http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Diaspora

Presqu’un incident diplomatique, après l’assassinat de trois sœurs italiennes à Kamenge

Alors que les rumeurs les plus folles couraient sur les auteurs du triple meurtre à la paroisse de Kamenge, un médium en ligne a lancé la piste d’une main rwandaise … avant que la diplomatie burundaise en Belgique ne réagisse vigoureusement. 

Lundi 8 septembre, au matin. Bujumbura se lève dans la torpeur d’une nuit marquée par une seule question : qui a tuée Lucia, Bernadette et Olga, les trois missionnaires xavériennes sauvagement assassinées en moins de 12h au nord de la capitale ?  Les rumeurs les plus folles circulent, chacun y allant de son inventivité.
Vers 11h, un communiqué officiel tombe dans toutes les rédactions, alors que le premier vice-président s’apprête à se rendre sur les lieux du crime. Condamnant « un acte ignoble perpétré contre les missionnaires d’une congrégation de l’Église Catholique dont les œuvres sociales sont fortement appréciées dans tout le Burundi, et particulièrement dans cette partie de la Capitale burundaise », le gouvernement appelle « toutes les institutions policières et judiciaires de tout mettre en œuvre pour que les auteurs de ce crime crapuleux soient rapidement identifiés et sévèrement punis. »

Pourtant, l’information qui circule le plus est celui d’une piste des services de renseignements rwandaise auteurs du triple meurtre de Kamenge, piste publiée par un médium basé en Europe : « Selon l’ambassade du Burundi en Belgique, les deux sœurs, Lucia et Olga, d’origines italiennes ont été assassinés par des rwandais proches de l’opposition. »

Il n’en faut pas plus pour que l’ambassade citée ne sorte un communiqué de presse quelques heures plus tard. La vigueur du démenti est proportionnelle aux dégâts que les propos imputés pourraient causer : « L’ambassade du Burundi assure n’avoir jamais été en contact avec les gestionnaires du site www.bujumbura.be« , qualifié de « médium de la haine  » et « … qui vient de franchir le cap de l’opprobre en voulant créer la confusion entre deux pays frères et amis. »

Face à « des propos calomnieux » dont « l’imputation est si grave et dommageable », l’ambassade du Burundi aurait décidé de poursuivre le propriétaire de l’adresse web, le dénommé Richard Delvaux Ciramunda, devant la justice belge.

 

  23   Vos commentaires
  1. Rupande

    Murabe neza uyu mugabo Ciramunda ashobora kuba arwaye mu mutwe.

  2. Je ne lirai plus ce site de Ciramunda. C’est un mythomane. Veuillez consulter sur Google ou Yahoo ce que mythomane signifie. Vous verrez que Ciramunda en est un vrai. Solution, ne plus parler de lui, ne plus consulter son site.

    • Mudedeyine

      Ciramunda c’est une machine que personne ne peut arrêter. Muwanka mumukunda il sauvera le Burundi. Il est le seul qui fait des efforts.

  3. Mudedeyine

    Murateye isoni. None nimba Ciramunda ari umu dédé wumva amabassadeur yomwifatira mu kanigo. Vous dites une chose et son contraire.

  4. KABADUGARITSE

    Ba Sokuru barayamaze bati: « Umushikiriza gitutsi ni we mutukanyi ». Quant au reste, j’ose espérer que la justice mettra les choses au clair et que des deux parties on nous dira qui est dans le droit chemin.

  5. Bizos

    Le nom de ce type ne mérite même pas d’être cité sur Iwacu.

  6. Johnbebe

    Ibintu Ciramunda yandika vyose ni ibinyoma, arabeshera abantu, akibeshera ..Igihe president Nkurunziza aza muri Hollande yavuze ngo hinjiye aba dd gusa pourtant uwushaka wese yarinjiye, ngo service de renseignement yamuhaye amahera ngo ahagarike manistetion i Paris…Vyose ni ibinyoma, il intoxique l`opinion, jewe sinzosubira gusoma iyo site yiwe. Abamuzi baze bamutware kwa muganga

  7. Hutsi

    Une une nouvelle que je viens d’apprendre est que trois personnes ont ete arrete par la police.Ils se cachaient dans le plafond du couvant.Je n’affirme rien

    • KABADUGARITSE

      J’ai appris la même chose.-

  8. Karikurubu

    Ciramunda n’est pas le point central de cet assassinat des 3 sœurs religieuses italiennes, ce qui importe le plus est de se questionner sur le comment on va juger les auteurs du crime une fois arrêtés et ainsi connaître le véritable mobile et commanditaires de ce crime odieux et honteux pour la Nation burundaise. Si j’étais à la place du Gouvernement du Burundi, je ferai traduire les auteurs du crime devant la justice italienne ou du Vatican, et une fois la sentence établie, de laisser ces criminels en purger les 3/4 sur le même territoire italien, et ensuite faire le quart (1/4) restant au main du Burundi. Un assassinat de 3 sœurs religieuses étrangères c’est trop quel que soit le mobile derrière l’acte, et je suis loin de croire que c’est un acte planifié par une et une seule personne. C’est pourquoi je recommande une cour ou tribunal spécial qui est capable d’aller au fond des choses. Être auteur d’un crime ne se limite pas seulement à son exécuteur; il faut juger aussi ses planificateurs et ceux qui l’ont financé. Et si l’exécuteur est un aliéné mental, il faut qu’il subisse tous les examens médicaux appropriés qui prouveraient ou confirmerait sa maladresse, et le Burundi ne peut se sortir seul d’un tel protocole (judiciaire) du moment qu’il veut à tout prix éradiquer ce genre de crime.

    • Stan Siyomana

      @Karikurubu: « Si j’etais a la place du Gouvernement du Burundi… »
      L’essentiel est que l’Etat burundais MONTRE AU MONDE ENTIER (ET SANS EQUIVOQUE/without a shadow of a doubt?) que son systeme judiciaire marche.
      Merci.

  9. Barabahinyuye

    Murahagabira Barundi barundikazi , ne faites plus aucun commentaire sur Bujumbura news, naba mercenaires ba DD , na satellite za DD tel que FNL J. Bigirimana . Ce n’est plus secret pour personne .

  10. Marc

    Faisons attentions avec Ce CIRAMUNDA. A voir ces communiqués, on déctecter facilement qu’il est à la solde des DD. Eviter de comenter sur son site. Ne saviez vous que le DD on placer des pions pour saper l’opposition?

  11. J’espère que Ciramunda sera effectivement assigné en justice. Ikizogora amabassadeur n’amahera yo kuriha umu avocat. Mugabo mu bubiligi abacamanza barashobora gusaba ko Ciramunda amwuhagira.

  12. umusomyi

    Ciramunda Delvaux le pauvre !

  13. murimiro

    Ciramunda n’est rien d’autre qu’une piètre figure journalistique qui fait honte à la presse, hier comme aujourd’hui. De plagiat en plagiat, il passe aujourd’hui à l’imputation dommageable. Il est pitoyeable ce garçon, risisble et minable, lui qui prétend un jour gutwara ce pays! Malheureux prétentieux!

  14. Il ya longtemps que je trouve Ciramunda risible et son site digne d’un site pour divertir des gosses.
    Même si ces propos sont graves je ne pense tout de même pas qu’il puisse y avoir un incident diplomatique à cause de ce type de site et de son propriétaire qui s’amuse à agencer des photos surement par Photoshop pour faire croire à des gamins surement qu’il est chef d’un groupe rebelle.

    • Uwubizi

      Je pense que ses amis devraient l´aider à consulter un psy.

  15. Albert Tanganyika

    Le voleur revient toujours sur le lieu du crime.

    Je l’avais bien dit dans mon commentaire d’hier: « cela doit être du sabotage pour la course au pouvoir. Salir son adversaire par n’importe quel moyen, devant le Burundi et les nations afin de le mettre à genoux et ainsi l’opposer aux voisins et au monde entier ».
    Ce genre de choses réussissent rarement car dans la plupart des cas, le coupable revient sur le lieu du crime ou alors en ajoute de trop et là, tout le monde comprend enfin ce qui s’est réellement passé.
    Je paris qu’il n’a pas agi seul. C’est toute une organisation antidémocratique et criminelle qui veut diviser les Burundais pendant que leurs enfants sont en lieux sûrs en Europe et aux USA.

  16. Burundi

    Merci Iwacu pour vos informations qui sont fournies avec professionnalisme!Mais j’ai une petite suggestion,,de grâce faites pas la publicité des gens et des sites déboussolés.
    PS:Attendez-vous à une polémique(leur sport préféré)

  17. OOOhh… Richard Ciramunda me fait pitié vraiment. Enfin Teddy Mazina vient d’avoir son gibier pris dans son propre piège!!

  18. Je pense qu’il s’agit d’une honte nationale. Il fallait plutot décreter un deuil de jour pour nos soeurs! Mais bon,

    • Mthukuzi

      C’est vraiment triste, mais cela reste un drame personnel pour leurs familles et leur congregation. Decreter un deuil national juste parce qu’elles sont blanches n’a pas de sens. Et s’il fallait un deuil national pour toutes les morts, on serait endeuille pendant l’eternite.
      Que la police fasse son boulot et arrête les coupables, le drame, lui, reste personnel.

Publicité