Politique

Processus de mise en place de la CVR : « L’Uprona n’est pas preneuse »

16-07-2014

L’Uprona non reconnu par le pouvoir est ferme : il se dit prêt à répondre aux crimes que ses militants auraient commis. Mais de l’avis de Charles Nditije, « ce n’est pas parce que la société civile a accepté d’accompagner une loi vide que notre camp doit participer au processus. »

Evariste Ngayimpenda et Charles Nditije, lors de cette conférence animée conjointement ©Iwacu

Evariste Ngayimpenda et Charles Nditije, lors de cette conférence animée conjointement ©Iwacu

« L’Uprona n’enverra personne ni dans la commission ad hoc, ni comme candidat commissaire. Tout Mudasigana qui accompagnera ce processus, le fera pour son propre compte », déclare Charles Nditije, président de l’Uprona non reconnu par le ministère de l’Intérieur.
C’est à l’occasion de la conférence de presse de ce mardi, 15 juillet.

Pour l’Uprona non reconnu, la loi créant la CVR a été imposée unilatéralement par le seul parti au pouvoir : « Nous ne l’avons pas votée parce qu’elle consacre l’impunité et l’auto-amnistie. » Charles Nditije et Evariste Ngayimpenda regrettent que la loi ait occulté « un des piliers clés de la justice transitionnelle », à savoir la justice : « C’est l’une des raisons d’être de tout Etat de droit. » Si le Cndd-Fdd envisage de créer une cour spéciale non prévue à la façon de CNTB, constatent-ils, il n’y a aucune raison qu’il la refuse aux mécanismes de justice transitionnelle, ont expliqué les conférenciers.

Deux autres points étaient à l’ordre du jour : la régularité de la session de ce 13 juillet et la validité des résolutions prises, ainsi que la tentative d’assassinat de l’honorable Nditije.
Selon les conférenciers, la régularité d’une réunion n’est nullement le fait du lieu où elle se tient : « Elle est liée à l’observation des règles de sa convocation, au mandat de ceux qui y répondent et à l’observation des règles gouvernant les modalités de prises de décision. »
Ils réagissaient aux propos d’Edouard Nduwimana, ministre de l’Intérieur. Pour lui, la réunion du 13 juillet était illégale parce que ceux qui l’ont convoquée ne sont pas reconnus.

Or, précisent Evariste Ngayimpenda et Charles Nditije, la réunion a été convoquée par 40 membres du bureau exécutif, soit 60% alors que l’article 11 du Règlement d’Ordre Intérieur (ROI) du comité central n’en exige que le tiers, soit 24 membres.
En outre, 85% des membres dudit comité y avaient répondu alors que l’article 14 du ROI n’en demande que la majorité absolue.
Quant à la tentative d’assassinat de Charles Nditije, l’Uprona non reconnu par le pouvoir estime que la tentative s’est passée au grand jour et devant des témoins. Au lieu de parler de complot, M. Nditije demande plutôt que ce policier de l’Unité spéciale de protection des institutions soit protégé pour que les enquêtes soient menées avec célérité et en toute indépendance.

  13   Vos commentaires
  1. Pioneer

    @ A toi burundi nkunda. Je n’ose pas croire un seul instant que ce que tu rapportes est vrai. Je ne te crois franchement pas car c’est trop beau pour etre vrai!
    1. En passant, je salue la tres eclairée decision de l’Uprona de rester a l’ecart de cette fourberie de CVR. Je salue en meme temps Rwasa et l’ADC Ikibiri pour leur opposition a cette insulte au droit.
    2. La vraie CVR, nous la mettrons sur pied le moment venu, avec competence temporelle étendue aux crimes commis entre 2008 et …2015.
    3. En attendant, @ A vous Mr le Ministre Nduwimana (puisqu’il faut vous vouvoyer)– amusez-vous bien avec votre Uprona Nyakuri en gestation au 27 juillet. Nous observons meticuleusement. Connaissez-vous le film “Star War”?

  2. Bizos

    @Federation
    « INTELLIGENTS !
    On peut tout reprocher à ces messieurs (Evariste Ngayimpenda et Charles Nditije) SAUF le manque d’intelligence et l’incohérence du propos. BRAVO. Agréables à LIRE. »

    Malheureusement, cette intelligence se traduit en notre langue par « urwenge » pas « ubwenge ». Un politicien est un politicien, surtout si il est d’un parti dont l’histoire et le rôle historique sont connu. Pour ton info, je suis aussi contre les DD criminels qui veulent s’auto-amnistier.

    • Federation

      @Bizos
      Cher ami, on ne va pas polémiquer étant donné que nous sommes d’accord sur l’ESSENTIEL (tous deux contre cette volonté d’échapper à la JUSTICE). Le terme « intelligence » est utilisé ici dans son sens le plus noble. J’ai juste été (intellectuellement) sensible à leur argumentation (rapportée par Mme la journaliste Ngabire). C’est rafraichissant.
      En jouant sur ces nuances de traduction (Ubwenge vs Urwenge), vous m’avez rappelé le procès SOS racisme contre Péan (Péan est un des révisionnistes et négationnistes du Génocide de 1994).

      Amahoro

  3. Welsh Mukenyererarugamba

    j’ai une question sur ce qui se passé dans le parti UPRONA , est-ce que le camp NDITIJE et Ngayimpenda , apparemment tous ce qu’ils font le fait en conformité avec les lois régissant leur parti politique …..Pourquoi ne pas porter plainte à la justice contre le mercenaire « umukenyerera rugamba  » Conciliya qui usurpe le pouvoir de l’ UPRONA, sous la couverture de son chef direct Edouard Nduwimana …..?? Si la justice Burundaise , je n’en doute pas n’est pas fonctionnelle , pourquoi n’est pas saisir les cours et tribunaux internationaux comme EAST AFRICAN community ? Je pense qu’il n’y a pas de conflit sans solution , et la justice est la seule institution qui peut trancher …. et mettre fin à ces chicanes sans fin…..

  4. Parfois je me demande si Doudou a réellement fréquenté les amphithéâtres de la faculté de droit ou s’il passait tout son temps à traquer nos frères Hutus à l’Université avec sa bande de sans échecs.

    Et bien mes amis du parti au pouvoir, aujourd’hui le Ministre Doudou vous aide à écraser le parti de la sagesse qui est l’un des rares à regorger des Tutsi et Hutus intègres et intelligents comme NDITIJE, NGAYIMPENDA,etc… Demain ce même Doudou travaillera avec un autre pouvoir pour vous matter sans foi ni regret parce que les intègres qui devraient crier au secours pour vous seront déjà partis dans l’au delà. A BON ENTENDEUR!

  5. Je reporte ici une émission passée à la radio nationale, les invités étaient L’Honorable Président de l’UPRONA et le porte parole du CNDD-FDD.
    -Charles NDITIJE: Alors Monsieur Onésime, pourquoi votre pouvoir s’est empressé d’enlever le volet justice dans les textes qui régiront la CVR?
    -Onésime NDUWIMANA: La raison est que toi en 2015 tu auras déjà presque 60 ans. Si on te jette en prison, tu comprends bien que tu vas y passer 2 ans parce qu’on emprisonne pas des personnes âgées. Mais moi j’ai 40 ans et je risque d’y passer 20 ans.
    -Charles NDITIJE: Et bien Monsieur le journaliste, vous comprenez maintenant pourquoi le CNDD-FDD a peur de la justice. Ce qui est évident avec ce témoignage d’Onésime, c’est que ce parti s’accuse gravement de quelque chose, et c’est déjà un pas vers la vérité. Je vous demande simplement de bien conserver cette cassette pour les besoins de la CVR!

    • Federation

      EXCELLENT !
      Merci @burundi nkunda pour ce partage. BRAVO à M.Charles NDITIJE. Quelle réplique !!! Une autre preuve de son INTELLIGENCE que j’évoquais et admirais plus bas.

  6. phil

    Hahaha! Mais oui bien sûr! Votre partie,tout comme le cndd fdd est rempli de criminels qui ont terrorisé les burundais pendant plus d’un demi siècle! Muhenda ba nde? Que justice soit faite,que Mirerekano,Ngendandumwe ,Ndadaye ( pour ce dernier son assassin est connu,mais apparemment il est très protégé par les Belges comme Louis Michel et autres) ,et tout ceux qui sont tombés sous les balles,machettes de ces assoiffés de sang! Ne fuyez pas la justice.

    • hat

      Mr Phil , plusieurs nous demandons la vérité dans les assassinats de Ndadaye , Ngendandumwe et autres. Ce sont les dirigeants hutu qui ne veulent pas en entendre parler . PrQ? Vous nous avez parlé du plan Simbananiye pendant 40 ans mais une fois au pouvoir on n’a plus entendu parler de ce plan , pire certains de vous sont devenus amis avec cet homme d église aujourd’hui. Pouvez vous m expliquer?

  7. PCK

    Chers tous,
    Le problème de ces deux gars que je connais c’est que le pouvoir les prend pour des OVNI. Très simple, deux universitaires de haut vol come ces deux là, dans un monde de presque’ « illettrés  » c’est un dialogue de sourds. Le plus marrant c’est que Doudou et sa bande se mettent au ban des nations civilisées en foulant au pied les règles de la liberté d’opinion et d’association. Le rôle d’un ministre de l’intérieur n’est pas de gaspiller les deniers publics dans un pays presque exsangue pour empêcher la tenue d’une réunion parce que ce qu’on va y dire ne plaira pas au pouvoir. C’est se voiler la face en se disant que si on cache la fumée on dira pas qu’il y a le feu. Doudou et sa bande perdent du temps; ils peuvent continuer à gaver les pros de l’aile qui sont autour de la mangeoire pendant encore quelques mois mais le dénouement n’est pas loin car on sait pour qui on va voter. Ces faux upronistes pros »Doudou » et son parti ( pas la peine de les nommer tous connus) ne nous embêteront pas pendant longtemps, ils le savent eux-même, heureusement que la honte n’existe plus dans le pays de Rwagasore grâce à la consécration de la violence comme mode de gouvernement depuis 10 ans ( dixit les associations de défense de droits de l’homme). Emprisonnement de Mbonimpa, déstabilisation de l’Uprona et autres partis, rétrécissemnt de l’espace politique c’est celà la démocratie made in CNDD. Oh mon Dieu, redresse ces brebis égarés pour que le peuple retrouve la paix intérieure et la quiétude morale hélas tant recherchée. Courage peuple Burundais le changement viendra de vous, prenez votre destin dans les mains, ouvrez les yeux le temps est venu de bouter dehors cette bande d’irresponsables.

    • Bakali

      @PCK
       » ils le savent eux-même, heureusement que la honte n’existe plus dans le pays de Rwagasore grâce à la consécration de la violence comme mode de gouvernement depuis 10 ans ( dixit les associations de défense de droits de l’homme). »
      Si tu trouves qu’il n’y a eu de violence dans ce pays que depuis 10 ans c’est que tu es probablement sourd et aveugle, car le pays a perdu des centaines de milliers de fils et de filles qu’il ne détestait pas, d’autres exilés, depuis 1961. Il serait grand-temps que cela cesse! Mais si des personnes tombent comme des mouches et que d’autres ne s’en rendent même pas compte, cela ne présage rien de bon, et on a encore du pain sur la planche!!!

  8. Federation

    INTELLIGENTS !
    On peut tout reprocher à ces messieurs (Evariste Ngayimpenda et Charles Nditije) SAUF le manque d’intelligence et l’incohérence du propos. BRAVO. Agréables à LIRE.

    • Bizos

      Malheureusement, cette intelligence se traduit en notre langue par « urwenge » pas « ubwenge ». Un politicien est un politicien, surtout si il est d’un parti dont l’histoire et le rôle historique sont connu. Pour ton info, je suis aussi contre les DD criminels qui veulent s’auto-amnistier.

Publicité