http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/05/AMBASSAD-ALLEMAGNE-22MAI.pdf
Interviews

Pr. Jean Salathiel Muntunutwiwe : « La seule option qui reste à l’opposition est la coalition »

02-09-2014

Pour le politologue, la déclaration du Dr. Jean Minani démontre que l’opposition est consciente que sa coalition est sa seule arme contre le Cndd-Fdd.

Pr. Jean Salathiel Muntunutwiwe, politologue ©Iwacu

Pr. Jean Salathiel Muntunutwiwe, politologue ©Iwacu

Dans son discours, Jean Minani n’y est-il pas allé trop fort ?

Non ! Il est conscient qu’il y a une logique claire du Cndd-Fdd de garder le pouvoir. Et, pour ce faire, il fait tout pour délégitimer les concurrents. Car, même si le parti au pouvoir minimise l’opposition, il est conscient qu’il constitue une menace sur le terrain. Les partis de l’opposition sont donc des acteurs concurrents, des facteurs de perturbation de l’assurance du Cndd-Fdd sur terrain. Même si ces concurrents n’arrivent pas sur terrain, il y a des échos qui montrent qu’il y a des militants favorables à ces partis d’opposition. La preuve en est le discours de Jean Minani et Issa Ngendakumana à Muhuta et à Ngozi.

N’est-il pas paradoxal pour le Cndd-Fdd de se déclarer fort et, en même temps, de mettre des bâtons dans les roues de l’opposition ?

C’est une stratégie d’accusation en miroir. Dans la logique de légitimation du pouvoir Cndd-Fdd, il y a accusation de l’opposition et de la société civile d’être responsables des problèmes du pays. Dans la logique du Cndd-Fdd, cette stratégie devient une façon de se légitimer vis-à-vis de son électorat, de la communauté internationale et des Burundais qu’il n’est pas responsable de ce qui se passe.
Mais la conséquence de cette stratégie est le risque de développement de l’entropie représentative, c’est-à-dire la perte progressive de la confiance du militant en le Cndd-Fdd. C’est la perte de la confiance de la population en ses élus, n’eut-été l’usage sur terrain de quelques tactiques visant à contrôler la population. Ainsi, empêcher les descentes sur terrain de l’opposition vise à éviter à tout prix qu’il y ait un discours autre que le discours du pouvoir. Parce que ce discours révélerait à la population la réalité socio-politique du pays, ce qu’il faut éviter à tout prix.

Les conséquences de cette situation ?

Si cette situation perdure, cela risque d’être un processus électoral mené en faveur d’un seul parti politique, puisqu’il n’y aura pas de candidats valables. Si ce n’est ceux qui seront proches du pouvoir, et ceux qui seront élus seront d’une seule couleur politique. La deuxième conséquence sera le renforcement d’une démocratie hybride au Burundi. C’est-à-dire une démocratie basée sur les principes démocratiques universels, mais dont la pratique réelle sur le terrain est tout le contraire. Cependant, si on analyse le terrain politique, il est difficile de conclure que la violence politique va s’empirer. Tous les appareils répressifs de l’Etat sont contrôlés par le pouvoir et il y a un quadrillage territorial par ces mêmes agents officiels du pouvoir, mais aussi officieux.

Quelle option reste-t-il à l’opposition ?

Aujourd’hui, la seule option qui reste à l’opposition est la coalition. Il faut qu’elle arrive à dépasser tous les problèmes, surtout individuels ou d’intérêts personnels. Elle doit être unie et penser un programme, ainsi que la personne qui va le piloter. Mais cette opposition doit aussi dépasser sa peur, car un homme politique, même s’il a peur, ne le montre pas. L’opposition doit aller au-delà de ses difficultés réelles pour imposer un autre discours sur terrain.
Puisque, d’après le discours du pouvoir, personne ne les empêche d’y aller. Les leaders de l’opposition doivent y aller pour distribuer leur discours, contradictoire de celui du pouvoir, pour qu’il y ait un échange d’idées sur terrain. Ils doivent oser malgré les risques que cela peut comporter.

  43   Vos commentaires
  1. Rekabandibabeho

    Mbe Jacke BIGIRIMANA umwanya yamaze kuntebe yishure wamaziki?Arashobora kuvuga ku maradiyo ngo kubera abamasera batatu bishwe ngo leta ice itegura itegeko ryihuta rikura igihano co gufa mu burundi irungike mu nama nshingamateka baryemeze?Harubujuju busumba ubwo?kuvaho abantu baciriwe imitwe naba Rwembe abandi bateregwa mu nzuzi kwatari bwavuge ngo bagarukane igihano co gufa.Sha ndamuneguye ubona uwo yotwara igihugu yohindagura amategeko ku musi ku musi.Aba FNL baciwe imitwe kwatagasakuruye ntibamushize ikiraya gishushe mu kanwa?Harya rero ngo nawe yariko avuga mbabajwe nuwahaye micro ico gihemu.

  2. KABADUGARITSE

    Muntunutwiwe; analyste politique ou consultant auprès de l’opposition?

  3. Kazivyi

    Oh!! Quelle déclaration, la défaite est déjà déclarer avant les élections. Mbe mubona iyo coalition yoshoboka gute n’ubukunzi bwinda bw’abarundi?? Ko bose banyotewe no gutwara, batagomba gutwagwa, none iyo coalition mwiyumvira yoshoboka gute??? Tureke dutwagwe nabo ba DD ntakundi. izo nduru tureke ntakundi.

  4. Umuzungu

    L´union fait la force.

  5. Kura

    @ ridicule

    La pauvrete, c’est ou???
    C’est vrai que le ridicule ne tue pas!
    Sinon, sieger a Kigobe n’a rien a voir avec le statut de l’opposition, mais plutot sieger dans le gvmt!
    On ne peut pas etre dans le gvmt et dans l’opposition en meme temps! Exception faite a Minani biensur!!!

    • Ridicule

      @Kura
      Réalisez vous au moins qu’au moment du déclenchement des élections présidentielles et législatives ata parti politique nimwe iba icitirigwa Intwaro rusangi et que de ce fait, tous les députés siégeant à l’Assemblée Nationale perdent leur statut de législateur et titres qui vont ou viennent avec ? Autrement dit, en pleine campagne électorale, députés, (ministres) et Président sortants reviennent tous au statut de citoyen ordinaire jusqu’à nouvel ordre. Nico gituma la façon dont est énoncé la stratégie de Mr Muntunutwiwe est erronée. Quelle GARANTIE ou PREUVE donnée que la stratégie de coaliser contre le Cndd-Fdd en 2015 est la gagnante pour ses adversaires???? Uwufise inyishu y’ico kibazo aranyishura, svp!

    • Ridicule

      @Kura
      Réalisez vous au moins qu’au moment du déclenchement des élections présidentielles et législatives ata parti politique nimwe iba icitirigwa Intwaro rusangi et que de ce fait, tous les députés siégeant à l’Assemblée Nationale perdent leur statut de législateur et titres qui vont ou viennent avec ? Autrement dit, en pleine campagne électorale, députés, (ministres) et Président sortants reviennent tous au statut de citoyen ordinaire jusqu’à nouvel ordre. Nico gituma la façon dont est énoncé la stratégie de Mr Muntunutwiwe est erronée. Quelle GARANTIE ou PREUVE donnée que la stratégie de coaliser contre le Cndd-Fdd en 2015 est la gagnante pour ses adversaires(Opposition)???? Uwufise inyishu y’ico kibazo aranyishura, svp!

    • Wise

      Mu binezera nuko la democratie itazofa isubiye inyuma.Izingamikwa canke ireka ,nohanura uwubona kure ko atojana nyabahururu akaraba ibintu akoresheje his inteellect kugira ama regrets azomubane make

  6. Terimbere

    Chapeau a Minani!!!
    De l’opportunisme politique!!
    Je soutiens totalement cette proposition qui n’est pas initialement la sienne!
    Ce qui me gene ici, c’est que l’initiative pretend venir de Minani, je n’ai rien contre Minani, d’ailleurs j’ai un grand estime a son egard!
    Appelons les choses par leurs noms, le Burundi a aujourd’hui deux vrais politiciens, Buyoya et Minani, les autres ne sont que des apprentis.
    Ces deux ne pensent qu’a leurs interets et a bien se positionner chaque fois qu’il y a des probables changements!
    Minani est toujours dans le gvmt, il ne peut pas se placer en avant pour un tel projet!
    Il a meme pimente son intervention en essayant de jouer ses cartes pour prevenir ses probables ennuis personnels en y inserrant le terme Hagarara bwuma pour s’amnistier prematurement et devancer la CVR!
    Souvenez-vous que c’est bel bien le Dr Minani seul qui, en 93 a rescicite le parti Sahwanya Frodebu alors qu’il etait deja dans le coma sur respiration artificielle!!

  7. Ridicule

    De quelle opposition dont vous parlez ici Monsieur le Professeur? On ne peut jouir du statut de l’opposition lorsqu’on ne siège pas à Kigobe n’est-ce pas? ADC-ikibiri n’a pas le même statut que le Frodebu de Minani ou de l’Uprona de je ne sais qui encore!!!!!

  8. duciryaninukuri

    Monsieur MUNTUNUTWE avec mon respect je voulais te dire que tu es vraiment intelligent pour ne pas dévoiler les failles( ou tes attaques non dites) de ton analyse qui par ailleurs est pertinente pour l’opposition si elle veut réellement avoir sa place dans la gestion politique du pays.
    Je m’explique:
    Quand tu parles d’aller sur terrain pour distribuer la parole tu caches l’accusation d’autres sortes de distributions(Minani a parlé de » ibitenge,…)
    Comment dire que le parti au pouvoir a peur de l’opposition sur terrain alors qu’elle y est absente? Tu les invites toi même à constater avec toi les opportunités qu’offre cette voie suite à la sortie de Minani.
    Comment les barundi , guko uratuzi, vont-ils accepter un discours qui ne va vers eux que pour chercher leur voix même pertinent que ce discours peut être ? Les actes sur terrain SVP et moins de bruhaha inutile politiquement parlant!
    De quelle réalité sociopolitique parles-tu qui échappe à la vie quotidienne de la population? Viens voir les petits commerçants et paysans qui, même dans les coins les plus perdus, commencent à oser s’acheter « twa mugore mwiza »! (ici c’est un eemple et je n’oublie pas la famine que nous cotoyons quotidiennement)
    Hier le peu ayant les moyens étaient moralement prisonniers de la médiocrite et de l’hypocrisie par peur de la répression (uwerekanye ko afise canke ari capable yaba ariko apinga abatware et risquait au moins l’exil comme les autres)
    N’est pas alors que ce peuple a confiance en ses élus, en la paix ( ou en ses bonnes conditions) déjà là mais bien sur à sauvegarder?

    Pourquoi parles-tu de quelques tactiques [est-ce par mépris ou inimité] alors que tu constates toi même que la politique se joue sur terrain(pourquoi cette contradiction!)?
    Enfin, que veux-tu dire au juste par ici:
    « …Cependant, si on analyse le terrain politique, il est difficile de conclure que la violence politique va s’empirer. Tous les appareils répressifs de l’Etat sont contrôlés par le pouvoir… »
    Si tu reconnais que la violence pô ne va pas s’empirer pour quoi parler d’appareils répressifs controlés par le pouvoir(ivya sezari birekere sezari na opposition itowe izozicontrola uko nyene) Qui d’autres devait alors selon toi contrôler ces appareils? Et pourquoi acceptes-tu d’utiliserce terme répressif comme normal en parlant de « ces appareils de l’états ».
    Demain nous risquons d’avoir peur que utilises (si tu te fais élire) ou que laisse utiliser ces fameux appareils pour la répression. a rectifier à moi tu accepte comme les autre la répression.
    Ton analyse cache sciemment beaucoup de choses mais bravo car tu parles bien, depuis que je t’ai connu, avec intelligence et gestion.
    Et merci encore de souligner l’incontournable présence sur terrain pour nos politiciens qui croient que les élections se gagnent en parlant trop et en s’accusant mutuellement de tout.
    il faut en plus de cela aimer servir le peuple et se faire aimer ou connaitre, ou bien faire aimer et connaitre ses points de vu et ses projet pour le peuple et la nation.
    C’est juste mon point de vue pour toi et bonne compréhension!

    • kigwena

      @duciryaninukuri, commentaire long et vide de sincérité, aho nyene uribagiye isinzi ry’abantu bishwe bo muri opposition après amatora? Pense au moins à leur famille, urateye isoni

      • duciryaninukuri

        @kigwena
        niba nteyisoni nta kibazo sinshima aga pfa nanje avant amatora nabuze muri famille 18 personne urwaruka nafasha 8 abagenzi 12 nous finiront par tout oublier si nous ne cherchons pas ce qui guerirait notre pays mais seulument à accuser l’autre. Merci ntitukibagire abacu bazize canke nubu bazira ubusa mu kwicwa canke n’ubu mu gucirirwa icobo.

  9. Murazi icishe Uburundi, ukwo kubura un leader charismatique qui peut défier le CNDD-FDD. Abo Kazehe yavuze bose ntaco bofasha.

    Ariko abahutu n’abatutsi b’indyamunyu ntibabuze!

    Baritekerereje kuko si ubusimbirahamwe. Et si on organisait des élections primaires à l’américaine au sein des partis politiques pour savoir les leaders les plus populaires?

  10. En 1991, un diplomate d’un pays occidental que je vais pas nommer ici a dit au Président Mobutu que son parti (le Mouvement Populaire de la révolution) risque de devenir un tigre en papier s’il continue de fermer le champs politique aux autres Zaïrois dans leur propre pays. Il faisait allusion à ce que faisait le président du Gabon Feu Bongo à la meme époque du multipartisme.
    La menace fut prise au sérieux par le président mais malheureusement il a rapidement réagi en donnant 24 heures à cet ambassadeur. Six ans après sa chute, Mobutu témoignait à un journaliste qui est venu le rencontrer dans son exile à Rabat (Maroc) que s’il y’a quelque chose qui a ruiné sa politique et son parti c’est d’avoir écouté de mauvais conseillers et écartés les bons qui lui disaient la vérité. Le président Kagame du Rwanda a récemment témoigné à un journaliste que le vrai manager est d’abord celui qui sait choisir les hommes qu’il faut aux postes qu’il faut.
    Or chez Nkourounziza du Burundi, je vous jure que personne de la sous-région ne comprend ce qui lui arrive. D’aucuns se demande comment un chef d’État peut se permettre de former une milice parallèle alors qu’il a une armée et une police qui le respecte. Comment il peut prendre un Grand activiste des droits de l’homme et le jeter en prison et continuer de croire que toutes les couches sociales du Burundi vont croire en son pouvoir?? Comment peut-il échouer dans l’art de changer la constitution à son profit alors qu’il a plus qu’une majorité au parlement? Comment peut-il continuer à construire stades de football aux allures pharaoniques à coté d’une population affamée et sans emploi? D’aucun se demande pourquoi ces milliards gaspillés dans la construction des stades aux allures olympiques ne peut pas être affecté dans la construction des usines et autres industries pour créer des emplois?! C’est parce que les faux conseillers sont les mieux écoutés par Monsieur

    • Stan Siyomana

      @Patrice Moundele: « Chez Nkourounziza du Burundi »
      Est-ce que (par hasard/just by chance) vous voulez dire Pierre NKURUNZIZA, President de la Republique du Burundi?
      Ca m’enerve comme cet UNIVERSITAIRE ORIGINAIRE DU MALAWI qui ne savait pas ou se trouve le Burundi.

      • duciryaninukuri

        Il le fait pour se passer comme congolais. Pourquoi il n’a pas écrit Moboutou. c’est rigolo de voir une personne tomber comme ça dans le piège qu’elle voulait éviter.
        Il ne doit pas être habitué à mentir cette personne cela peut arriver à tout le monde vouloir se cacher mais se laisser voir.

        • Je doute beaucoup de la pertinence de ce que tu dis Mr ou Mme duciryaninukuri parce que tu sais toi-même que meme un américain ne peut pas se tromper sur l’orthographe du célèbre Mobutu Sésé Séko alors qu’on peut se tromper facilement pour Nkurunziza parce qu’il n’est vraiment pas connu. Meme dans la sous-région parfois on l’oublie.

          • citegetse2008

            faux, faux et faux. parce que même à travers les prix qu’il recoit, il est plus populaire que n’importe quel président qui a dirigé notre pays

        • Congera Athanase

          Il le fait pour se passer comme congolais. Revoir ton français. merci

          • duciryaninukuri

            Merci et tu verras que dans mes commentaires il y a beacoup de fautes na none nari umugabo ndake. n’udufaranga twa connexion si twinshi nihutira guheza kubera nkunda kuyaga namwe.

        • Hussein
      • nivyo

        @Patrice Mundele

        Debunked

      • Hussein
    • Respect

      Tu ose encore parler comme exemple de ce pays d’ou viennent probablement des victimes d’origines non identifiées. respect pour la liberté que nous avons même si il y a encore à faire!

    • SEMIGABO

      @Patrice Moundélé,
      I can’t agree more with you, Mr Moundélé. You are more than right. Les choix politiques inappropriés de Mr NKURUNZIZA sont incompréhensibles pour beaucoup. Citons-les sans pouvoir être exhaustif: formation de milices IMBONERAKURE (dont le comportement et les agissements rappellent les INTERHAMWE de sinistres mémoires…), alors qu’il a des forces de défense et de sécurité nationale qu’il peut même exporter a l’extérieur du Burundi, les lois controversées créant la CNTB qui ne vise qu’a en en découdre avec une partie de la population de son pays, en l’occurrence les Tutsis qu’il veut mettre à genoux en les les dépouillant de leurs biens, la construction de stades olympiques au lieu de s’occuper de vrais problèmes nationaux de développement du Burundi, un des pays les plus pauvres du monde, les emprisonnements et le harcèlement permanent des opposants et de la société civile y compris les medias privés, l’instrumentalisation de la justice aux ordres de son pouvoir…La liste de ces erreurs m monumentales est longue.
      Les choix politiques de notre NKURUNZIZA ne peuvent donc être compris que par lui-même, je crois. Je ne suis même pas persuadé que ses conseillers, s’ils n’avaient pas peur de lui, comprendraient ce que leur chef fait.
      Personnellement, je me demande si en élisant NKURUNZIZA à 2 reprises en 2005 et 2010, l’on n’a pas fait une erreur monumentale et hypothéqué le développement du Burundi pour les 10 ans que S.E. NKURUNZIZA vient de passer au pouvoir. Je me demande par exemple comment l’on pourra se débarrasser d’un système de corruption sans précédent mis en place par son gouvernement et qui plombe entièrement le développement du Burundi !
      Quoi qu’il en soit, en ce qui concerne S.E. NKURUNZIZA, son avenir politique ainsi que celui de son pays, de plus en plus incompris par la sous-région et le reste du monde, nous réserve beaucoup de surprises. .. Just let us wait and see…!

    • Bizohinduka

      Bravo Moundele , excellent commentaire , tu sais dire la verité rien que la verité … long life …

    • JEAN

      « Six ans après sa chute, Mobutu témoignait à un journaliste qui est venu le rencontrer dans son exile à Rabat (Maroc) …. http://en.wikipedia.org/wiki/Mobutu_Sese_Seko atteste que Mobutu est mort a Rabbat le 7 Septembre 1997. Il avait ete chasse du pouvoir le 16 Mai 1997. Je me demande alors d’ou Mobutu a pu donner ce temoignage, de sa tombe?? Verifiez Mr Patrice tes details.

    • KABADUGARITSE

      On risque de croire que votre analyse cache mal une certaine partialité même si vous parlez du Burundi comme un étranger, que vous parlez du nom du Président comme si vous n’étiez même pas de la sous-région.-

  11. Gerard

    Nzobandora.
    ‘Opposition’ bakaja hamwe nk’urunani bagatanga umucandidat umwe w’inyankamugayo bazotsinda badatsinze naho bazoronka amajwi menshi bagire ijambo muri parlement.

    Ariko abantu nka ba Minani (Polygamme, Acemera ko ba nangayivuza basasigwa indava mu burundi, agura ikiyaga abanyagihugu bahora biroberamwo agafi ahubwo akica n’izarimwo ngo arimyemwo izindi, ata mugambi arakorera abanyagihugu n’imiburiburi aho avuka avec ses propres moyens, ashobora ku anaraguza,…), Léonce Ngenda (Polygamme,…), Bamvuga (Immoralité sexuelle, abaye president na homosexualité yorara ihawe icicaro mu Burundi,…), Alexis Sinduhije (nta rukundo agira, arasuzugurana, mwibuke ivyo yakoreye serge, aragumura abantu, ntambabazi yiciraho, atwaza umukazo, afise ishavu ryinshi cane, arasuha kuko afise ubwoba bwinshi), Nyangoma (régionalisme ivyo yakoreye abasoda ku rugamba ni akamaramaza, il n’est rassembleur, il critique bcp pour denigrer l’autre pas pr le construire, kuri Nyangoma hapfuye intwari nyinshi zo mu gice ca Nord kubera yshira imbere agatumba abandi akabaha mission impossible,…), Rwasa (terreur, ukoze ikosa nta kigongwe ni agafuni, abatemera ivyo avuze igihano cabo ni urupfu, n’indyamunyu ku rugamba mugabo ntashoboye kuyobora intama, iwiwe nta droit à la parole, à l’erreur alors que l’erreur est humaine, ntahanuza kandi tuzi ko ata mukuru abura mukuruwe, kandi ko ugenda utabaza ugapfa utamenye,…), la liste des inshobokables est longue.

    Imana gusa niyuo izi umurongozi Uburundi bukeneye. Yanabishatse hari igihe yova muri barya nyene kuko inzira zayo n’ivyiyumviro vyayo bitandukanye n’ivy’abantu.

    • Kazehe

      Cher Gérard,
      Ibintu tubibona kumwe mugabo ntihagire uwo ukengera mu vya politique ufatiye kuri polygamie: Si tu lis la bible David était et restera le plus grand polygame, le plus fort et le plus patriote de tous les temps. Feu Mandela n’a pas connu une seule femme.
      Abanyapolitique ubahoye polygammie nta n’umwe wosigarana.
      Mugabo raba amakenga jewe mfise ugire ico uyavuzeko

    • Rupande

      Mon frère analyse yawe niyo dans tous les points de vues,umengo abanya politique b,ibirundi warabakurikiranye neza.

  12. Kazehe

    Mbega murazi icatumye Muntunutwiwe yonda uko mubona? Ni kubera yari muri FNL pendant les élection de 2010. Sebuja yaramuhemukiye mu kubivamwo, gutryo ivyo yari yizeye kuronka bigenda amazimayongo, aca atangura guta ibiro none ubu umuyaga womuhenura.
    N’ubu mbona yamugumye inyuma: son analyse le trahit en effet.

    Alors Prof, autour de qui proposeriez-vous cette coalition?
    – Sans doute autour de Rwasa, fidélité oblige, en tant que Munamarimwe que vous êtes. Mais allez-vous convaincre les Manwangari et consorts de se faire représenter par un hutu?
    – Autour de Minani qui s’est déjà déclaré? Et ceux de vous qui l’accusent de génocidaire, l’avez-vous pardonné?
    – Autour de Sinduhije? Comment allez-vous convaincre ceux qui voient en lui un homme imprudent, un munywarumogi?
    – Autour de Nyangoma? Et les gens qui ont marre de Bururiens?
    – Autour de Ndayizeye? Et où allez-vous mettre Léonce Ngendakumana?
    – Autour de Nzomukunda? allez-vous imposer Basabose comme le Premier Homme du Burundi, hama gitwarwe gute?

    Mbe basha nibagiye nde?
    Mon oeil!!! hii hii hiii, abafise ayera ni bitwengere kweli

    • zimuruka

      Ewe Kazehe, izina ni ryo muntu koko. Urabona ingene uriko urarogota? Rwasa umwanka canke umukunda, nagira ndakubwire ko mukiri kumwe. Uravye nabi nukugutwara azogutwara mpeze ndabe kuca wiyahura.

      • Kazehe

        Sha Zimuruka, ndagufashe uri Muntunutwwe S.
        Ahasigaye Mutama wawe niyatorwa azotwara nyene, n’en déplaise à ses détracteurs. Peter we ntatwaye imyaka n’iyindi adakundwa na bose. Nta gishasha uvuze Prof.

      • KABADUGARITSE

        Zimuruka we! Qui vit d’espoir meurt de faim, dit un adage français. Tout en voulant rester réaliste, Rwasa, votre maître, aurait bien pu gagner une certaine confiance de la population et peut-être, en ces moments, aspirer à occuper un poste important au sein de l’exécutif burundais. Malheureusement des gens comme vous l’ont induit en erreur et il s’est éloigné de la course dès 2010. Maintenant, je pense que Rwasa est perdu! Il n’est même plus l’ombre de lui-même car il a déçu les fidèles parmi les plus fidèle qu’il avait. En même temps, une bonne partie de l’électorat qui était derrière lui a essayé de prendre place derrière quelqu’un d’autre y compris le CNDD-FDD.

        Pour conclure, j’aimerais vous dire qu’il ne faut jamais penser à une quelconque logique en politique. C’est la loi de la jungle et si vous n’êtes pas fort, vous êtes écrasé. C’est ce qui attend Rwasa s’il ne l’est pas déjà. Lui, actuellement, il n’a ni logique ni force.-

    • KABADUGARITSE

      Votre analyse est formidable. Réalité même pour ceux qui dorment à Mpanda! Uzondondere ce samedi ndaguhe kimwe.-

  13. Pour etre honnete avec vous, je vous assure que notre grand parti de l’aigle le Cndd-Fdd n’a pas du tout peur de ces budumbidumbi de l’ADC-Ikibiri. La victoire est une garantie pour notre parti. La seule peur que nous avons c’est que nous risquons de perdre une partie de voix, et par conséquent une partie de places. Et à voir combien ces perdus de l’ADC nous gène sans aucune place à l’Assemblée, on se demande ce qui arrivera si on n’a pas en 2015 la majorité que nous avons aujourd’hui

  14. @RABA: C’est pas seulement l’opposition qui est divisée en fractions. Dans très peu de temps, vous allez assister à une guerre de clans au niveau du Cndd-Fdd, quand la province qui détient le plus grand nombre de policiers va se soulever pour dire non à celle qui prend en otage tout sauf rien. Wait and see!!

  15. Clean PP

    Dr Muntunutwe il y a quelques facteurs qui ne sont pas des moindres qui vont influencer les prochains scrutins. Le fair play auquel vous faites allusion. Si le maximum de neutralite judiciaire n’est pas exerce meme une opposition soudee ne pourra rien faire. Donc faut un systeme rassurant pour tous. Mais a mon avis la candidature au sein du parti au pouvoir restera le facteur determinant: sera-t-consensuelle?

  16. RABA

    Mais cette coalition reste hypothétique à voir la déclaration de candidature de MINANI, RWASA et Jacques BIGIRIMANA . Déjà l’opposition est déjà divisée en trois fractions.

    • Uwarugwanye

      L’analyse de nos politologues est toujours objective. La coalition s’impose, telle que vue par Muntunutwiwe S. C’est même une nécessité vitale pour la nation. Il se pose la question d’identifier les vrais membres de l’opposition. Quand on mêle Bigirimana Jacques et Nibigira Concilie à l’opposition, nous risquons de nous tromper fort. Ce sont des enfants chéris de Edouard Nduwimana. Je suis d’accord avec Jean Minani pour ses dernières prises de position ouvertement opposées au Cndd-Fdd. Nous lui demandons de contacter humblement les forces qu’il peut considérer comme principales de l’opposition, car il les connait très bien. En commençant par celles que le ministre de l’intérieur se veut jamais entendre parler. Évitons la précipitation, privilégions la perspicacité dans le choix des alliances à faire pour bien arriver à l’objectif.

    • Uwarugwanye

      Ni nde yakubwiye ko Jacques Bigirimana ari muri opposition? Uwabikubwiye yarakubeshe, nimba naho ari wewe uvyibwira mu mutwe uriko urihenda cane. Mugabo rero uhendwa canke udahendwa, reka guhenda abarundi: Bigirimana Jacques ni imbonerakure ikomeye, ikorana n’igiporisi c’iperereza en direct; urumva rero ko ari umugumyabanga w’ukuri. Ivyo avuga ko yitwa canke aserukira sivyo na gatonya, aserukira inda yiwe n’inyungu za Nkurunziza Pierre.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité