http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Amatora 2015

Prestation de serment des CEPI : le processus électoral est lancé

15-10-2014

Lundi 14 octobre 2014 à King’s Conference Center, devant les cinq commissaires de la CENI, les corps diplomatiques et consulaires, les leaders politiques, les organisations de la société civile, etc. 163 membres des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes (CEPI) prêtent serment.

Une CEPI en train de prêter serment ©Iwacu

Une CEPI en train de prêter serment ©Iwacu

Par ordre alphabétique, province par province, tenant le drapeau national et celui de l’Unité (sauf pour les prêtres et pasteurs, ndlr), ils jurent le respect de la loi, la neutralité et la proclamation des véritables résultats électoraux.
En plus, au nom de la CENI, Pierre Claver Ndayicariye, son président, leur demande de faire preuve instamment de transparence, de professionnalisme, d’intégrité, de crédibilité et de responsabilité dans la conduite des futures élections. Il insiste sur le respect de la loi : « C’est votre seule référence dans votre mission au quotidien. »
Ces membres des CEPI, rassure-t-il, reflètent l’image de la société burundaise dans toute sa diversité politique, ethnique et de genre.
En effet, M. Ndayicariye explique que la CENI a fait de son mieux pour rendre ce processus le plus inclusif possible. Selon lui, leur recrutement a été le fruit des consultations entre différentes parties prenantes dans le processus électoral. « Chaque partie proposait quatre candidats par province parmi lesquels la CENI faisait le choix. »

La tâche qui les attend

Pour le président de la CENI, la prestation de serment signifie l’entrée en fonction des CEPI. A leur tour, fait-il savoir, les membres des CEPI sont chargés de désigner les Commissions Electorales Communales Indépendantes (CECI). « Les CEPI doivent respecter la procédure suivie par la CENI dans leur mise en place. »
D’après Pierre Claver Ndayicariye, le 5 novembre 2014, les CECI prêteront serment devant les CEPI. Une étape qui sera suivie du recrutement des agents recenseurs chargés d’enrôler les électeurs.
Partout en Afrique, estime-t-il, aucun processus électoral n’est simple ou facile. Il fait remarquer aux CEPI que les pesanteurs peuvent provenir de partout, à l’interne de la CENI comme à l’externe. Ainsi, il leur conseille d’être forts psychologiquement, de poser des questions pour mieux comprendre. « Soyez vous-mêmes et oubliez votre provenance. »

  6   Vos commentaires
  1. BARADANDIKANYA

    Il fallait attendre les membres de la CEPI Rumonge!!!!

  2. Terimbere

    Deux petites phrases ont attiré mon attention:

    1. Partout en Afrique, ….
    Donc, il faut pas vous attendre à autre chose chers rêveurs!
    Le pouvoir ne perd pas les elections si non on est complice!

    2. Oubliez votre provenance, …
    Rejoignez tous notre parti de l’aigle!
    Ahhh!!!
    Comedien Ndayicariye, lors de la presentation de son nouveau groupe théâtral Inziragusonza!

    Pour plusieurs raisons, le Burundi est unique!
    Les élections de 2015 seront libres, justes et régulières ou alors ne seront pas!
    On attend toujours la mise en place d’une vraie CENI!
    Travaillons pour la paix et non la guerre!

  3. Fred

    Au Burundi rares sont les hommes qui revent d’ecrire une bonne histoire de leur carriere. pierre en un l’exemple. j peux le cotoyer je l conseillerai de se retirer de cette ceni. juste pour l’honneur. cette reconduction a une double interpretations…  »continuer le chantier de 2010 et preprer le bourrage de 2015  » voila ce que l’histoire va retenir ce Monsieur.

  4. mayugi

    Monsieur Ndayicariye, on donne ce que l’on a. On fait semblant de sérieux et c’est la fin qui justifient les moyens d’après l’expérience. On chassera le naturel un instant mais il ne tardera de revenir au galop.

  5. minago

    kurahira ni vyiza, ariko ayo majambo yoyo aroroshe gusoma canke gufata kumutwe hanyuma ukayasubiramwo.Na Ndayicariye nabo barikumwe turazi ko bayavuze . Urumva rero abantu beshi bavuga ngo kurahira nkuko nibintu bisanzwe kandi ko abataribake bobishobora. ariko jewe novuga ko atarivyo gupfa kuvuga canke kandi ko atari bose bobishobora .Ico nsaba Ndayicariye nabo barikumwe eka nabo ba cepi umugani w’muvyeyi yari afise abana babiri akabasaba kuja kuraba ibitungwa vyiwe iyo vyari hama uwambere akmera hanyuma ntiyagenda ariko uwakabiri wewe aranka ariko abajije umutima wiwe agahitamwo kuja kuraba ibitungwa vya se wiwe. Rero ko barahiye sico gikuru twebwe naho batorahira hanyuma bagakora n’umutima w’ubuntu murazi ko iryo jambo ari rimwe ariko risigura vyinshi TWBWE ABARUNDI TUZOSHIMA TUBAHE IKIBANZA KIBAKWIYE, BIKAGENDA UKUTARUKO NKUKO KUMWANA YEMEYE KO AGENDA KURABA INTUNGWA ZA SE HANYUMA NTIYAGENDA NAHO NYENE IKBIANZA NTIBAZOKIBURA KIRATEGUYE .

    • Mbera

      Abarundi umengo badutayamwo akaroge twese! Iyo CENI ntitwoyiyamiriza hakiri kare, amazi atararenga inkombe? CENI+DD= Inzira umuriro udahera

Publicité