ubutumwa bwiza!guma uko ivyimigambwe muzobikorere muri isoloire!

  2. Mwaro

    terimbere batama ba Hailé

Publicité