http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Infrastructures

Préparatifs pour le 52ème anniversaire de l’indépendance : course contre la montre pour la mairie

place de l'indépendance

Place de l’indépendance ©Iwacu

« Nous sommes pris dans l’embouteillage car il y a des travailleurs de la mairie qui s’acharnent à colmater les nids de poule dans la chaussée. Vous ne voyez pas des phares de camions qui éclairent l’endroit qui est en train d’être raccommodé ? »

Ce sont les explications d’un chauffeur de bus de transport aux lamentations des passagers qui trouvaient anormal que ce jeudi, à 20 heures, la circulation ne soit pas fluide au niveau du croisement de la route vers Muzinda et l’avenue qui mène au quartier Cibitoke.

En effet, à quatre jours du 1er juillet, date de l’indépendance nationale, la mairie de Bujumbura est en train de finaliser les travaux sur d’autres grands chantiers. C’est notamment l’embellissement de la « Place de l’Indépendance ». Une clôture métallique est érigée, la dalle est posée tout autour du jardin, le gazon bien arrosé et bien tondu, des projecteurs éclairent la statue du héros de l’indépendance, etc.
A la jonction du Boulevard du 28 Novembre et la RN7 (Bujumbura-Rutovu en passant par Musaga), des travaux sur le « Monument du soldat inconnu » sont aussi en train d’être finalisés.

Signalons également le marquage sur sol des grands axes comme le Boulevard de l’Uprona et le Boulevard de l’Indépendance.
« Nous louons la mairie pour ces travaux. Mais nous redoutons que des gens n’en profitent pour distraire queques millions pour leur compte personnel », témoigne un fonctionnaire trouvé assis sur un des bancs autour de la Place de l’Indépendance.

Candide Kazatsa, porte-parole de la mairie, indique que les travaux en cours s’inscrivent dans la vision 2025 qui veut que Bujumbura soit une ville « belle, dynamique, prospère, compétitive et sûre ». Mais jusqu’à présent, elle n’a pas encore révélé le coût financier de ces travaux.

  7   Vos commentaires
  1. J’espère que la route menant vers MUZINDA et passant par CIBITOKE sera aussi réparée. Cette route, pourtant fréquentée par les Grands Décideurs de la République est pitoyable!!Monsieur le Directeur du Journal IWACU veuillez sonner l’alarme s’il vous plait.

  2. Karikurubu

    @Iwacu/Philippe Ngendakumana
    « Signalons également le marquage sur sol des grands axes comme le Boulevard de l’Uprona»

    Et à quand sectionnera-t-on le Boulevard de l’Uprona en celui du Boulevard de l’Uprona-Nditije et du Boulevard de l’Uprona-Nibigira? Pas pire comme idée s’il faut que les bottines suivent les babines.

    • kaka

      None nkaho ubona uvuze iki?

  3. UWUBIZI

    A quand les feux rouges à Bujumbura pour regler la circulation? Et les avenues de la mission et de l´amitié?

  4. Caliente

    Au moins, la «vraie tête» du héros est de retour.

  5. Vuvuzela

    Et si on mettait ces efforts dans le developpement de l’agriculture!!???

  6. nyandwi

    Naho bonyotora mugabo igisagara kigasa neza. Ivyiza ni uko batokurako nurumeya kuko ayo mahera ava mu benegihugu. Ariko kandi hamberaho igisagara cari umusaka abenegihugu birirwa batanga amahera.
    abanyonyezi ntasoni bagira mugusahura bajana mu nda zabo. Ubu ibikorwa biraboneka.

Publicité