Archives

Prison budgétivore, octroi parcimonieux de la libération conditionnelle

Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. eDD

    Saleh, je crois que tu as voulu dire que tu ne voudrais pas payer encore pour les coupables. Car les coupables te font payer deja: couts des prisons, gardiens, medecins, juges, avocats, etc.!

    Quand tu payes, ou nous payons, pour les coupables, nous obtenons des benefices: le renforcement de la loi, la disuasion, l’education, etc. pour que, esperons-le, les malfaiteurs se corrigent et que notre societe vive mieux.

    Jusqu’ou la societe peut continuer a payer pour les “delinquants”? Comment reduire la “delinquance” qui nous coute? C’est complique!!

  2. Coldman'Zi

    @QASSIM BANDEKE
    Je suis de ton avis que les prisons soient productifs. Les prisons ou lieux de détention, ce sont des places de correction des détenus. Une fois libéré, l’ex-umupfungwa vyitwa ko yera kandi akirinda gukor’amakosha. Rero, ubuzima burabandanya kandi Leta ibwirizwa kugaburira neza no kuvuz’abapfungwa. N’aho igihugu coba gitunze, abapfungwa babwirizwa kugira ico bakora. Ico batazi, bakacigishwa. Kibi muri Afrika, dushir’amahera imbere ya vyose tutarondeye ukuntu yoboneka. Ikindi, ni uko abantu bamwe bapfungirwa ubusa abandi bakarekurwa hadakurikijwe amategeko canke hatanzw’igiturire. Ni kimwe n’ukora amakosa, hako gupfungwa, agaca arekurwa kuko yatanz’amahera. Igihugu hari iyo ngendo, hama akajagari n’ayandi mabi y’agahomerabunwa. Ku badashoboye gutanga ihadabu kuber’ubukene, ni ukurimbura ibikorwa bakoze n’inyifato yabo. Ku bijanye no kurekurwa ivyo agateganyo, Leta iraheza yibuke notre frère Radjabu El Hadji. Kubona hari agahengwe, n’imiburiburi abarundi tukiruhutsa ko hari démocratie, Radjabu ari mu bantu batanu vyose tubikesha.

  3. saleh

    “Face à ce dilemme, il propose alors la création d’un fonds pour indemnisation des victimes”

    Je suppose que ce type rigole! Je me vois très mal en train de payer pour les coupables!

  4. saleh

    “Face à ce dilemme, il propose alors la création d’un fonds pour indemnisation des victimes”

    J’espère que ce gars rigole car je me vois très mal en train de payer pour les coupables!

  5. Video

    Iwacu, à quand un article, au moins un seul, sur l’agriculture et l’élevage qui font vivre nos population!!! Vos titre me font rire. contrôlez-vous même vous allez me dire: imbonerakure, abategetsi, ubutungane,

  6. QASSIM BANDEKE

    ça c’est plus inhumain: 217.175 par détenu par an c-à-d 595 FBU par jour. Disons la vérité, qu’est-ce qu’on peut acheter avec 595 FBU par jour au marchés burundais? Peut être une ration d’un détenu, plutôt un détenu est avant tout un humain qui a besoin de bien manger/vivre comme les autres.
    Mais aussi il y a besoin de rendre les prisons productifs: au lieu que les détenus passent toute la journée sans travail, l’administration pénitentiaire devrait concevoir des projets pour rendre productif les détenus: l’agriculture, l’élevage, l’artisanat etc. tout ça peut rapporter beaucoup. Ainsi les détenus peuvent se nourrir convenablement par exemple, on a seulement besoin de la bonne gestion, bonne gouvernance de l’administration pénitentiaire. Si non, Soit l’État doit leur accorder cette libération conditionnelle soit il assure leur bien être.
    Plus important, Ceux qui emprisonnent (surtout injustement ) leurs semblables devraient se mettre dans la place de ceux qu’ils emprisonnent et sentir comment ça marche: l’Empathie est la seule qualité qui différencie les humains des animaux.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Le flambeau et non la torche !

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le flambeau et non la torche !

« Rumuri », le flambeau. C’est ce nom élogieux que l’on donne à un universitaire. Tout un symbole. Pour les Burundais, un universitaire devrait être un modèle de la société, un éclaireur de ses petits frères et parents laissés à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

537 utilisateurs en ligne