Politique

Première plénière du nouveau Sénat

La sénatrice Immaculée Ndabaneze préside la plénière.
La sénatrice Immaculée Ndabaneze préside la plénière.

La chambre haute du Parlement a ouvert sa première session ce mercredi 12 août. A l’exception des quatre anciens chefs d’Etat, tous les autres avaient répondu présents.

C’est la sénatrice de Bubanza, Immaculée Ndabaneze (65 ans) qui a dirigé la session en l’absence des doyens d’âge qui sont les présidents Jean Baptiste Bagaza et Pierre Buyoya.

Cette plénière aura été marquée par la mise sur pied d’une commission de cinq sénateurs pour étudier les amendements du règlement d’ordre intérieur. Il est prévu que les sénateurs reprennent les travaux pour l’adoption des amendements à 16 heures.

Signalons qu’à part les quatre anciens chefs d’Etat, lanouvelle chambre haute du Parlement est composée de 30 sénateurs du Cndd-Fdd, trois Batwa, deux upronistes (ailes Concilie Nibigira) et une issue de Fnl de Jacques Bigirimana.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Mpozenzi Julistglad

    Aho rero mukibagira ko bamwe muri abo ba ancients presidents muhayagiza ngo barize aribo babujije kwiga abo muriko munegura ngo ntibize en instaurant le fameux systeme discriminatoire des ”i” et “u”!

  2. Mugenzi, bogomba bakihemberwa, bo n’ukwiga barize ntibabuze n’ico bonaterera! Ubona nka KEKENWA yize cumi na rimwe ugasanga yicaye harya ngo afate ingingo ziraba enseignement supérieur atari akamaramaza? Vraiment, je demande à la jeunesse de se révolter contre ces aventuriers qui font des tâtonnements sur la vie de toute une nation!

  3. Bagaza

    Abo ba Anciens Presidents barose ubusa mu matora aheruka ntibasubire guhembwa l’argent du contribuable

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

308 utilisateurs en ligne